Camer.be
L’obésité en Afrique, une menace sous-estimée ? :: AFRICA
AFRIQUE :: SANTE
  • Source : Afrizap
  • vendredi 28 août 2015 10:56:37
  • 8620

L’obésité en Afrique, une menace sous-estimée ? :: AFRICA

L’obésité est un fléau sanitaire qui touche majoritairement les pays développés. Pourtant, depuis quelques années, les pays émergents sont également touchés de plein fouet par cette pandémie. L’Afrique, continent où la malnutrition et les maladies infectieuses sont endémiques, connaît pourtant une hausse du taux d’obésité dans sa population.

L’obésité comme nouvelle maladie en Afrique entraîne le continent dans une configuration dite de double fardeau : en effet, le continent est celui qui compte le plus grand nombre de maladies infectieuses comme le VIH et le paludisme avec 85,5 % du total mondial des cas de paludisme. Aussi, de plus en plus fréquemment, les fléaux de l’obésité et de la sous-nutrition se retrouvent simultanément dans un même pays africain. Comment expliquer la survenue de cette pandémie en Afrique et comment faire face à ce fléau qui n’est pas encore reconnu comme une maladie par la population ?

L’obésité est définie comme “un excès de masse grasse entraînant des inconvénients pour la santé et une réduction de l’espérance de vie” et une personne est considérée comme obèse lorsque son Indice de Masse Corporelle (calculé à partir de la division du poids en kilos par le carré de la taille en mètres) est supérieur à 30. Il s’agit d’un grave problème de santé publique à travers le monde, puisque de nombreuses maladies y sont liées: les maladies cardiovasculaires le diabète de type 2, certains cancers et des problèmes de santé chroniques.
L’urbanisation et la transition économique comme causes de l’obésité

L’obésité dans le continent noir est le résultat du développement socio-économique, de transformations sociales et environnementales qui ne sont pas accompagnées par des politiques de soutien dans les secteurs de la santé, de l’industrie agroalimentaire ou encore celui de l’éducation. Aussi, l’urbanisation rapide en Afrique prédispose au surpoids.

L’émergence récente de l’obésité en Afrique est en grande partie liée à la transition économique du continent. En effet, cette transition économique est synonyme de croissance et d’urbanisation. L’Afrique est le continent qui connaît actuellement la croissance urbaine la plus rapide du monde, le taux d’accroissement étant de 4,5 % par an. En 2030, la population urbaine du continent devrait dépasser les 50%. Avec l’urbanisation, on assiste à une occidentalisation du mode de vie. Dans les villes, le régime alimentaire a un contenu à forte densité énergétique, contrairement à la nourriture traditionnelle, plus pauvre en graisse et en sucre. Aussi, l’activité physique est réduite. Tandis que le revenu moyen s’élève, les Africains troquent leurs céréales, racines et tubercules pour des régimes plus abondants et plus variés. L’alimentation s’occidentalise, on parle de “transition nutritionnelle.”

Contrairement aux pays développés où l’obésité est considérée comme un problème de santé publique, les Africains n’ont pas encore conscience du caractère néfaste du surpoids. Pour certaines populations africaines, le surpoids est encore considéré comme un signe de bonne santé et de richesse.

© Source : Afrizap
28août
Lire aussi dans la rubrique SANTE
Vidéo