Propriété intellectuelle : L'OAPI annonce une nouvelle réforme dans son Master
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Propriété intellectuelle : L'OAPI annonce une nouvelle réforme dans son Master :: CAMEROON

La 8e vague du Master en propriété intellectuelle est désormais sur le terrain depuis jeudi 28 Juin 2018. Première promotion sous l’ère Denis Bohoussou Loukoula, aux commandes de l’actuelle équipe dirigeante de l’OAPI, celle-ci a été exceptionnelle à plusieurs titres. D’abord par la particularité de son Major, une femme, en la personne de FOUDA MVONDO Epse TALA Armelle et ensuite par l’annonce forte de son Directeur General qui fixe désormais un nouveau cap dans la formation en Master de la Propriété Intellectuelle.

D’après la nouvelle Direction Générale de l’OAPI, lors de la prochaine formation qui s’inscrit dans une nouvelle vision, le programme de formation devra s’arrimer aux normes et codification de CAMES. Ce qui, toujours d’après l’OAPI, rendra cette formation plus crédible auprès de plusieurs usagers. Ayant profité de cette sortie d’experts pour évaluer le chemin parcouru jusqu’ici, l’OAPI a également profiter pour sonder l’impact sur l’Afrique de la formation dispensée depuis 8 années. Toujours dans cette lancée, l’on notera que lors de cette sortie de la 8e vague, deux pays n’étant pas membres ont tout de même fait participer leurs experts à la formation à savoir le Burundi et Madagascar. 

Egalement pour cette 8e vague, 27 étudiants ont participé à la formation dont 3 femmes d’où émergera le Major de la promotion, seul le Burkina Faso va s’illustrer brillamment dans un des modules. C’est ainsi qu’en Droit de la propriété intellectuelle, le Burkinabé ZABRE Elie obtiendra la meilleure note. Les autres modules étant restés la chasse gardée du Cameroun avec respectivement pour le module Propriété Intellectuelle appliquée le meilleur en la personne de FANKEM NGATCHOUISSI Axel et FOUDA MVONDO Epse TALA Armelle qui devancera les autres en Droit de la Propriété Intellectuelle et Nouvelles Technologies.

De plus en plus sollicité pour sa formation en Master de la Propriété Intellectuelle, l’OAPI semble gagner la confiance des Etats jusqu’ici indécis dans la recherche de solutions pour le développement économique de l’Afrique. En dotant les Etats de bonnes ressources humaines, l’institution Inter-Etats comme l’un de ses slogans permet de « Doter les Etats des compétences de haut niveau et booster leur développement économique » ou encore « Forme une masse critique de cadres compétents pour nos administrations ».   

Réaction 
FOUDA MVONDO Epse TALA Armelle, Major de la Promotion

Au terme de cette formation qu’entendez-vous faire désormais ?
Alors d’après moi, nous devons accompagner les entreprises et notre Etat pour pouvoir mieux utiliser la Propriété Intellectuelle dans le développement de notre Nation.

Durant ces mois de formation qu’avez-vous appris le plus dans votre cursus ?
Nous avons principalement appris comment utiliser les actifs de propriété intellectuelle de manière rentable au sein de nos pays respectifs. Etant donné que nous avons effectuez une formation en management de la propriété intellectuelle.

Vous êtes la Major de cette promotion. Quelles sont vos impressions ?
Je suis heureuse, très surprise et très émue. Merci à l’OAPI, à l’OMPI et à L’Université de Yaoundé 2 Soa au Cameroun. Merci aussi à tous les partenaires et à l’Ambassade du Japon qui, tous, ont permis de mieux approfondir cette formation. Enfin Merci à tous les auditeurs.

 

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo