Camer.be
CÔTE D'IVOIRE :: PRESIDENTIELLE IVOIRIENNE : MAIS OU SONT PASSES LES CHARLATANS DU "PANAFRICANISME"?	 :: COTE D'IVOIRE
CÔTE D'IVOIRE :: POINT DE VUE CÔTE D'IVOIRE :: PRESIDENTIELLE IVOIRIENNE : MAIS OU SONT PASSES LES CHARLATANS DU "PANAFRICANISME"?	 :: COTE D'IVOIRE
  • Avec Camer.be : ITONDE DIBOUA
  • dimanche 01 novembre 2015 10:30:25
  • 10201

CÔTE D'IVOIRE :: PRESIDENTIELLE IVOIRIENNE : MAIS OU SONT PASSES LES CHARLATANS DU "PANAFRICANISME"? :: COTE D'IVOIRE

Peu de temps après son transfèrement à la Haye, des charlatans avaient prédit un "retour triomphal" de Gbagbo avant 2015 pour être candidat à la présidentielle et reprendre "son" pouvoir... Ces illusionnistes ne savent pas que la présidentielle a eu lieu le 25 octobre 2015.

Déjà au plus fort de la crise de 2010,  d'autres sorciers africains annonçaient et attendaient dans les rues d'Abidjan la venue d'un certain "Eternel des Armées" qui allait renforcer le camp de ceux qui imposèrent les massacres comme moyen de faire respecter la confiscation du pouvoir (je ne savais pas que même le bon Dieu encourage et participe lui aussi à la tuerie des innocents)…

Il y a certainement des Africains qui vivent dans un monde parallèle…Des Africains qui n'ont pas de mémoire… Des Africains qui sont en lutte contre la vérité. "Ouattara ne va jamais diriger la Côte d'Ivoire ", entendait-on dire. Pour eux, c'est toujours Gbagbo qui continue de diriger le pays…

Et pourtant, même si tout n'est pas aujourd'hui parfait, quelle nette différence entre les deux présidences! Avant, il y avait trop de Haine en Côte d'Ivoire. Le pays était devenu une sorte de capitale sous-régionale, voire africaine de la Haine. L'ancien pouvoir ayant instrumentalisé (à un point maximal)la Haine de certaines populations. On avait envie de faire un voyage vers la Côte d'Ivoire ou dans un pays voisin et tuer quelqu'un … C'était trop de Haine. Son résultat est connu. Et comme au Rwanda et partout ailleurs où domine la Haine, le résultat macabre est toujours répugnant. La démence!

Par ailleurs, on n'impose pas de "victoire électorale", au motif de "nationalisme" ou même de "panafricanisme". Contrairement à l'Afrique, je me demande si en Occident ou en Amérique du Sud, il n'y a pas de nationaliste ou de patriote. Les dirigeants qui sous d'autres cieux, ne s'accrochent pas au pouvoir, seraient-ils de piètres nationalistes et patriotes?

Dans une certaine Afrique obscurantiste, est assurément "Patriote" et "Héros" (et célébré comme un "mythe") celui qui a montré de grandes aptitudes à brûler son propre pays, à tuer ses concitoyens pour garder le pouvoir. "Dis-moi combien de compatriotes tu as tués, et je te dirai ton niveau de patriotisme"…

Chaque fois que nous tuons des Africains, ce n'est pas le sang de l'Amérique, de l'Asie, de l'Europe, etc. qui coule… Chaque fois que nous incendions notre Afrique pour garder le pouvoir, ce n'est pas l'Occident que nous détruisons et qui pleure…Chaque fois que nous modifions des constitutions pour nous éterniser au pouvoir, ce n'est ni au reste du monde, ni à l'Occident ou à la France d'en avoir honte…
    
Quand le continent devient champion du monde en matière de révisions constitutionnelles (pour confisquer le pouvoir), ce n'est pas la Communauté internationale qui se souille."c'est sa faute. Elle a décidé d'enchainer l'Afrique"…

On ne peut pas être dernier au classement international et ne pas avoir au moins l'humilité de copier ailleurs ce qui marche…On ne peut pas espérer s'en sortir, en tenant toujours autrui pour responsable de nos malheurs, actions et inactions…Sauf à considérer soi-même comme un gamin ou pire un animal. On ne poursuit pas un animal devant les tribunaux…
Un des grands dangers de l'Afrique actuelle, c'est cette maladie ou mentalité du colonisé ou de l'esclave qui (une fois affranchi) continue de voir l'ombre de son maitre partout, y compris en l'absence de ce dernier. Le summum de l'esclavage, c'est l'esclavage sans fin. C'est lorsque l'esclave devient finalement prisonnier de lui-même, c'est-à-dire de sa mentalité et de ses (fausses) croyances…  A se demander si certains "panafricanistes" n'aiment pas que le reste du mode ne soit pas impliqué dans nos affaires!

Mon rêve, c'est que la Côte d'Ivoire et toute l'Afrique tirent les leçons de toutes nos erreurs du passé pour rectifier le tir. Que des Africains assument pleinement leurs actes. Que cette fatalité de la confiscation du pouvoir (source principale de nos conflits) soit vaincue. Car la transmission pacifique du pouvoir n'est ni un échec personnel ni la fin du pays…

Vive l'Afrique de nos rêves!

© Avec Camer.be : ITONDE DIBOUA
01nov.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE
Vidéo