CAMEROUN :: Arrestation du journaliste Eric Kouatchou: Les Mauvaises Habitudes Peinent à Mourir à Yaoundé :: CAMEROON
CAMEROUN :: Arrestation du journaliste Eric Kouatchou: Les Mauvaises Habitudes Peinent à Mourir à Yaoundé :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Correspondance : CL2P
  • mercredi 08 avril 2020 15:05:00
  • 2258

CAMEROUN :: Arrestation du journaliste Eric Kouatchou: Les Mauvaises Habitudes Peinent à Mourir à Yaoundé :: CAMEROON

La séquestration arbitraire du journaliste et correspondant de Canal 2 International en France, Eric Kouatchou est une autre preuve que les mauvaises habitudes ne meurent jamais à Yaoundé.

Il s'agit d'un système tyrannique échafaudé pour récompenser chaque jour la brutalité, la violence et le narcissisme. Un régime où la bureaucratie professionnelle et le crime politique se pratiquent du chef tout puissant au petit Eichmann qui dirige une brigade de tortionnaires assermentés par un régime qui en est dépendant en termes d’approvisionnement narcissique; ce quoi qu'il arrive, y compris quand le coronavirus signale que ce type de comportement ne peut plus fonctionner ...

Poursuivre cette politique d'arrestations massives et arbitraires tout en permettant au virus du covid-19 de se propager n'a simplement plus aucun sens.

Aussi, lorsque le régime ajoute Kouatchou à sa longue liste de prisonniers politiques, c'est la continuation de sa politique du bouc émissaire. En effet, traiter les gens comme des boucs émissaires, a été théorisé par l'érudit français René Girard, qui a su nous expliquer comment dans les textes religieux anthropologiques, le bouc émissaire a été trimballé dans toute la communauté assez longtemps pour absorber toutes les maladies, problèmes, calamités, doutes, insuffisances, etc. En somme, il est le réceptacle par excellence de tous les problèmes et de la colère populaire puis exécuté.

Au moment où notre communauté politique est confrontée à une menace existentielle, ce type d’état d’exception n’a aucun sens et le CL2P demande au régime de Biya de libérer tous les prisonniers politiques.

En effet le temps est venu de promouvoir un gouvernement responsable et redevable devant le peuple, pas une dictature. Le Coronavirus ouvre une nouvelle période où la dictature n’a aucune raison d’être.

Parce que nous devons nous rassembler en tant que espèce humaine et peuple unique pour faire face au virus, afin notamment d’empêcher notre communauté politique de disparaître. Nous sommes confrontés à une terrible urgence sanitaire et humanitaire, nous devons donc rassembler nos forces et nos ressources pour l'emporter. La politique partisane ne s'applique plus lorsque l’ensemble de nos vies sont collectivement en jeu.

L'unité nationale est le seul moyen possible et consensus envisageable, pour notre survie.

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques – CL2P

http://www.cl2p.org/ 

08avril
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo