Élection à la Fécafoot : Une candidature portée par le peuple
CAMEROUN :: SPORT

CAMEROUN :: Élection à la Fécafoot : Une candidature portée par le peuple :: CAMEROON

Bien qu’ayant souhaité le faire dans la discrétion à travers un communiqué, c’est une foule immense qui a accompagné Samuel Eto’o au siège de la Fédération pour le dépôt de son dossier ce 17 novembre 2021, à Yaoundé.

La circulation a été paralysée sur l’axe principal qui traverse le quartier Tsinga, à Yaoundé, ce 17 novembre 2021. Principalement dans le segment du grand axe qui traverse le siège de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Des centaines de personnes y campaient depuis les environs de 10h30. Le nombre s’est accru aux alentours de midi. Les éléments de Forces de maintien de l’ordre, de la gendarmerie et de la police déployés sur les lieux, commençaient déjà à être débordés par la foule qui s’agrandissait devant le siège de la Fécafoot.

Des groupes de personnes organisés, vêtus de T-shirts portant des photos de Samuel Eto’o avec des messages pour soutenir sa candidature à la présidence de la Fécafoot. L’on commençait déjà à comprendre l’objet de cette effervescence pendant aussi longtemps dans la journée d’hier à cet endroit. En fait, Samuel Eto’o, candidat déclaré pour l’élection à la présidence de la Fécafoot, avait annoncé, à travers un communiqué de son directeur de campagne Jean-Bruno Tagne, il y a quelques jours qu’il déposerait son dossier ce 17 novembre 2021. Et le même communiqué précisait que le candidat Samuel Eto’o ne souhaitait pas qu’il y a des manifestations pour accompagner son arrivée à la Fécafoot en vue de déposer son dossier de candidature.

C’était peine presque perdu. Si ce communiqué a eu le don de calmer et décourager des groupes qui s’organisaient pour accompagner Samuel Eto’o à la Fécafoot, d’autres personnes y sont arrivées spontanément, même si certains groupes organisés étaient visibles. 15h25. Un cortège de véhicules de luxe s’annonce, venant du côté de l’École de Police. Ces véhicules, avec en tête Samuel Eto’o, lui-même au volant de l’une de ces voitures, sont envahis par le public. Les Forces de maintien de l’ordre et la garde rapprochée de Samuel Eto’o, ont du mal à ouvrir le chemin qui mène vers le portail de la Fécafoot. Après presqu’un combat de muscles avec les gros bras qui se sont imposés, Samuel Eto’o peut franchir le portail de la Fécafoot, sous les clameurs du public. « Eto’o, président ; Eto’o, président », scandait-on ici ; « Eto’o, sauves notre foot », là. Une fois à l’intérieur du siège de la Fécafoot, le candidat Samuel Eto’o et son équipe, vont passer près d’une heure, avant de ressortir. Une autre paire de manches pour contenir la foule en délire, du fait de la présence de celui qu’elle souhaite voir à la tête de la Fécafoot dès le 11 décembre prochain.

C’est un vote de délégués et non du peuple

« On est venu soutenir Samuel Eto’o. On est venu soutenir une légende. On est venu pour être témoin de l’avenir. On est venu soutenir l’avenir du football camerounais. On est venu ici, parce qu’on sait que le football camerounais est en péril. Il y a quelqu’un comme Samuel Eto’o, qui a un carnet d’adresses, qui est connu mondialement. Et j’ai toujours coutume de dire que Samuel Eto’o est plus connu que le Cameroun », a lancé Steve Fah, un influenceur camerounais web, haranguant la foule. Mais, il est conscient que l’élection à la présidence de la Fécafoot est réservée à des délégués et non populaire. « Parfois le peuple influence sur le choix des gens.

Le fait qu’on soit là, fait que les délégués qui votent vont basculer pour nous, parce qu’il y en a qu’on a « tchoko ». Mais, pour Samuel Eto’o, on ne regarde pas ça », déclare-t-il. Évidemment, si l’élection à la présidence de la Fécafoot dépendait du peuple, Samuel Eto’o serait directement président. Mais, comme il s’agit d’une élection encadrée, il va falloir que la Commission électorale valide d’abord sa candidature ; ensuite convaincre les 76 délégués qui prendront part à cette Assemblée générale élective du 11 décembre prochain. Le chemin, même s’il paraît aisé pour Samuel Eto’o, semble encore long et jonché d’embuches. Le délai de dépôt des candidatures est fixé à ce jour.

Lire aussi dans la rubrique SPORT

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo