Cameroun,Littérature:4 livres dédicacés pour la jeunesse par le Pr Efoua Mbozo’o
CAMEROUN :: LIVRES

Cameroun,Littérature:4 livres dédicacés pour la jeunesse par le Pr Efoua Mbozo’o :: CAMEROON

Après la ville de Douala, le Professeur émérite d’histoire Samuel Efoua Mbozo’o s’est déporté du côté de l’Université de Yaoundé 1 et principalement dans la salle de l’Amphithéâtre 700 de cette université pour présenter au public venu nombreux les quatre dernier livres de sa production.

Devant un monde en mutation, les ouvrages scientifiques des auteurs connus pour leur dévouement dans le développement de leur pays sont souvent des balises pour regarder ou penser à un avenir prometteur. Dans le cas du Professeur Efoua Mbozo’o, la sortie du livre « La tutelle internationale des Nations Unies sur le Cameroun : Principes, forces en présence et enjeux (1946-1960) » renvoi les lecteurs dans un passé qui a semblé disparaitre de l’histoire. Celle d’un Kamerun qui a muté secoué par des guerres pour la défense de la « patrie ». Une introspection du Pr Efoua Mbozo’o qui dévoile ainsi une tout autre réalité de l’histoire du Kamerun.

Concernant l’autre livre présenté avec comme titre « Christianisme et acculturation en Afrique noire », l’auteur produit une enquête fouillée sur les blocages qu’enregistre l’influence du christianisme dans le développement de la culture africaine. Contrairement à des exemples dans la partie Ouest, Nord Ouest et Sud Ouest, les héritiers de la tradition Béti, par exemple ont du mal à terminer leur initiation car ayant la peur des consignes bibliques qui condamnent des pratiques hérités des dépositaires de la tradition africaines déjà décédés pour la plupart. Une situation qui ralentirait peut-être le vrai croisement des cultures ou la vraie tropicalisation des cultures mondiales avec les nôtres. L’ouvrage qui partira dans l’espace temps de 1800 jusqu’au début des années 1940 parle ainsi de la percée de la Mission Presbytérienne Américaine dans le pays Beti-Fang-Bulu.

Pour les deux derniers à savoir « Le contrôle parlementaire de l’action gouvernementale » et « Les élections des représentants Camerounais au sein des Assemblées métropolitaines françaises de 1945 à 1958 », l’expérience du passage dans les instituions parlementaires camerounaises ont fait parler le génie littéraire du Pr Efoua Mbozo’o Samuel. Sur plusieurs pages à dévorer minutieusement la « mesurette » est prise pour comparer les effets des décisions et implications des parlementaires dans l’exécution de la politique nationale gouvernementale.

Docteur d’Etat en Histoire, Maitre de Conférence, Samuel Efoua Mbozo’o est actuellement Doyen de la Faculté de Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Douala. Comme ouvrages, il est l’auteur d’au moins une dizaine divers les uns les autres avec pour certains titres parus il y a plusieurs années « Charles Assa'ale Mbiam, le parlementaire face à l'évolution socio-politique et économique de son pays le Cameroun: 1952–1970 » (paru chez Afredit en 2009 avec 303 pages), « les Noces d'or de la Commune urbaine de Sangmélima: 1950–2000 » (paru chez Herodote en 2000), « Pratiques et procédures parlementaires » (paru chez Heredote en 1998 avec 275 pages) et « L'Assemblée nationale du Cameroun à la croisée des chemins » (paru chez Heredote en 1995 avec 135 pages) pour ne citer que ceux-là. Il aura également participé à la rédaction de quelques ouvrages comme « Ecce Homo: Ferdinand Léopold Oyono, hommage à un classique africain » du Pr Gervais Mendo Ze. Un ouvrage qui rendait hommage à l’ancien confident du Président Paul Biya et Grand haut commis de l’Etat qu’était Léopold Ferdinand Oyono.

© Camer.be : Yannick Ebosse

Lire aussi dans la rubrique LIVRES

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo