Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu :: CAMEROON
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON

Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu :: CAMEROON

Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu :: CAMEROON
Cinq membres des organisations de la société civile et un journaliste vont comparaitre libres Lundi 28 septembre 2015 après avoir passé huit jours de garde à vue administrative sur les quinze qui étaient prévus. 

le 15 Septembre 2015, lors de la Journée internationale de la démocratie, cinq (5) dirigeants des organisations de la société civile au Cameroun, membres du réseau des organisations de la société civile camerounaise dénommée «Dynamique citoyenne» ont été matraqués, molestés et puis mis aux arrêts par les bidasses sur les instructions des autorités administratives. Un des journalistes qui couvraient l’atelier organisé à cette occasion par ce réseau sur le thème : «la gouvernance électorale et l’alternance démocratique» a lui aussi subi les mêmes sévisses. Comme plusieurs de ses confrères, il a vu son matériel détruit, et confisqué. Seulement, il aura moins de chance, parce qu’il a été mis aux arrêts dans la confusion comme étant membre du réseau. Ces six mousquetaires sont : 

  • Jean marc Bikoko, 
  • Bénédicte Jessie Bikoko, 
  • Sévérin Le Juste Bikoko, 
  • Agnès adélaïde metougou, 
  • Yves Leonardo epangue njalla, 
  • et François Fogno Fotso. 

De quoi classer le Cameroun dans la zone rouge dans la prochaine cartographie des pays démocratiques dans le monde. après un passage au Commissariat central, ils vont être placés en « garde à vue administrative» de 15 jours au Groupement mobile d’intervention (Gmi) n°1 de la ville de Yaoundé. Une détention signée par le gouverneur de la région du Centre Joseph Otto Wilson. au motif qu’ils avaient fait preuve de : «défiance à la loi sur les réunions et manifestations publiques». il est reproché plus précisément à dynamique citoyenne de ne pas avoir demandé l’autorisation pour cet atelier. Or s’il est vrai que la loi fait obligation de déclarer les réunions et les manifestations, ce n’est pas le cas pour les séminaires, colloques, forums et ateliers. 

A la suite des pressions des organisations nationales et internationales, au lieu de mettre tout simplement fin à la garde à vue administrative, celle-ci a été muée en garde à vue judiciaire renouvelable toutes les 48 heures à la suite d’une inculpation décidée par le patron de la direction régionale de la police judiciaire (drpj) pour le Centre. et 48 heures après avoir été signifiés de cette nouvelle évolution de la procédure, ils ont été libérés le 23 septembre 2015. ils devront comparaitre libres le 28 septembre 2015 au tribunal de première instance de Yaoundé - Centre administratif de la ville de Yaoundé. 

Dans la déclaration signée le 18 septembre par le Collectif national pour la libération de Jean marc Bikoko et Cie, il prend «à témoin l’opinion publique nationale et internationale des cas d’arrestations récurrents des acteurs de la société civile au Cameroun». Ce qui marque clairement la fracture qui existe entre le régime au pouvoir et la société civile camerounaise. Pourtant le Secrétaire général de l’Organisation des nations Unies, Ban Ki-moon avait placé la célébration de la Journée internationale de la démocratie 2015 sous le signe de l’étroite collaboration qui devrait exister entre les gouvernements et la société civile. Placée sous le thème : «Un espace pour la société civile», il a affirmé dans sa déclaration que «l’Etat et la société civile peuvent et doivent s’associer pour construire le futur que nous appelons tous de nos voeux.» 

Parce qu’il a fait l’amer constat que «la liberté d’action de la société civile s’amenuise – voire disparaît » progressivement. Les statistiques en sa possession sont effrayantes. «Un nombre alarmant de gouvernements ont adopté des mesures restrictives qui limitent la possibilité pour les Ong de travailler ou de recevoir des fonds, ou les deux.» 

Reconsidération de la société civile

C’est pourquoi, dit-il, le thème de cette année est un appel aux Etats pour accorder plus de marges de manoeuvre à la société civile. Et de préciser qu’«il s’agit de rappeler à tous les gouvernements qu’une société civile forte et libre d’agir est un marqueur de succès et de stabilité en démocratie.» Et d’ajouter : «Une société dans laquelle les gouvernements et la société civile travaillent ensemble vers des objectifs communs pour un meilleur futur, et où, dans le même temps, la société civile participe à rendre le gouvernement responsable.» D’ailleurs, il va souligner que «La société civile est le moteur du progrès social et de la croissance économique.». Et pour cause : «Elle contribue de façon déterminante à obliger l’État à rendre des comptes et représente les intérêts pluriels de la population, notamment ses groupes les plus vulnérables.» 

Sur le plan de l’implémentation d’une réelle démocratie dont on sait que l’une des valeurs universelles est que les peuples choisissent leur propre système politique, économique, social et culturel, en exprimant librement leur volonté, et qu’ils aient voix au chapitre en ce qui concerne tous les aspects de leur existence, Ban Ki-moon titre sa déclaration en ses termes : «La société civile est l’oxygène de la démocratie.» Il ne fait pas de doute qu’à lire cette déclaration du Secrétaire général de l’Onu, on arrive à l’évidence que le Cameroun y est diamétralement opposé. Or il reste convaincu qu’«une nation sûre d’elle-même permet à ses citoyens d’avoir voix au chapitre et de jouer un rôle dans le développement de leur pays.»Et pour preuve va-t-il soutenir à l’orée de sa déclaration : «les démocraties les plus dynamiques et les plus stables du monde, où l’État et la société civile travaillent ensemble en faveur d’objectifs communs.». C’et pourquoi, il soutient mordicus que «La société civile n’a jamais joué un rôle aussi important.» Surtout que les Nations Unies ont convenu avec tous les Etats membres de démarrer un nouveau programme de développement mobilisateur. Qui ne peut se faire sans la collaboration étroite de la société civile.

© Aurore Plus : Mathieu Nathanaël Njog
© Aurore Plus : Mathieu Nathanaël Njog

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

excamerounais
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France (Tresserve)
"Une détention signée par le gouverneur de la région du Centre Joseph Otto Wilson. au motif qu’ils avaient fait preuve de : «défiance à la loi sur les réunions et manifestations publiques».

qui est-il, ce gouverneur pour pouvoir signer les détentions??? Cela ne relève t-il pas des autorités judiciaires???
Peut-être que je me trompe, et Gabson va bien m'expliquer dans son post.

« celle-ci a été muée en garde à vue judiciaire renouvelable toutes les 48 heures à la suite d’une inculpation décidée par le patron de la direction régionale de la police judiciaire (drpj) pour le Centre. »
Oh, cameroun !!!! avec ces gardes à vue renouvelée ad vitam eternam

J’oubliais que au Cameroun, seul le RDPC a le droit de manifester. Mais ne vous en faites pas messieurs les tirans, votre fin est proche.
WiseMan
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON United States (Miami)
La marque d'une grande DEMOCRATIE!!!

"Abidjan- Une partie de l’opposition regroupée au sein de la Coalition nationale du changement (CNC) a procédé à une marche devant la télévision ivoirienne et la Commission électorale indépendante (CEI), à Cocody ce lundi 28 septembre 2015. Un dispositif impressionnant de la police nationale était posté tôt le matin sur les lieux pour canaliser la manifestation. Ils étaient plus d’un millier d’hommes et de femmes présents à cette rencontre. La procession qui a débuté à 10 heures devant l’hôtel communal de Cocody s’est arrêtée pendant une heure devant la télévision ivoirienne avant de mettre le cap sur la CEI. Des figures de proue de l’opposition, candidats officiels à la présidentielle d’octobre 2015, notamment Charles Konan Banny, Mamadou Koulibaly, Kouadio Konan Bertin dit KKB, Gnangbo Kakou étaient en première ligne de la marche."

http://news.abidjan.net/h/564635.html
WiseMan
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON United States (Miami)
Mon pauvre compatriote Bikoko en lutte contre la tyranie de biya doit baver comme moi devant une telle lecon de democratie. Des opposants au regime Ouattara, marchent librement sans se faire ni brutaliser, ni arreter par des policiers qui en bon republicains encadrent la marche.

Qui accusera encore la France d'etre auteure des repressions politiques en Afriques?????
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France

@ EXCAMERPOUNAIS

« qui est-il, ce gouverneur pour pouvoir signer les détentions??? Cela ne relève t-il pas des autorités judiciaires???
Peut-être que je me trompe, et Gabson va bien m'expliquer dans son post.»

Sans présumer la réponse de GABSON à votre sollicitation, je peux peut-être commencer par vous apporter quelques indications, à apprécier par vous-même, à propos des pouvoirs du Gouverneur définis par la loi au Cameroun. Je me contente de quelques extraits du DECRET 2008/377 DU 12 NOVEMBRE 2008 fixant les attributions des chefs de circonscriptions administratives et portant organisation et fonctionnement de leurs services à savoir du Gouverneur, Préfet, Sous-préfet et Chef de District.
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMERPOUNAIS

DECRET 2008/377 DU 12 NOVEMBRE 2008

« TITRE II
Chapitre I. Des attributions du Gouverneur

Article 4.- (1) Le Gouverneur, haut fonctionnaire nommé par décret du Président de la République, est le dépositaire de l'autorité de l'Etat dans la Région. ->
A ce titre, il :
-représente l'Etat dans tous les actes de la vie civile et en justice ;
-veille au respect et à l'exécution des lois, règlements et décisions du Gouvernement ;
-veille à la mise en œuvre du plan et des programmes de développement économique et social ;
-assure le maintien de l'ordre public, en application des lois et règlements en vigueur ;
-prend les mesures nécessaires à la préservation de la paix sociale et au bon fonctionnement des
services déconcentrés de l'Etat dans la région ;
-s'assure, le cas échéant, de l'effectivité de la continuité du service public dans les administrations et organismes placés sous son contrôle ;
-assure les relations avec les postes consulaires.

sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMERPOUNAIS

Suite ==>

(2) II exécute, de façon générale, toutes les missions qui lui sont confiées par l'autorité centrale.
(3) II réside au chef-lieu de la Région.»

DECRET 2008/377 DU 12 NOVEMBRE 2008

« Article 10 (1) Le gouverneur dispose :
- des forces de police, de la gendarmerie et de l'armée dans le cadre des lois et règlements fixant les modalités d'emploi de ces forces ;
- de tous les pouvoirs qui lui sont attribués par les lois et règlements.
(2) II peut, en outre, en cas d'atteinte à la sûreté intérieure ou extérieure de l'Etat ou à l'ordre public, accomplir personnellement, ou requérir tout agent ou toute autorité compétente d'accomplir tous les actes nécessaires à l'effet de constater les crimes et les délits, et d'en délivrer les auteurs aux tribunaux, dans les formes et délais impartis par les textes en vigueur.. »
___________________
FIN

sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ Ban Ki-Moon

Le peuple Noir n’a aucune leçon de « démocratie » à recevoir de vous ! La seule chose qu’il vous demande, si vous êtes réellement un démocrate, c’est de lui foutre La paix ! La paix ! La Paix ! La Paix ! Vous et votre meute de prédateurs appelée ONU, COMMUNAUTE INTERNATIONALE (CI). Le peuple Noir vous subit vos assauts depuis très longtemps. Plus récemment, à l’actif de votre barbarie, la barbarie de l’ONU, bras armé de votre CI, nous pouvons citer le Génocide dit « rwandais» (en fait le génocide français au Rwanda),les massacres et l’étouffement de la démocratie en Côte d’Ivoire, l’étouffement et la démocratie en Lybie.

