Tribunal : Ernest Obama plaide non coupable
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Tribunal : Ernest Obama plaide non coupable :: CAMEROON

L’ancien directeur général du Groupe l’Anecdote était hier à la barre dans le cadre d’une affaire l’opposant à la Fondation Ayah. Lors d’une émission à Vision 4, il avait accusé l’ONG de livrer les armes aux terroristes.

Après deux convocations, le journaliste Ernest Obama s’est finalement présenté devant le tribunal de première instance de Yaoundé, Centre administratif ce 10 août 2021. Au cours de l’audience du 13 juillet 2021, le tribunal s’était déclaré compétent à juger l’affaire opposant le Groupe l’Anecdote, Jean pierre Amougou Belinga et Ernest Obama à la Fondation Ayah.Ils sont poursuivis de diffamation, propagation de fausses nouvelles, et chantage.

Depuis le déclenchement de cette affaire, le journaliste Ernest Obama était toujours absent au procès. Lors de la dernière audience, l’accusé avait reçu une ultime sommation de se présenter à l’audience de ce 10 août pour l’ouverture des débats. Le prévenu a été identifié et notifié des chefs d’accusation retenus contre lui, avant de préciser qu’il plaidera non coupable. Les avocats de Jean Pierre Amougou Belinga contestent la compétence du tribunal de première instance de Yaoundé centre administratif à connaitre de cette affaire.

Ces avocats ont fait appel de la décision rendue le 13juillet 2021, laquelle déclarait le tribunal de première instance compétent pour juger cette affaire. La Cour d’appel du centre doit se prononcer sur ce contentieux avant le 14 septembre 2021, date de la prochaine audience, consacrée pour l’ouverture des débats. C’est depuis le 7 janvier 2020 que le tribunal de première instance de Yaoundé Centre administratif a été saisi d’une plainte de la Fondation Ayah contre le Groupe Anecdote, Jean Pierre Amougou Belinga et Ernest Obama. Cette ONG qui assiste les victimes de la crise anglophone avait fait l’objet des accusations dans le cadre de la crise anglophone. Le responsable de l’ONG accuse Ernest Obama d’avoir relayé sur les antennes de la télévision vision 4 les propos d’un ex-combattant séparatiste reconverti.

Cet ex séparatiste accusait la fondation de livrer les armes aux séparatistes dans le cadre de la crise anglophone. Les propos repris par Obama qui présentait la Fondation Ayah comme une association qui intervient pour aggraver la situation dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest. C’était lors d’une émission dénommée Tour d’horizon, diffusée sur cette chaine de télévision. De janvier 2020 jusqu’à ce jour, les comptes bancaires de la Fondation Ayah ont été fermés alors que cette ONG ne fait l’objet d’aucune plainte.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo