Au Cameroun, le coronavirus n’est pas plus dangereux que Maurice Kamto ! :: CAMEROON
Au Cameroun, le coronavirus n’est pas plus dangereux que Maurice Kamto ! :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: FRANCAISCAMER Au Cameroun, le coronavirus n?est pas plus dangereux que Maurice Kamto ! :: CAMEROON
  • achouka.mondoblog : Ecclésiaste DEUDJUI
  • mardi 14 avril 2020 10:34:00
  • 6813

Au Cameroun, le coronavirus n’est pas plus dangereux que Maurice Kamto ! :: CAMEROON

Pendant que le monde entier est en train de bagarrer contre le coronavirus qui fait des millions de victimes, le gouvernement camerounais est plutôt focalisé sur son combat politique contre Maurice Kamto.

Le contexte

Pendant que le monde entier est confronté à la plus grave crise sanitaire depuis la grippe espagnole de 1918, le président camerounais est devenu invisible ! Et c’est sous ce prétexte de « vacance du pouvoir » que Maurice Kamto avait d’abord effectué une première sortie, pour demander au président Paul Biya de prendre la parole devant son peuple. Et puis, face au sempiternel silence mutisme de ce dernier, le leader du MRC (Mouvement pour la renaissance du Cameroun) a finalement décidé de se mobiliser : il a mis sur pied le concept « Cameroon survival » qui vise à collecter les fonds auprès des Camerounais pour subvenir à la bataille contre le coronavirus…

Le bras de fer

Sauf que le MINAT (ministre de l’administration territoriale) a dit niètt ! Puisque dans un premier communiqué paru trois jours plus tard, monsieur Atanga Nji a d’abord martelé que la démarche de Maurice Kamto était totalement illégale ! Il a ressorti un vieil article dépoussiéré qui datait de juillet 1983 (le Cameroun n’était même pas encore champion d’Afrique), et dans lequel il était stipulé que « Tout appel à la générosité publique est subordonné à une autorisation préalable délivrée dans les conditions fixées par décret ».

Puis le lendemain, le même ministre a adressé une correspondance « très urgente » à la banque Afriland, pour lui demander ordonner de clôturer immédiatement le compte qui abrite cette opération. Démarche contestée par Penda Ekoka qui est le président du comité de gestion de ce fonds de solidarité, puisqu’il lui a rétorqué que « Nécessité fait loi ! » Et que le Cameroun n’a pas de temps à perdre avec des démarches administratives alors qu’il y a le coronavirus qui est en train de progresser dans notre pays à pas de géant…

Le coronavirus continue son chemin

Comme je disais, le coronavirus continue de progresser sur notre territoire national : déjà 832 cas officiellement enregistrés ; 14 décès ; 98 guérisons ; 720 malades actifs. Sans compter que tous ces chiffres ne sont que des bilans provisoires selon mon ami Pierre La Paix Ndamè, puisque la réalité est certainement beaucoup plus effrayante. Puisque nous sommes déjà passés au stade terminal de l’épidémie et que la propagation se fait déjà de façon communautaire. Puisque nous n’avons même pas encore commencé à affronter la vague des hospitalisations massives, et que les prochaines semaines vont certainement se révéler déterminantes pour la sécurité sanitaire de millions de Camerounais.

Ce n’est donc pas le moment de rappeler que ce n’est pas le moment de pratiquer la politique politicienne sur la vie des gens, alors que le danger nous guette par dehors ; et que nous devons plutôt mobiliser nos énergies pour l’affronter tous collectivement comme un seul homme.

Comment comprendre cette crise ?

À vrai dire, il y a plusieurs explications. Ceux qui soutiennent le Gouvernement vont dire que Kamto avait raison sur le fond, mais tort sur la forme. Et qu’il aurait dû se conformer à la Loi, c’est-à-dire solliciter une autorisation de la part du ministère de l’administration territoriale. Ils pourraient même ajouter qu’on ne connaît pas exactement la destination de ces fonds collectés, leur traçabilité, leurs desseins réels. Car certains sont déjà en train de parler de blanchiment d’argent, ou encore de cotisation pour acheter des armes dans le seul but de déstabiliser la République du Cameroun…

Ceux qui sont de l’autre côté diront évidemment le contraire, puisqu’ils ont un autre argumentaire : 1°) Doit-on laisser le peuple mourir alors que son président ne lui adresse plus la parole, et que certains Camerounais ont besoin de soutien pour s’acheter des masques, du savon et des équipements de protection ? 2°) Pourquoi a-t-on laissé passer les appels à générosité publique lors de la campagne présidentielle de Cabral Libii en 2018 ? 3°) Est-ce qu’il ne serait pas plutôt judicieux de se rassembler et d’unir nos forces face à la pandémie, au lieu de se lancer dans des bisbilles inutiles et des querelles d’égo politiques ?

Parce que pour moi qui vous parle, je pense que le Gouvernement est surtout jaloux de voir que des milliers de Camerounais ont cotisé ꟷet continuent de cotiserꟷ pour la cagnotte improvisée de Maurice Kamto, alors que personne ne veut donner jeter son argent dans la « cagnotte gouvernementale » dont on sait bien qu’on n’aura aucun droit de regard sur la gestion finale et encore moins sur son utilisation (cf. le Coup de cœur de 1994).

Au Cameroun, le coronavirus n’est pas plus contagieux que Maurice Kamto !

Donc pendant que le monde entier est en train lutter contre cet ennemi qui a déjà tué plus de 120 000 personnes, le gouvernement camerounais est uniquement focalisé sur son altercation avec Maurice Kamto.

Incompréhensions.

Le coronavirus n’est pas plus dangereux que Maurice Kamto ! La preuve, il suffit que ce dernier prenne la parole pour faire réagir à la fois Jacques Fame Ndongo (ministre de l’enseignement supérieur), Grégoire Owona (ministre du travail) et bien évidemment Paul Atanga Nji qui est le défenseur numéro un de ce gouvernement.

Le coronavirus n’est pas dangereux comme le MRC ! Car même si le covid-19 peut décimer des dizaines de milliers de Camerounais, il n’est pas inquiétant comme le MRC qui risque tout simplement de nous prendre arracher le pouvoir !

Le coronavirus n’est même pas une priorité pour les gens qui nous dirigent, à vrai dire, puisqu’ils ont décidé de nous laisser continuer à vivre sans aucun confinement !

Ils ont décidé de ne pas nous apporter les mesures

d’accompagnement nécessaires. Ils ont décidé de ne pas nous offrir les masques et les solutions hydro-alcooliques. Ils ont demandé à la population de participer au fonds d’aide de solidarité gouvernementale (en gros, ils veulent aussi qu’on cotise), alors qu’ils avaient dépensé des centaines de milliards de francs CFA pour une CAN et un CHAN qui finalement n’auront pas eu lieu.

Et ils veulent nous faire accroire que le problème de ce pays s’appelle Maurice Kamto.

14avril
Lire aussi dans la rubrique FRANCAISCAMER
Vidéo