Comme la charité bien ordonnée commence par soi-même, commencez d’abord par instaurer la démocratie chez vous en COREE DU SUD, si vous êtes réellement Démocrate, foutez nous la PAIX ! La PAIX ! La PAIX !

A suivre ======> (a)
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ Ban Ki-Moon

Suite (a)

Si vous n’avez pas d’informations sur la démocratie dans votre propre pays la Corée du Sud, en voici quelques-unes.

« La plus jeune démocratie d’Asie orientale, la Corée du Sud, qui, jusqu’en 1987, a été placée sous la férule de dictatures militaires, connaît une crise de gouvernance et un effritement des principes sur lesquels elle s’est construite depuis près de trois décennies. Quatorzième puissance économique mondiale, connue pour ses performances technologiques, la Corée du Sud a une image positive, et méritée, de pays qui, en une génération, a forcé les portes de la prospérité. » (1)
________
(1) http://www.lemonde.fr/decryptages/article/2015/05/18/le-malaise-de-la-democratie-sud-coreenne

A suivre ======> (b)
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France

@ Ban Ki-Moon

Suite (b)

« Mais sa gestion politique est loin d’être à la hauteur de ses performances économiques : aggravation des inégalités sociales, multiplication des scandales de corruption, ingérence des services de renseignement et de la justice dans les affaires politiques – dont la dissolution pure et simple, en décembre 2014, du Parti progressiste unifié (de gauche) accusé de sympathie à l’égard du Nord – et pressions sur la presse. Une dérive commencée sous la présidence de Lee Myung-bak (2008-2013) qui se poursuit sous celle de Park Geun-hye. » (1)
________
(1) http://www.lemonde.fr/decryptages/article/2015/05/18/le-malaise-de-la-democratie-sud-coreenne

A suivre ======> (c)

sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ Ban Ki-Moon

Suite (c)

« Fille du général-président Park Chung-hee – arrivé au pouvoir par un coup d’Etat en 1961 et assassiné en 1979 –, qui mit d’une main de fer le pays sur la voie de l’expansion économique, Mme Park a cherché à se démarquer de son prédécesseur : renouer un dialogue avec la Corée du Nord ; trouver un équilibre entre la Chine, principal partenaire économique, et les Etats-Unis, alliés et mentors ; enrayer la montée des inégalités. Elle a failli sur le premier point et surtout sur le troisième, le plus important aux yeux de la majorité. Sa promesse d’une... » (1)
_____
(1) http://www.lemonde.fr/decryptages/article/2015/05/18/le-malaise-de-la-democratie-sud-coreenne


Fin Ban Ki-Moon
WiseMan
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON United States (Philadelphia)
Mr Ban Ki MOON,

Le PEUPLE CAMEROUNAIS SOUVERAIN vous remercie pour la clarification de votre position en faveur de la DEMOCRATIE!!!

Ceci confirme tout le bien qu'il pensait deja de vous meme et de la prestigieuse organisation que vous dirigez, pour l'ASSISTANCE A PEUPLE EN DANGER que vous avez etale en Civ pour la sauver du peril du FPI, eclaboussant au passage tous les democrates du monde...

Ce peuple compte sur votre vigilance pour la suite de son combat!!!
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ Ban Ki-Moon

« Au soixante-huitième jour, cela fait plus de deux mois que dure la lutte contre l’oppression des « pro-Nord » par le régime de Park Geun-hye, commencée le 8 janvier dans le Centre chrétien. Ces dix-neuf années ont passé si vite depuis que j’ai voulu pour la première fois me dévouer à la fabrication d’un monde où les ouvriers, les paysans et le peuple pourraient vivre une vie humainement décente. Aujourd’hui, me voilà ici, me dressant fièrement dans ce champ de lutte, ce Centre chrétien.

A suivre ==> (a)
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France

@ Ban Ki-Moon

Suite (a)

Tant de personnes se sont sacrifiées en Corée du Sud, en s’immolant, en luttant et en combattant pour un monde fait pour le peuple et pour la réunification. Les martyrs ayant consacré toute leur existence au pays et à la démocratie disparaissent les uns après les autres. Je garde toujours en mémoire l’esprit de nos professeurs Kang Hee-nam, Park Chang-gyun et Lee Hee-young qui ont aussi sacrifié chaque fibre de leur être pour la réunification et la démocratie de la péninsule coréenne. Je me fais la promesse de réaliser le monde qu’ils ont souhaité si ardemment. »

A suivre ==> (b)
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ Ban Ki-Moon

Suite (b)

« En 2003, une fois encore, de nombreux martyrs ont disparu chez les travailleurs, tels Bae Dal-ho (ouvrier chez Doosan Heavy Industries), Kim Ju-ik et Kwak Jae-kyu (ouvriers chez Hanjin Heavy Industries), Lee Young-seok (travailleur précaire), Lee Hyun-chung et Lee Hae-nam (ouvriers chez Sewon Tech). Ils ont combattu pour un syndicat démocratique au risque de leur vie et en sont morts. Je n’oublierai jamais qu’augmentait toujours le nombre d’autels commémoratifs avec leurs portraits. Je peux difficilement oublier le discours prononcé par Kim Jin-sook aux funérailles d’un des travailleurs. Cela fait partie des souvenirs inoubliables de la partie de ma vie passée au sein du mouvement étudiant. »

A suivre ==> (c)
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ Ban Ki-Moon

Suite (c)

« Dix ans plus tard, en 2013, je suis revenu chez Hanjin Heavy Industries en tant que journaliste. J’ai vu à nouveau que restaient non résolues les questions du retrait de la saisie provisionnelle pour dommages et de la lutte pour défendre un syndicat démocratique, et que les travailleurs souffraient de la même situation et se battaient pour un syndicat démocratique, même depuis dix ans. Cela a brisé mon cœur, au point que je n’ai pu prendre aucune photo de l’endroit. Je me tenais juste là, en pleurs, écoutant seulement l’ardent appel de son épouse me demandant de revenir voir le syndicat. C’est tout ce que je pouvais faire. »

A suivre ==> (e)
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France

@ Ban Ki-Moon

Suite (e)

« Les choses ont empiré. Où que j’aille en reportage sous les régimes de Lee Myung-bak et Park Geun-hye, il n’y a nulle part où ne pas pleurer, ne pas crier, ne pas appeler à la lutte en Corée du Sud. C’est la stricte vérité. Mais une chose que nous devrions toujours nous rappeler est que plus l’oppression devient forte, plus la lutte avance. Je finirai par changer ce monde en un nouveau fait pour le peuple en pleurant, en riant, en criant, en résistant et en luttant avec les gens. Je crois fermement que c’est la mission de ma vie et mon devoir pour parvenir à un nouveau monde dans lequel les ouvriers, les paysans et les gens ordinaires comme mon père et ma mère vivent une vie humainement décente. Alors, je voudrai vivre dans ce monde aussi. J’ai la volonté et suis prêt à lutter pour la démission de Park Geun-hye. »

A suivre ==> (f)
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France

@ Ban Ki-Moon

Suite (f)

« Je ne veux pas vivre comme ils veulent que je le fasse, comme ils veulent que j’écrive et comme ils veulent que je parle. Je le refuse et résiste contre cela. Je suis maintenant préparé à un jeun silencieux. Je sais que ce n’est pas facile, mais je suis heureux de me battre pour le peuple qui nous attend avec mes dix camarades ici présents. Aux autres, je dis fièrement : « Venez et attrapez-nous! » Une seule dernière chose vous attend : « Un jeun silencieux et déterminé! » Ce n’est pas la fin de notre lutte mais juste un nouveau départ comme je l’ai dit auparavant. Ils peuvent éventuellement nous emprisonner, mais ils ne seront jamais en mesure d’arrêter notre esprit de lutte et son caractère invincible. »

A suivre ==> (g)

sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France


@ Ban Ki-Moon

Suite (g)

« Jusqu’à la fin du régime Park et à l’avènement d’un monde pour le peuple, je ferai tout, quoiqu’il en coûte, pour remporter la victoire. Aux 300 enfants du ferry Sewol et aux travailleurs qui sont au ciel, je fais la promesse de faire de ce nouveau monde une réalité. »

Article Signé : KIM DONG-KWAN
Membre du groupe de manifestants pour la préservation de la démocratie et l’arrêt de l’oppression par les autorités, occupant le Centre chrétien (Maison des chrétiens de Corée),

à Séoul, le 17 mars 2015.
__________________


FIN Ban Ki-Moon

sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France

Voici la référence de l’article Post #12 à #18

Source : Comité International pour les Libertés Démocratiques en Corée du Sud
Titre de l’article : Contre la répression politique en Corée du Sud

https://solidaritecoree.wordpress.com/2015/03/
https://solidaritecoree.wordpress.com/2015/03/
gabson
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON Germany
@SANDJA-BOHKI, que dois-je donc dire de plus, face à votre magnifique compétence??? L'AFRIQUE ne peut qu'être fière d'avoir des filles et fils dignes qui lui font honneur!!!

Quant à ce criminel génocidaire bang kimoun, qu'il aille à l'école! Si la société civile est l'oxygène de la démocratie, que seront les partis politiques??? Il faut à tous prix à ces sanguinaires de la chair fraîche pour assouvir leur soif de drakula!!! Ils inventeront donc n'importe quelle étincelle pour mettre le feu au CAMEROUN; et quelques écervelés micro-camerounais porteront évidemment le charbon; jusqu'à ce qu'ils soient eux-mêmes consumés!!!

Le gouvernement doit vite faire d'interdire tout ce qui est organisation de la société civile financée par l'extérieur!!!
excamerounais
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France (Tresserve)
@SANDJA-BOHKI

Pour avoir fait du droit et j’en fais même encore, je peux te dire que les attributions du gouverneur comme tu l’écris toi-même, sont un parfait copié-collé de celles d’un préfet en France. Je ne vais pas te citer la pléthore des décrets qui y font référence.
Le gouverneur au Cameroun, si je ne m’abuse, est l’équivalent d’un préfet de région en France
Ex : le préfet du Rhône (département) chef lieu de la région Rhône-Alpes, est aussi préfet de la même région.
En France, le préfet est au garant de la sécurité et de l’intégrité territoriale et physique des personnes vivant dans son unité administrative. Il peut à ce titre, requérir la force publique. Il peut recevoir des ordres de tous les membres du gouvernement.
En France les préfets ne sont pas là pour autoriser uniquement les manifestations organisées par le PS et interdire celles des autres. Comme c’est le cas de ton gouverneur qui interdit toute manifestation qui ne serait pas favorable au pouvoir en plac
excamerounais
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France (Tresserve)
@SANDJA-BOHKI

Même avec tous ces pouvoirs, le préfet ne se substitue pas à la justice. La légalité d’un arrêté préfectoral peut être contestée et même attaquée en justice. Or, en lisant bien l’article, tout semble attester le fait que c’est le préfet qui fait la justice.

« (2) II peut, en outre, en cas d'atteinte à la sûreté intérieure ou extérieure de l'Etat ou à l'ordre public, accomplir personnellement, … »

Juste par curiosité, j’aimerais bien savoir ce que le législateur camerounais entend par « accomplir personnellement »…
Cela voudrait dire que le préfet peut se mettre à bagarrer avec les manifestants si ceux-ci refusent par ex de lever le camp ???
excamerounais
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France (Tresserve)
@SANDJA-BOHKI

Cela peut paraître paradoxal à quiconque n’a pas la moindre notion de droit, mais il faut savoir que l’une des premières conditions d’un état de droit est : la désacralisation de la loi ! Parce qu’on considère que le législateur n’est pas infaillible.

L’état est producteur du droit et est lui-même soumis au droit qu’il produit.
Sais-tu par exemple que les familles des personnes disparues, tuées, mutilées ou déplacées à cause de BH sont en droit de porter plainte contre l’état, puisque dans la loi fondamentale, celui-ci est garant de la sécurité de tous les citoyens camerounais ???

Alors, avant de réciter les décrets qui attribuent les pouvoirs royaux aux gouverneurs, demandent à celui qui a signé ces décrets de respecter lui-même la loi en déclarant ses biens comme le stipule la loi.

sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

« les attributions du gouverneur comme tu l’écris toi-même, sont un parfait copié-collé de celles d’un préfet en France »

Tout à fait ! Je l’ai même déjà souligné sur ‘’Camer.be’’ dans mon post n°49, Article intitulé ’’Maurice Kamto rend visite à Jean Marc Bikoko‘’ du 21 septembre 2015 lundi dernier (1) dans les termes suivants :

‘’En fait, les lois au Cameroun ont pour socle les lois françaises de l’époque coloniale amalgamées depuis 1960 avec les lois françaises métropolitaines. Ce sont d’ailleurs les juristes français qui les préparent. Les juristes et les politiques camerounais ne sont là que pour ratifier et appliquer localement. D’ailleurs c’est pour cette raison que Paul Biya avait déclaré en 1990 SANS OBJET la CONFERENCE NATIONALE réclamée par le peuple, en fait une constituante qui devait élaborer une constitution vraiment camerounaise. ‘’
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

« Alors, avant de réciter les décrets qui attribuent les pouvoirs royaux aux gouverneurs, demandent à celui qui a signé ces décrets de respecter lui-même la loi en déclarant ses biens comme le stipule la loi. »


Il ne faut pas écumer sur moi. J’ai simplement, sans doute naïvement, pensé que vous vouliez connaître les pouvoirs du Gouverneur sur le sujet. C’était tout. J’ai d’ailleurs mentionné qu’il vous appartenait à vous d’apprécier ces articles de loi camerounaise.

« Même avec tous ces pouvoirs, le préfet ne se substitue pas à la justice. »

Vous risquez de vous tromper sur ce point. Bien sûr le Préfet ne se substitue pas à la justice en France. Mais, n’oubliez pas qu’en France le Préfet, comme le (la) Maire, est un auxiliaire de la justice en tant qu’OFFICIER DE POLICE JUDIAIRE. Il dispose du pouvoir d’interpeler et de décider des gardes à vue ou des détentions provisoires en ca de crime ou de délit.
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

« Juste par curiosité, j’aimerais bien savoir ce que le législateur camerounais entend par ‘’ accomplir personnellement …’’
Cela voudrait dire que le préfet peut se mettre à bagarrer avec les manifestants si ceux-ci refusent par ex de lever le camp ??? »

J’essaierai de répondre à cette question dans à peu près deux heures car j’ai une autre occupation.

sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

Renvoi
#25
(1) http://www.camer.be/45562/11:1/cameroun-maurice-kamto-rend-visite-a-jean-marc-bikoko-cameroon.html
excamerounais
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France (Tresserve)
@BIFAKA_BILOLO
C’est à cause des gens comme vous que l’Afrique et le Cameroun, non seulement n’avanceront pas, mais pire, vont encore plus reculer.
Désoler de te répondre par une autre question.
Comment se fait-il qu’un pays où à chaque fois que biya ouvre la bouche parle d’état de droit et de droits de l’homme, seules les manifestations du RDPC et favorables au pouvoir en place sont légales et les autres illégales ???
Même en France, il y a souvent des manifestations interdites. et notamment celles des blocs radicaux de droite ou de gauche. Et quand c’est le cas, les organisateurs saisissent en référé le tribunal administratif qui peut donner tort ou raison au préfet, sous-préfet ou au maire.
Et quand bien même la justice maintient l’interdiction, le plus souvent, celle-ci a lieu, mais sous haute protection policière.
Ce qui est reproché à ce régime que vous soutenez corps et âme, c’et l’utilisation très disproportionné de la force.
excamerounais
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France (Tresserve)
Alors, quand mon fils me dit qu’il va manifester, que cette manifestation soit autorisée ou interdite, je le laisse aller défendre ses opinions.
En France en ce moment, les étudiants ont ras-le-bol des amphis bondés, ils le font savoir par tous les moyens. Sont-ils traités d’opposants politiques ??? ça avait été au Cameroun, on aurait dit qu’ils sont manipulés par l’opposition ou les apprentis sorciers.

« En Côte d'ivoire il YA eu des morts juste parce que les jeunes ne voulaient pas de Ado voila un cas qui devrait intéresser l'onu »
J’admire ce bon sens des camerounais qui sont toujours en train de se référer à tout ce qui est mauvais ou pire ou encore qui ne fait pas avancer.
Les camerounais sont toujours en train de dire :
Puisque les autres sont mauvais, nous soyons pires
Puisqu’ils sont pires, nous soyons encore très pires
excamerounais
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France (Tresserve)
@SANDJA-BOHKI
C’et vrai, en France, le préfet, le maire ont le pouvoir de police. Mais pas celui de justice. Du moins, jusqu’à un certain point.
Petite nuance, le préfet, le maire, peuvent faire interpeller. Une fois les faits constatés, la la garde à vue s’opère dans le cadre des lois. Ils sont eux-mêmes soumis au respect de la légalité. En as de faute grave et avéré, ils peuvent eux-mêmes sauter.
Si le préfet décide d’interdire une manifestation, et que les organisateurs saisissent la justice, l’arrêté préfectoral peut être cassé par le juge administratif.
excamerounais
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France (Tresserve)
@SANDJA-BOHKI

« (2) II peut, en outre, en cas d'atteinte à la sûreté intérieure ou extérieure de l'Etat ou à l'ordre public, accomplir personnellement, »

Si la loi est rédigée comme tu l’écris là, je crois qu’il y a une erreur de rédaction. Ça peut arriver. Même en France, il y a parfois des bourdes dans la loi. C’est pour cela qu’un droit nouveau qu’on appelle « QPC » Question prioritaire de Constitutionnalité (je ne vais pas entrer dans les détails, ça seraient trop long) a été institué en France et dont peut se prévaloir tout justiciable. C’est l’une des rares choses qu’on peut reconnaître à sarkozy.
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

« Juste par curiosité, j’aimerais bien savoir ce que le législateur camerounais entend par ‘’ accomplir personnellement …’’ »

A mon sens, le Préfet lui-même en personne peut descendre sur le terrain naturellement accompagné par ses bires (enquêteurs, policiers, gendarmes ou même des militaires). Il peut aussi décider lui-même de les envoyer, les mandater, comme parfois en France.


« Cela voudrait dire que le préfet peut se mettre à bagarrer avec les manifestants si ceux-ci refusent par ex de lever le camp ??? »

A mon sens, OUI ! Naturellement, les bras du Préfets sont les policiers, les gendarmes jusqu’aux militaires, lesquels peuvent s’armer jusqu’aux dents si nécessaire, comme parfois en France.

N’oublions pas que les lois camerounaises sont une transposition des lois françaises même dans leur application.




sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

« C’et vrai, en France, le préfet, le maire ont le pouvoir de police. Mais pas celui de justice. Du moins, jusqu’à un certain point. »

Il n’existe pas une muraille de chine entre le pouvoir judicaire et le pouvoir de Police dans aucun pays, il me semble. Les deux se complètent. En France, la POLICE, dont le patron régional est le Préfet, est un AUXILIAIRE de justice-justice. Cela signifie que le Préfet, selon son jugement personnel, peut interpeler, garder à vue, détenir provisoirement, déférer en justice, bien sûr dans le cadre des lois et règlements en vigueur.

C’est exactement la même chose au Cameroun. En effet la loi camerounaise précise les pouvoirs de police du Gouverneur, du Préfet, du Sous-préfet et du Chef de District comme suit :
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

DECRET 2008/377 DU 12 NOVEMBRE 2008 (a)

« Article 10 (1) Le gouverneur dispose :
- des forces de police, de la gendarmerie et de l'armée dans le cadre des lois et règlements fixant les modalités d'emploi de ces forces ;
- de tous les pouvoirs qui lui sont attribués par les lois et règlements.
(2) II peut, en outre, en cas d'atteinte à la sûreté intérieure ou extérieure de l'Etat ou à l'ordre public, accomplir personnellement, ou requérir tout agent ou toute autorité compétente d'accomplir tous les actes nécessaires à l'effet de constater les crimes et les délits, et d'en délivrer les auteurs aux tribunaux, dans les formes et délais impartis par les textes en vigueur.. »
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@EXCAMEROUNAIS

DECRET 2008/377 DU 12 NOVEMBRE 2008 (a)

« Article 40.- (1) Le Préfet dispose des forces de police, de la gendarmerie et de l'armée dans les conditions fixées par les textes en vigueur.
(2) II peut en outre, en cas d'atteinte à la sûreté intérieure ou extérieure de l'Etat ou à l'ordre public, accomplir personnellement ou requérir tout agent ou toute autorité compétente d'accomplir tous les actes nécessaires à l'effet de constater les crimes et les délits et d'en livrer les auteurs aux tribunaux, dans les formes et délais impartis par les textes en vigueur. »
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

DECRET N°78/485 DU 9 NOVEMBRE 1978 sur les pouvoirs du Sous-Préfet et du Chef de District. (b)

« ARTICLE 44. Le Sous-Préfet et le Chef de District sont chargés du maintien de l’ordre, de l’exécution des lois, règlements et décisions du Gouvernement ainsi que du contrôle et de la coordination de l’activité des services publics installés dans leur circonscription. »


« ARTICLE 46. Pour l’accomplissement de leur mission, le Sous-Préfet et le Chef de District disposent de la force publique, réglementent et décident conformément aux textes en vigueur ou par délégation de leur supérieur hiérarchique.
Ils exercent leur pouvoir réglementaire et de décision individuelle pair voie de décision. Le Sous-Préfet peut être assit d’adjoints dont iL détermine les attributions. Ces derniers sont nommés par arrêté du Président de la République. Un arrêté du Ministre de l’Administration Territoriale fixe l’organisation des Sous-Préfectures et des Districts. »
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

« … en France … Une fois les faits constatés, la la garde à vue s’opère dans le cadre des lois. Ils sont eux-mêmes soumis au respect de la légalité. »

C’est exactement la même chose au Cameroun. En effet la loi camerounaise précise les pouvoirs de police du Gouverneur, du Préfet, du Sous-préfet et du Chef de District comme précisé par les deux décrets précédents.

En outre, s’agissant au CAMEROUN des réunions publiques NON-DECLAREES la loi précise les conditions de répression par l’autorité (Gouverneur, Préfet, Sous-Préfet ou Chef de District) comme suit :
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

A) LOI N°90-55 DU 19 DECEMBRE 1990 - CHAPITRE IV (c)

1° - Article premier :

« (1) … est puni des peines des peines prévues à l’article 231 du Code Pénal quiconque :
a) participe à l’organisation d’une réunion publique qui na pas été préalablement déclarée » ;
« (2) Est puni des mêmes peines quiconque :
a) avant le dépôt de la déclaration ou après l’interdiction légale d’une manifestation, adresse, par quelque moyen que ce soit, une convocation pour y prendre part ».

2° - Article 10 :

« - Sont punis des peines prévues à l’article précédent, les organisateurs de toute manifestation publique sans déclaration requise ou après notification de l’interdiction légale. »
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

CODE PENAL N° 67/LF/1 12 JUIN 1967 (d)
«Article 231 — Réunion et manifestation.
Est puni d'un emprisonnement de quinze jours à six mois et d'une amende de 5.000 à 100.000 francs celui qui :
a) Participe à l'organisation de toute réunion ou manifestation dans un lieu ouvert au public sans avoir fait la déclaration éventuellement requise ou avant l'expiration du préavis requis, ou après notification de l'interdiction légale ;
b) Avant ladite déclaration ou après ladite interdiction adresse par quelque moyen que ce soit une convocation pour y prendre part ;
c) Fait une déclaration de nature à tromper les autorités sur les conditions ou l'objet de la réunion ou de la manifestation projetée. »
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

CODE DE PROCEDURE PENALE N°2005/007 27 JUILLET 2005 (e)
Section IV
DE LA GARDE A VUE
« Article 118 — (1) La garde à vue est une mesure de police en vertu de laquelle une personne est, dans le cas d'une enquête préliminaire, en vue de la manifestation de la vérité, retenue dans un local de police judiciaire, pour une durée limitée, sous la responsabilité d'un officier de police judiciaire à la disposition de qui il doit rester.
(2) Toute personne ayant une résidence connue ne peut, sauf cas de crime ou de délit flagrant et s'il existe contre elle des indices graves et concordants, faire l'objet d'une mesure de garde à vue.
(3) En dehors des cas prévus aux alinéas (1) et (2) ci-dessus, toute mesure de garde à vue doit être expressément autorisée par le Procureur de la République.
(4) Mention de cette autorisation doit être faite au procès-verbal. »
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

CODE DE PROCEDURE PENALE N°2005/007 27 JUILLET 2005 (e)
Section IV
DE LA GARDE A VUE

« Article 119 — (1)
a) Lorsqu'un officier de police judiciaire envisage une mesure de garde à vue à l'encontre du suspect, il avertit expressément celui-ci de la suspicion qui pèse sur lui et l'invite à donner toutes explications qu'il juge utiles.
b) Mention de ces formalités est faite au procès-verbal.
(2)
a) Le délai de la garde à vue ne peut excéder quarante huit (48) heures renouvelable une fois.
b) Sur autorisation écrite du Procureur de la République, ce délai peut, à titre exceptionnel; être renouvelé deux fois.
c) Chaque prorogation doit être motivée.
(3) En tout état de cause, l'audition d'un témoin ne peut seule, justifier une prorogation de garde à vue.
(4) Sauf cas de crime ou de délit flagrant, la mesure de garde à vue ne peut être ordonnée les samedi, dimanche ou jour férié. Toutefois, si elle a commencé un vendredi ou la veille d'un jour
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

Code de Procédure Pénale N°2005/007 - 27 Juillet 2005 (f)

« En as de faute grave et avéré, ils peuvent eux-mêmes sauter. »
Ceci est également vrai au Cameroun d’après la loi Camerounaise dont voici un petit aperçu.
« Article 122 — (1)
(…)
(5) Tout manquement, violation ou entrave à l'application des dispositions du présent article expose son auteur à des poursuites judiciaires sans préjudice, le cas échéant, des sanctions disciplinaires. »
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

« Si le préfet décide d’interdire une manifestation, et que les organisateurs saisissent la justice, l’arrêté préfectoral peut être cassé par le juge administratif. »

C’est la même chose au Cameroun. Voici ci-devant les compétences du Tribunal Administratif camerounais pour notre cas d’espèce.
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

LOI N°2006/022 DU 29 DECEMBRE 2006

« ARTICLE 2
(1) Les Tribunaux Administratifs sont des juridictions inférieures en matière de contentieux
administratif au sens de l’article 40 de la Constitution.
(…)
(3) Le contentieux administratif comprend :
a) les recours en annulation pour excès de pouvoir et, en matière non répressive, les recours incidents en appréciation de légalité. Est constitutif d’excès de pouvoir au sens du présent article:
- le vice de forme;
- l’incompétence;
- la violation d’une disposition légale ou réglementaire;
- le détournement de pouvoir.
b) les actions en indemnisation du préjudice causé par un acte administratif;
(…)
d) les litiges intéressant le domaine public ;
e) les litiges intéressant les opérations du maintien de l’ordre. »
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

« Si la loi est rédigée comme tu l’écris là, Si la loi est rédigée comme tu l’écris là, je crois qu’il y a une erreur de rédaction. Ça peut arriver. Même en France, il y a parfois des bourdes dans la loi »

Vous pouvez vous reporter aux liens ci-devant pour vérifier si la bourde vient de moi. En principe, je n’ai fait que des copié-collés. A mon avis, je pense qu’il n’y a pas de bourde.

« C’est l’une des rares choses qu’on peut reconnaître à Sarkozy. »

Oui ! Il faut lui reconnaître le génie d’un gangster. En fait Sarkozy a bidouillé la loi pour se prémunir des poursuites judiciaires qui allaient s’abattre sur lui dès la fin de son mandat sachant qu’il allait être d’office membre du CONSEIL CONSTITUTIONNEL. (CC) [Conseil des Complices).

En fin de compte, il me semble que vous avez une conception idyllique injustifiée de la loi Française
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

Voici tous les renvois, sauf erreur de ma part.

(a) http://www.cameroun-decret-2008-377-du-12-novembre-2008-attribut-chefs-circonscriptions-administratives-pdf
(b) http://www.cvuc-uccc.com/minat/textes/96.pdf
(c) http://www.atangana-eteme-emeran.com/IMG/pdf/Regime_des_reunions_et_des_manifestations_publiques.pdf
(d) http://www.vertic.org/media/National%20Legislation/Cameroon/CM_Code_Penal_Cameroun.pdf
(e) http://www.vertic.org/media/National%20Legislation/Cameroon/CM_Code_Procedure_Penale_Cameroun.pdf
(f) http://www.africanchildforum.org/clr/Legislation%20Per%20Country/cameroon/cameroon_cripro_2005_fr.pdf

------------------------------

NOTE : LOI ANTITERRORISTE
Il existe aussi la loi ANTITERRORISTE promulguée Mardi 23 Décembre 2014 par Paul BIYA. Je n’ai pas encore vu cette loi et je n’en suis pas en possession. Elle doit aussi comporter d’autres dispositions concernant les réunions publiques.
excamerounais
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France (Tresserve)
SANDJA-BOHKI

Je ne sais pas pourquoi tu t’évertues à me réciter les lois et décrets a hue et à dia et qui sont simples un décor de fumée et que personne ne respecte en commençant par ces mêmes autorités.

Je n’ai aucune conception idyllique de la justice française. Elle a ses errements, ses erreurs et ses péripéties. Elle sait, quand les faits l’accablent reconnaître ses erreurs, au contraire de la justice camerounaise qui se mire éternellement devant son nombril.
Après donc m’avoir réciter toutes ces lois et décrets, je me permets de te poser une seule question :
Pourquoi est-ce que seules les manifestations pro-biya et pro-RDPC sont autorisées au Cameroun et toutes les autres illégales ???

Je te rappelle juste une dernière fois que le préfet n’est pas en France un supe-justicier, il doit lui-même soumettre ses actes à la légalité républicaine.
gabson
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON Germany (Wiesloch)
@excamerounais, vous ne me surprenez plus!!! Vous récitez la grandeur, la sagesse sublimes de la justice française et vous dites tout de même que vous ne le faites pas????

Comment peut-on vivre en france et ne pas faire la constatation pure et simple que la france est devenue une DICTATURE républicaine???

L'affaire Dieudonné a été réglée comment??? Sur quelle base juridique???
Les manifestations anti "mariage" pour tous ont été gérées comment???
Les manifestations contre hollande le 14 juillet(2013-2014-2015) ont été gérées comment???
La france a dit non à l'ue en 2005, comment se retrouve-t-elle dans ce piège???
Ce garçon de 08 ans au commissariat pour apologie du terrorisme, sur quelle base juridique???
Les femmes militaires violées, où est la justice???
Les interventions en LIBYE, au Mali, RCA...sur quelle base juridique et qui a été consulté???
gabson
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON Germany (Wiesloch)
@excamerounais, vous avez une belle excuse: vous étudiez encore le Droit! Quand vous aurez fini, vous apprendrez alors à bien lire tout ce que @SANDJA-BOHKI vous enseigne sur les attributions d'un gouverneur! Vous semblez ne même pas comprendre ce qu'est un Officier de police judiciaire!!! Quant aux manifestations, vous n'avez pas encore étudié le chapitre qui vous enseignera que même pour organiser la fête du mariage/baptême dans votre propre domicile, l'autorité compétente doit être saisie!!!

Si vous envoyez donc votre enfant à une manifestation non-déclarée, vous assumez votre bêtise!!!

Je vous rappelle tout de même que la france est un des rares pays au monde, sinon le seul dans lequel le président est un monarque absolu(monarchie républicaine!!!)!!! Même le Royaume uni ne fonctionne pas comme-ça!!! L'assemblée nationale française n'a plus rien d'assemblée, ni de national!!! Ils se font consulter après les premières frappes au Mali, en RCA, en Libye!!!
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

« Je n’ai aucune conception idyllique de la justice française »

Tout débat pour savoir si la justice française sait « reconnaitre ses errements, ses erreurs et ses péripéties quand les faits l’accablent » et si la justice camerounaise « se mire éternellement devant son nombril» est un débat

Il n’y a pas plus de justice en France qu’au Cameroun. La JUSTICE camerounaise et la justice française sont associées tant par la lettre, la méthode, l’esprit que l'objectif. Seulement, l’un est métropolitain et l’autre colonial.

Vous ne pouvez pas dissocier ces deux systèmes de justice comme vous essayez de le faire sans avoir une conception idyllique de la Justice française et même de la Justice tout court, de la loi tout court. Dans ce cas, vous avez beau faire du droit, vous êtes à côté de la plaque.

Si vous pouviez arriver à vous élever à cette compréhension des choses, alors toutes les questions que vous multipliez vous apparaîtront obsolètes.

C’est votre
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

« Je n’ai aucune conception idyllique de la justice française »

Tout débat pour savoir si la justice française sait « reconnaitre ses errements, ses erreurs et ses péripéties quand les faits l’accablent » et si la justice camerounaise « se mire éternellement devant son nombril» est un débat biaisé

Il n’y a pas plus de justice en France qu’au Cameroun. La JUSTICE camerounaise et la justice française sont associées tant par la lettre, la méthode, l’esprit que par l'objectif. Seulement, l’un est métropolitain et l’autre colonial.

Vous ne pouvez pas dissocier ces deux systèmes de justice comme vous essayez de le faire sans avoir une conception idyllique de la Justice française et même de la Justice tout court, de la loi tout court. Dans ce cas, vous avez beau faire du droit, vous êtes à côté de la plaque.

Si vous pouviez arriver à vous élever à cette compréhension des choses, alors toutes les questions que vous multipliez vous apparaîtront obsolètes.
sandja-BOHKI
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON France
@ EXCAMEROUNAIS

Ne pas tenir compte du post n°53 qui est corrompu.

Merci de votre attention.

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Ligue 1. Douala en chute libre
Ligue 1. Douala en chute libre
Facebook
radios
RTS 90.5 FM Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON Sky One Radio 100.1 FM Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON Amplitude FM Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON Kalak FM Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON Nkongsamba FM Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON Cameroonvoice Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON Fréquence de vie Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON
réclame
partenaire
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON
ELECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE VU PAR UN BOUT DU CAMER
évènement
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON
actuellement sur le site
HABEAS CORPUS
Place de la société civile : Le Cameroun en désaccord avec le Sg de l’onu  :: CAMEROON
Loading...