Mes parents sont des drogués
CAMEROUN :: FRANCAISCAMER

CAMEROUN :: Mes parents sont des drogués :: CAMEROON

J’ai grandi avec un père qui s’occupait parfaitement de sa famille, et une mère qui assumait merveilleusement ses responsabilités matrimoniales. Mais ce conte de fée n’est pas la même réalité pour tous les Camerounais…

Mon père et ma mère sont des alcooliques

J’ai grandi avec un père qui consommait beaucoup d’alcool dans mes premières années, mais en 1997 un médecin lui avait dit : « Monsieur Deudjui ! Si vous continuez avec le whisky, vous allez perdre votre vue ! »
Et depuis cette année-là, il a arrêté. Tout comme ma mère, qui consommait la Beaufort ordinaire au milieu des années 1980, et qui avait miraculeusement arrêté après la chute du mur de Berlin.

Mon père et ma mère sont donc redevenus sobres ! Mais combien de parents camerounais continuent de consommer de l’alcool devant leur progéniture, jusqu’à en devenir carrément ivres ? Combien de parents ne rationnent pas à la maison parce que tout leur salaire a été enterré dans les bars ? Combien de tuteurs ne payent pas la scolarité des enfants, dorment dans les caniveaux et finissent par divorcer parce qu’ils ne parviennent même plus à assumer leurs missions patrimoniales ?

Mon père et ma mère sont des fumeurs

Mon père a aussi beaucoup fumé au début des années 1990. Et ma mère un tout petit peu, après la chute du mur de Berlin, jusqu’à la fin des villes mortes de 1992…
Mes parents fumaient le Benson & Hedges. Mais à doses minimalistes, si j’ose dire. Pas comme certains parents qui consument des paquets de cigarettes en une seule journée, et qui le font malheureusement devant les yeux de leurs enfants.
Certains parents camerounais sont carrément des cheminées ! Au point de commissionner leurs propres bambins pour qu’ils aillent leur ramener des bâtons de cigarettes. Certains parents sont carrément des fumeurs de chanvre ! Ils consomment les drogues douces en cachette (ou pas, d’ailleurs) et ensuite, ils affichent des comportements incohérents et indécents devant les membres de leur famille. Certains mentors camerounais ingurgitent des substances très-très illicites, et ces produits toxiques sont parfois à l’origine de malformations graves sur leur descendance : infirmités physiques, déficiences mentales, incapacités intellectuelles, maladies chroniques qui entraîneront la mort de ces enfants qui n’avaient pourtant rien demandé…

Mon père et ma mère sont des irresponsables

Pas les miens hein, et heureusement ! Parce que je vous ai dit que mon papa s’occupait parfaitement de sa famille, et que ma maman assumait merveilleusement ses responsabilités matrimoniales. Pourtant nous sommes dans un pays où les parents irresponsables sont légion, et donc ce conte de fée n’est malheureusement pas la même réalité pour tout le monde.
Certains parents ici sont complètements irresponsables : ils ne rationnent jamais, ils bastonnent leur(s) épouse(s), ils ne surveillent pas l’évolution de leurs enfants (la nutrition, la santé, l’habillement, les fréquentations…) et ils ne se préoccupent même pas de leur scolarisation. Certains parents camerounais sont devenus quasiment des négriers, puisqu’ils utilisent ces mêmes enfants comme leur main-d’œuvre et comme des ouvriers qui ne profitent même pas des droits du travailleur. Et c’est pour ça que vous verrez de petits enfants qui font de petits commerces dans les rues du Cameroun pour subvenir aux besoins de leur père et de leur mère, sans que cela n’offusque personne ! Et je suis d’autant plus déstabilisé qu’ils ont dû abandonner leur petite enfance et leur scolarité primitive pour en arriver là…

Mon père et ma mère sont des bordels

Pas des prostitués hein, je précise. Mais chaque Camerounais connaît au moins un Camerounais qui couche au moins avec une autre partenaire en dehors de sa partenaire officielle, et pourtant ils ont fait des enfants !
Chaque Camerounais connaît au moins plusieurs Camerounaises qui ont accouché de nombreux enfants dehors, mais qui continuent de donner leur corps à n’importe qui pour une bière, une paire de chaussures, un morceau de chawarma, un gâteau d’anniversaire, etc.
On en connaît tous ! Et c’est souvent pitoyable à la place de ces enfants. Parce que personne n’aimerait avoir un père qui est reconnu comme un tireur d’élite, et personne ne voudrait d’une mère qui est la balle perdue de tous les gringalets qui traînent au quartier. Pire : il y a des femmes qui sont officiellement des prostituées et qui se rendent dans les auberges tous les soirs, mais est-ce qu’elles peuvent imaginer ce qui se passera dans la tête de leurs enfants lorsqu’ils comprendront dans quelles circonstances ils auront été élevés ?

Mon père et ma mère sont des junkies

Donc moi j’ai eu un peu de chance, parce que j’ai grandi avec un père qui s’occupait merveilleusement de sa famille. Mais ce conte de fée n’est pas la même réalité pour mon ami Pierre La Paix Ndamè…

Mon père et ma mère sont des bagarreurs ! Pas les miens hein, mais je connais des parents qui se disputent tous les jours en public, et parfois cela dégénère jusqu’à en devenir une véritable bastonnade.
Mon père et ma mère sont des voleurs ! Parce qu’il y a des parents ici dehors qui sont des escrocs, des feymans, des usuriers, des détourneurs de fonds publics ou tout simplement des pickpockets.
Mon père et ma mère sont des meurtriers, et quand je parle de mes parents c’est pour parler des parents qui vivent au Cameroun.

Parce que moi, j’ai eu beaucoup de chance, puisque j’ai grandi avec une mère qui s’occupait parfaitement de tous ses enfants. Mais il y a encore de nombreux parents ici qui sont des alcooliques, des fumeurs invétérés et des irresponsables irrécupérables. C’est pour ça que nous avons beaucoup d’enfants qui sont des drogués ici au Cameroun…

Lire aussi dans la rubrique FRANCAISCAMER

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo