Rencontres Fraternelles : La Région du Sud fait-elle sa sécession ?
CAMEROUN :: MéDIA

CAMEROUN :: Rencontres Fraternelles : La Région du Sud fait-elle sa sécession ? :: CAMEROON

La première édition des Rencontres Fraternelles du Sud (REFRAS) a eu lieu le 16 octobre 2021 0 L’Hôtel Bango d’Ebolowa, chef-lieu de la Région. Objectif principal « Sortir la Région du Sud du sous-développement et résoudre le problème du chômage des jeunes »

 On la dit « Sur très haut accord du chef de l’État » La rencontre a eu pour modérateur Jacques Fame Ndongo, ministre d’État en charge de l’enseignement Supérieur, membre très influent du RDPC, parti au pouvoir Yaoundé et élite de la Région. Il le dit lui-même « En sa qualité de chef d’orchestre délégué » Prés de 300 personnalités se sont retrouvées à Ebolowa, parmi lesquelles de nombreux ministres de la République et toutes les déclinaisons sociales, politiques, administratives et traditionnelles du Sud.

On a utilisé le « tambour d’appel » pour parler du Sud. De son exploitation forestière, la problématique des routes, les télécommunication, l’eau et énergie, la décentralisation, le chômage. Avec la présence remarquée du ministre des finances qui a parlé du développement économique de la région. Cette rencontre a donné lieu à des commentaires dans la presse. Pour le journal La Météo, le REFRAS est « Le grand bluff d’Ebolowa ». Au lendemain de la tenue, ce 16 octobre, du ‘’Grand dialogue régional du Sud ‘’, la plupart des Camerounais trouvent cette initiative opportunistes et dangereuse car portant les germes du repli identitaire.

La Missive va plus loin dans le RDPC, parti au pouvoir pour parler de « Bataille larvée préjudiciable entre élites ». Avec le récent renouvellement des organes de base de cette formation politique, on a mesuré l’ampleur des batailles de positionnement que se livrent les élites du parti au détriment de l’émergence d’un personnel politique neuf et adulé des populations. L’exemple le plus patent étant la survenance de violences inouïes ayant largement dépassé le cadre de ce parti qui a étalé aux yeux des Camerounais son ancrage dans la corruption que combat, pourtant, son champion, président national et chef de l’État Paul Biya. 

 Le Cryon Infos estime que cette réunion des élites politiques du Sud-Cameroun a été une occasion pour « Fame Ndongo fait le procès à Paul Biya ». Face à l’échec d’une élite politique absentéiste qui traîne le bien-être des populations dans une roublardise sans pareille, la jeunesse exprime son mécontentement et demande au Président National de faire intégrer des nouveaux hommes forts, vrais et engagés en face des fameux agitateurs politiques que regorge la région du Sud. 

Quotidien Infonews se base sur les Infrastructures routières pour écrire que « La Région du Sud fait l’autopsie des projets ». Au cours des rencontres fraternelles du Sud tenues les 16 octobre à Ebolowa, le Ministre des Travaux publics a présenté le programme de connectivité par la route de la Région du Sud. Cette région totalise à ce jour 10705,71 km de routes dont 38,5km de voie autoroutière et 1365,5 km de routes nationale dont 713,19 km de bitumées, 1267,54 km de routes régionales dont 163,35 km déjà bitumées.

Au finish cette rencontre que le journal l’Elite qualifie de « Une vraie farce politicienne ! » était-elle pour la Région du Sud « fille aînée » du renouveau d’exprimer son ras-le-bol ? S’achemine-t-on vers une crise de la Région du Sud ?

Lire aussi dans la rubrique MéDIA

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo