La Fecafoot revoit les conditions des footballeurs au Cameroun
CAMEROUN :: SPORT

La Fecafoot revoit les conditions des footballeurs au Cameroun :: CAMEROON

Cameroun - La Fecafoot ( Fédération Camerounaise de Football)  en accord avec les associations des clubs et les syndicats représentants les joueurs ont arrêté le salaire minimum des joueurs de ligue 1 ,ligue 2 et Guinness super league pour la saison prochaine 2021-2022.

« C’est un grand moment pour le football camerounais » . Cette phrase prononcée par le président de la Fédération camerounaise de football, Samuel Eto'o lors de la conférence de signature officielle de l’accord quadripartite entre la Fecafoot, le Synafoc , l’Acec et l’ANPPCFF décrit à suffisance l’importance de cette décision de donner des conditions de travail acceptables aux footballeurs camerounais.

Ainsi dans la perspective du lancement très prochainement de la saison sportive 2021-2022 les quatre parties sus citées ont adopté des résolutions dont la plus ronflante reste celle d’arrêter le salaire minimum du joueur de ligue 1 à 100.000 fr Cfa, pour la saison 2021-2022.

Le salaire minimum du joueur de ligue 2 et celui des joueuses de la Guinness super league sont arrêtés à 50.000 fr Cfa.

Le Synafoc qui était représenté par son président Geremi Njitap s’est dit satisfait de cette avancée. Il pense qu’un nouveau vent souffle sur le football camerounais avec l’arrivée de Samuel Etoo à la tête de la fédération et demande au président Etoo de continuer sur cette lancée.

Pour le président Etoo , le footballeur qui est la matière première du football doit être logé à une place préférentielle. Il veillera donc à ce que toutes les décisions prises lors cette réunion soit appliquées par les présidents de clubs.

Il faut ajouter qu’en dehors du salaire minimum, d’autres résolutions ont été prises pour améliorer les conditions du footballeur camerounais comme : la mise sur pied d’une convention paritaire ( représentants des clubs de football masculin et féminin, représentants des joueurs et Fecafoot) pour poursuivre les réflexions en vue de l’élaboration d’une convention collective des métiers du football avant la saison prochaine; La souscription d’une police d’assurance par les clubs pour couvrir les dommages subits par les joueurs et les encadreurs pendant les entraînements et par la Fecafoot pour couvrir les dommages pendant les matchs; La production d’une garantie bancaire équivalente à un mois de salaire certifiée par une banque et le versement du salaire sur la durée du championnat; l’effectivité de l’immatriculation de chaque club et de son personnel salarié à la Cnps ( Caisse nationale de Prévoyance Sociale) dès la saison 2022-2023...

Comme pour motiver les Présidents de clubs à l’application de ces nouvelles  mesures , le président de la fédération camerounaise de football les a informé qu’ils pouvaient déjà passer à la caisse  pour toucher leurs chèques.

Lire aussi dans la rubrique SPORT

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo