Covid-19 : Les Camerounais seront-ils vaccinés ?
CAMEROUN :: SANTE

Covid-19 : Les Camerounais seront-ils vaccinés ? :: CAMEROON

Un an déjà que la pandémie à coronavirus fait des ravages au Cameroun. Où en est-on avec le vaccin anti- Covid-19 tant annoncé ? Au programme élargi de vaccination (Pev), le secrétaire permanent, Tcho Kfe Shalom s’est confié au Jour : « Nous n’avons pas encore reçu de vaccin au Cameroun ». Mardi, au ministère de la Santé publique, nous n’avons pas pu avoir une réponse auprès des responsables sollicités. « Ils sont tous en réunion », a répondu la secrétaire du chef de la cellule de la communication. Mais, à ce sujet, voici ce que dit l’un des tweets du 28 mars 2021 du ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie : « Des démarches pour la disponibilisation des vaccins sont en cours, conformément aux très hautes instructions du Chef de l’Etat. Le gouvernement encourage les populations cibles à se faire vacciner le moment venu, pour espérer atteindre le seuil critique de l’immunité collective ». 

Contrairement à certaines informations qui circulent, le secrétaire permanent du Pev précise que ce sont des représentations étrangères qui ont acquis des vaccins pour leurs ressortissants. L’autre information obtenue par Le jour est qu’il y a rupture de stock des vaccins sur le marché mondial. « Il y a une tension de stock sur le plan international. Il est difficile d’avoir les doses de vaccins », déplore le secrétaire permanent du Pev. Information que corrobore une autre source sous anonymat : « Au profit de leurs pays, les grandes puissances économiques dans le monde ont acheté d’importants stocks de vaccins au détriment des pays pauvres. Il y a actuellement rupture de stocks ». 

Néanmoins, au Cameroun la logistique est mise en place pour réceptionner les doses de vaccin. « La chaine est déjà prête pour accueillir le vaccin jusqu’à la distribution. Les équipes sont en train d’être formées en ligne. Il y aura aussi des formations en présentiel pour renforcer les capacités de ces dernières». Quant au déploiement du vaccin dans les différentes villes pour que des Camerounais y aient facilement accès, Tcho Kfe Shalom explique : « Le déploiement sera progressif. On ne pourra pas le faire d’un coup dans tout le pays. On commencera par les grandes villes Yaoundé, Douala … Bref les capitales régionales. Nous allons également mettre sur pied des centres de vaccination pour que les vaccins soient disponibles dans les 190 districts de santé. Nous les distribuerons dans les centres de santé ». 

Le vaccin n’étant pas obligatoire, il y a tout de même des critères pour le recevoir. L’objectif premier étant une immunité collective, le secrétaire permanent du Pev revient sur les recommandations faites par le conseil scientifique: « Ceux qui voudront se faire vacciner et qui seront éligibles le seront. Il faut rappeler que ce n’est pas pour tout le monde. Le conseil scientifique a identifié les groupes prioritaires. Tel que recommandé, nous nous limiterons d’abord aux personnes à risque, les plus exposées comme les personnels de santé ; les catégories professionnelles qui sont en contact avec le maximum de personnes telles que les enseignants, les agents de police ; les personnes présentant des comorbidités comme : le cancer, la tension, l’obésité ; les personnes de plus de 50 ans. Les personnes de moins de 50 ans quant à elles ne sont pas éligibles ; sauf si elles sont concernées par les comorbidités ».

Ce qui s’était dit

Réunis le 22 janvier 2021, les ministres en charge de la Santé de la zone Cemac ont donné le feu vert pour la vaccination anti-Covid-19. Mais rien de concret n’avait encore été décidé sur le type de vaccin par exemple. A ce moment, le conseil scientifique du Cameroun travaillait sur le type de vaccin. Sur le choix du vaccin, le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie affirmait dans les colonnes de Cameroon tribune paru le 23 février dernier que le choix était sujet de multiples éléments : D’abord minimiser le coût et maximiser les commandes. «Nous-nous sommes dits que pour minimiser les coûts et maximiser les commandes, il va falloir qu’ensemble au niveau de la sous-région, nous choisissions un type de vaccin et nous trouvions des commandes pour que les prix soient beaucoup plus bas ». 

Sur la quantité de doses  de vaccin que le Cameroun acquerra, le ministre de la Santé publique avait répondu : « Suivant les notifications de Gavi Alliance que l’Organisation mondiale de la Santé (Oms) nous a transmises, il est prévu que le Cameroun reçoive deux millions et demi de doses de vaccin dans un premier temps dans le cadre de la facilité Covax… Par la suite ce sera un arrangement sur financement de l’Etat ».

Des chiffres saillants

Selon les derniers chiffres diffusés dans le rapport de situation Covid-19 du Minsanté, de la période du 04 au 17 mars 2021 au Cameroun, il y a eu 47 669 cas confirmés, 721 décès et 81,4% de personnes guéries. Il y a eu 8 128 cas actifs. On a compté 504 hospitalisés dont 120 sous oxygène. Sur les 190 districts de santé qui existent au Cameroun, 186 ont été affectés. Ici au pays, le taux de létalité a été de 1,5%, pareil pour le taux de sévérité. Comme faits saillants, l’on retient que 8 681 nouveaux cas positifs et 133 décès de Covid-19 ont été enregistrés sur l’ensemble du territoire national du 04 au 17 mars 2021. En Afrique, l’Organisation mondiale de la Santé informe que 47 pays sont touchés. Les cas confirmés s’élèvent à 4 033 930. 3 622 850 guéris avec 107 760 décès. Le taux de létalité est de 2,7%. Dans le monde 191 pays sont touchés ; avec 120 263 363 cas confirmés, 68 214 913 guéris avec 2 661 798 décès. Le taux de létalité à cette période est de 2,2%. 

Lire aussi dans la rubrique SANTE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo