CAMEROUN :: L’éternel Mongo Beti, encore et toujours … :: CAMEROON
CAMEROUN :: L’éternel Mongo Beti, encore et toujours … :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: LIVRES
  • Correspondance : Gaétan GUETCHUECHI, Chercheur en littérature et civilisations Africaines, Université de Yaoundé I guetch2@gmail.com, gaetanguetchuechi@yahoo.fr
  • mercredi 17 juillet 2019 15:10:00
  • 16265

CAMEROUN :: L’éternel Mongo Beti, encore et toujours … :: CAMEROON

Auguste Owono-Kouma Ndzié spécialiste la littérature négro- africaine, a commis un ouvrage majeur chez L’Harmattan à Paris sur l’œuvre intellectuelle et littéraire de Mongo Beti. Les Essais et les romans de Mongo Beti en est le titre.

Il se propose en 287 pages de trouver des liens entre ses écrits, produits à partir de 1972 par l’essayiste d’abord, et ensuite par le romancier. Il se sert globalement de l’analyse des contenus et de l’intertextualité comme grilles d’étude. Dans le premier chapitre, il présente les thèmes majeurs développés dans les essais de l’écrivain : néocolonialisme, incompétence des élites africaines, déliquescence des mœurs et bien d’autres. Main basse sur le Cameroun, Lettre ouverte aux Camerounais et La France contre l’Afrique; y compris les articles publiés dans la revue Peuples noirs/Peuples africains sont ainsi passés au peigne fin de l’analyse.

L’étude au chapitre deux consiste à mettre en regard les thèmes relevés dans les essais et qui apparaissent sous forme de réécriture dans les passages de romans. Les personnages politiques comme Amadou Ahidjo, Hervé Bourges, Jacques Foccart dont Mongo Beti se fait écho dans les essais se retrouvent dans les œuvres sous d’autres appellations. Aucune ligne des romans n’échappe à la sentinelle du chercheur. Il présente ces ressemblances (intertextes) à l’aide des tableaux qu’il interprète. Dans le troisième chapitre, des correspondances sont établies mot pour mot entre les extraits des essais et ceux des romans, à la suite de l’exercice, il en fait une analyse lexicale et sémantique pour montrer le dénominateur commun.

Il ressort de cette étude que la pensée de Mongo Beti est une, celle de la révolution. On dira donc que dans les essais comme dans les romans, il n’y a qu’une seule pensée qui l’anime. Bien que l’étude soit d’une haute facture, on aurait voulu qu’elle soit aussi génétique ; donc qu’elle s’attache à questionner les autres aspects -discours, anecdotes, avis des proches, itinéraire éditorial complexe, etc.- de la vie de l’écrivain en vue de les mettre en parallèle avec ses écrits et de les analyser.

17juil.
Lire aussi dans la rubrique LIVRES

canal de vie

Vidéo