Camer.be
CAMEROUN :: Affaire meeting du parti Univers : La mise au point du préfet du Wouri :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Cameroon Tribune : Rita DIBA
  • vendredi 21 septembre 2018 07:36:00
  • 2102

CAMEROUN :: Affaire meeting du parti Univers : La mise au point du préfet du Wouri :: CAMEROON

Jean Bertrand Mache a établi les responsabilités et insisté sur le respect de la loi hier à Douala.

Jean Bertrand Mache Njonwouet, le patron du département, a invité la presse hier 20 septembre 2018 dans ses bureaux à Bonanjo, Douala, afin d’apporter un éclairage sur ce qu’il considère comme « un lynchage de trop que subissent les autorités administratives du Wouri ». Ceci fait suite à l’interdiction de la manifestation du meeting du parti Univers du candidat Cabral Libii, prévu au stade Cicam le 23 septembre prochain, par le sous-préfet de Douala 5e. L'information claire et nette. Une affaire qui a défrayé la chronique, avec le chef de terre pointé du doigt et la dénonciation d’un « soi-disant mauvais jeu des autorités administratives ».

Le préfet du Wouri explique donc : «Le sous-préfet de l’arrondissement de Douala 5e a reçu déclaration d’une manifestation publique à se tenir au stade Cicam le 23 septembre prochain pour le compte du parti Univers et certainement son candidat à la présidentielle. Le stade Cicam appartient à une institution et le sous-préfet devrait avoir comme élément de soutien à cette déclaration la preuve de ce que le lieu est rendu disponible. Le sous-préfet ne gère pas le stade Cicam.

Suite au refus par les ordinaires de ce stade d’abriter un tel meeting, le sous-préfet n’avait pour seule alternative que de l’interdire. Ça veut dire que si les déclarants ou les organisateurs de la manifestation défèrent un lieu approprié sans histoires auprès de la même autorité, le récépissé sera déclaré. Le portail de la diapora camerounaise en Belgique. Le sous-préfet n’a fait qu’appliquer la loi… Le contentieux est ailleurs. Il doit se passer entre les organisateurs et les ordinaires. »

Jean Bertrand Mache Njonwouet s’est déclaré surpris « de la manière dont cette affaire est traitée ou de la réaction de ceux qui ont vocation à diriger tout un pays d’être autant amateurs dans la lecture ou l’application des lois et règlements. »

21sept.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo