Cameroun : la société civile dénonce la gouvernance du régime :: CAMEROON
Cameroun : la société civile dénonce la gouvernance du régime :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Apanews : Félix Cyriaque Ebolé Bola
  • lundi 18 mars 2019 15:00:00
  • 1378

Cameroun : la société civile dénonce la gouvernance du régime :: CAMEROON

Vingt-deux personnalités, issues des partis politiques de l’opposition, de la sphère religieuse et de la société civile, viennent, à travers une déclaration commune dite du «Front Citoyen», d’appeler la communauté internationale à se «tenir aux côtés du peuple camerounais et de faire respecter les différents engagements pris par l’État du Cameroun», un pays aujourd’hui sous «un régime violent et répressif»

La communauté internationale est ainsi appelée à condamner fermement, et très directement, les violations des droits humains et des principes démocratiques par le gouvernement et à demander la libération immédiate et inconditionnelle de toutes les personnes illégalement arrêtées et condamnées, dans le cadre de la crise anglophone et des manifestations de la coalition autour du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC, opposition).

Il lui est aussi suggéré de demander des comptes au régime Biya, lors des rencontres internationales en interpellant les représentants du gouvernement camerounais, selon les mécanismes existants et les cas avérés d’assassinat, emprisonnement et torture, et de déclencher le processus de sanctions individuelles contre les membres dudit régime responsables de la violence et du chaos actuels dans le pays.

Le Front Citoyen met en garde ses interlocuteurs sur le fait que, malgré les discours sur la souveraineté nationale et les jérémiades sur les «ingérences», QUE le régime Biya ne manquera pas de leur opposer, il est important qu’elle sache la situation réelle des droits humains et du respect de l’état de droit au Cameroun, mais également les attentes légitimes du peuple afin qu’ils puissent «porter au monde entier le message de détresse d’un peuple qui vit une véritable dictature à huis clos».

Selon les signataires de la déclaration, les effets néfastes de plusieurs décennies de gouvernance prébendière, hasardeuse et clanique du régime Biya se mesurent désormais à l’étalement de ses faiblesses structurelles multiformes, mettant en danger la survie même du Cameroun, dans un contexte sécuritaire dégradé qui affecte pratiquement 7 régions sur les 10 que compte le pays.

Face à cette extrême détresse de la population, constatent-ils, le régime de Yaoundé a réagi par la violence, la répression, les menaces et l'emprisonnement de ceux qui se sont exprimés sans violence pour dénoncer une gouvernance catastrophique.

Les Camerounais, insiste le Front Citoyen, demandent à la communauté internationale de se tenir aux côtés du peuple camerounais et de faire respecter les différents engagements pris par l’État du Cameroun en matière de démocratie, de libertés individuelles et collectives et de respect des droits humains.

18mars
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

canal de vie

Vidéo