Un conducteur de bus tente d’assassiner un taximan
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Un conducteur de bus tente d’assassiner un taximan :: CAMEROON

Yaoundé. Le pire a été évité le 21 octobre 2021 au carrefour Nkoabang grâce à l’intervention des populations

Le bus immatriculé Lt 348 JA, appartenant à la compagnie de transport Danay Express est resté immobilisé le 21 octobre 2021 au carrefour Nkoabang de 19h à 21h30 avec ses 70 passagers qui se rendaient à Bertoua.

Le conducteur de cette agence a failli assassiner un chauffeur de taxi juste en face du supermarché Santa Lucia. Le véhicule du taximan porte au niveau de la portière le numéro O906 Y4. Le pire a été évité grâce à l’intervention des populations. 

Ces populations ont réussi à maitriser le conducteur armé d’un poignard avec lequel il s’apprêtait à en découdre avec son adversaire lors d’une bagarre.

Tout serait parti d’une dispute entre les deux hommes. Comme d’habitude, la circulation n’est pas facile au carrefour Nkoabang pendant les heures de pointe à cause des embouteillages. La dispute entre les deux usagers de la route s’est transformée en bagarre.

Après avoir reçu quelques coups de poing, le conducteur de Danay Express est reparti dans son véhicule se saisir d’un poignard qu’il avait tout près de son siège pour en découdre avec son protagoniste. Au moment où il s’apprêtait à assener un coup sur son adversaire il a été maitrisé par la population. Ayant été calmé, le conducteur est reparti dans son véhicule pour reprendre la route alors qu’il était toujours en possession de son poignard. Ce que la population n’a pas apprécié.

C’est ainsi que plusieurs passants ont décidé de bloquer le passage au conducteur du bus exigeant au préalable qu’il soit désarmé par la police. Quelques minutes après, les policiers du poste de sécurité publique de Nkoabang sont arrivés sur les lieux. C’est devant les policiers que le chauffeur du bus a accepté d’être désarmé. 

Il a ensuite été conduit au poste de police pour être auditionné. Il a été autorisé à reprendre le voyage à 21h30. 

Face à ce comportement, plusieurs personnes ont exigé que son conducteur soit placé en garde à vue compte tenu de la gravité de l’acte qu’il venait de commettre. Mais au bout des tractations les policiers ont décidé de le libérer pour qu’il puisse continuer le voyage.

NB: Image simplement illustrative

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo