CAMEROUN :: PATRICE EKWE EDIMO SILO APPELLE À UNE ALLIANCE M.P – R.D.P.C :: CAMEROON
CAMEROUN :: PATRICE EKWE EDIMO SILO APPELLE À UNE ALLIANCE M.P – R.D.P.C :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Correspondance : Patrice EKWE EDIMO SILO, Militant du M.P
  • jeudi 14 novembre 2019 14:42:00
  • 2194

CAMEROUN :: PATRICE EKWE EDIMO SILO APPELLE À UNE ALLIANCE M.P – R.D.P.C :: CAMEROON

Je recommande à ma famille politique – le M.P à prendre langue avec le R.D.P.C du Président son excellence Monsieur Paul BIYA. Il est temps de renverser la table. Après le Grand Dialogue National, le R.D.P.C a changé. Regardons si un rapprochement est possible.

Il est temps aujourd’hui, pour le peuple camerounais, de tracer un nouveau chemin, d’en finir avec des années d’hypocrisie intellectuelle qui proscrivait toute alliance avec le R.D.P.C.

Il est temps de concevoir une grande alliance, parce qu’il est temps de donner enfin de l’espoir au peuple, à notre peuple. Il est temps d’être conscient : aujourd’hui, le M.P ne peut plus continuer à jouer sa partition en solo et à refuser toute alliance avec le R.D.P.C. Il est temps de faire passer le pays avant les partis politiques.

J’appelle à fonder une grande alliance - Un rapprochement avec le parti du Président son excellence Monsieur Paul Biya – qui n'aurait rien d'illogique sur des sujets régaliens, il y a beaucoup de points communs, tout en ayant de divergences sur les dossiers économiques :

– La défense de notre identité et de notre patrimoine hérité contre le colonialisme.

– La restauration de l’autorité de l’État notamment en matière de sécurité.

– L’affirmation de la souveraineté conçue comme un moyen et non une fin.

– L’unité de la Nation.

C’est sur la base d’une plateforme commune de ce type que le M.P et le R.D.P.C doivent travailler à son alliance.

Le RDPC que j'ai combattu et le RDPC d'aujourd'hui, ce n'est pas la même chose.

Il est temps de dire les choses sans détours : notre pays ne peut plus se payer le luxe de conflits politiciens inefficaces. Ceux-ci ne peuvent que nourrir le désintéressement voire l’hostilité du peuple camerounais à l’endroit des femmes et hommes « politiciens » quels qu’ils soient. Si les hommes et les femmes politiques n’en prennent pas conscience, le Cameroun sera condamné à être dirigé par l’Occident pour de longues années encore…

Aujourd’hui, le M.P est seul et doit remédier à cette situation. Nous n’avons pas de partenaires. Il faut en tirer les conséquences et se poser les vraies questions : peut-on arriver au pouvoir tout seul ? Peut-on constituer une majorité sans partenaires ? La réponse est non. Sans partenaires, nous allons rester dans l’opposition pour longtemps.

Opportunité pour le M.P

On nous a très longtemps expliqué que tout rapprochement avec le R.D.P.C était impossible. Hier, c’était justifié. Aujourd’hui, ça l’est de moins en moins. Et de rappeler au passage que le M.P, à travers son Coordonnateur Général, Monsieur Jean-Jacques EKINDI, a appelé à voter pour le candidat Président Paul BIYA - au moment de l’élection présidentielle d’octobre 2018. Je pense et souhaite que le M.P puisse prolonger cette dynamique dans la perspective des élections Législatives et Municipales du 09 février 2020.

Que cela nous enchante ou non, le Président candidat Paul BIYA a réuni trois électeurs sur quatre à la présidentielle d’octobre 2018.

Nous devons entendre et comprendre le calvaire du peuple camerounais - Il est temps de tracer un nouveau chemin.

Nous savons bien que ce qui fait l’événement, c’est la volonté des femmes et des hommes, c’est l’intelligence des femmes et des hommes, ce sont leurs ferveurs bonnes et parfois mauvaises.

Alors que la maison des « REPUBLICAINS » s’entre-déchire, la maison des « TRIBALISTES », celle des prétendus « Elus », a réussi à dévorer tout l’espace, qu’il soit politique ou médiatique.

Mais les temps changent. Le GDN est passé par là. L’immense peuple « Républicain », la majorité silencieuse, n’attend qu’un signe pour se réveiller ! Il est temps d’en prendre conscience. Allons-nous continuer à rester spectateurs ? Non, le M.P ne peut pas rester au bord du chemin.

Nous devons faire en sorte que les gens qui partagent les mêmes valeurs … puissent se retrouver … et commencer au moins à discuter ensemble.

Agir pour le Cameroun

Les militants du M.P et du R.D.P.C doivent se réunir, pour débattre des conditions de réalisation de l’alliance et doivent passer par-dessus leurs habitudes, leurs ambitions et leurs intérêts - pour répondre à l’aspiration du peuple camerounais : favoriser les rencontres pour apprendre à se connaître et consolider les rapprochements locaux et nationaux ; approfondir la réflexion pour encourager à l’émergence d’un dessein crédible.

Il est temps, il est plus que temps que les femmes et les hommes du M.P et du R.D.P.C de bonne volonté fassent un pas les uns vers les autres et trouvent les moyens de faire naître un grand groupe réunissant des personnes pour un même amour de la République. La digue bâtie par « LE TRIBALISME » est sur le point d’être submergée. Alors, que les Responsables du M.P et du R.D.P.C (nationaux ou locaux) prennent leurs responsabilités et fassent les compromis nécessaires. Les querelles d’égo et les stratégies partisanes doivent céder devant le bien commun du Cameroun. Mais surtout une dynamique supplémentaire vers la réunion du Peuple Camerounais qui souhaite sincèrement le redressement de notre pays.

Face au « TRIBALISME », il est urgent de participer activement à la RECOMPOSITION de la vie politique camerounaise, en rassemblant le Peuple Camerounais qui croit dans un Cameroun libre, fort, enraciné dans son histoire et son identité.

Patrice EKWE EDIMO SILO

Militant du M.P

N.B :

M.P : Mouvement Progressiste

R.D.P.C : Rassemblement démocratique du Peuple Camerounais

14nov.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo