Un militaire en prison pour défaut de carte d’identité nationale
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Un militaire en prison pour défaut de carte d’identité nationale :: CAMEROON

Mis en mission le 13 juin 2017 pour assister à une audience au tribunal militaire de Yaoundé, l’homme en tenue, en service à la Base aérienne de Maroua, avait refusé de regagner son poste de travail. Interpellé et placé en détention provisoire à la prison militaire de Yaoundé depuis le 21 juin 2017, Joseph Arthur Franck Ekoa a été jugé le 28 janvier dernier par le tribunal militaire.

En fait, le militaire répondait de trois infractions : désertion à l’intérieur en temps de paix, violation de consignes et défaut de carte nationale d’identité (CNI). Il lui était reproché d’avoir violé une règle générale donnée aux troupes, d’avoir détourné les effets militaires mis à sa disposition, mais aussi de ne pas être en possession de sa carte d’identité au moment de son interpellation. Il a plaidé coupable, reconnaissant tous les faits qui lui étaient reprochés. Il a été condamné à 12 mois de prison ferme et à payer les dépens, c’est-à-dire les frais de justice, fixés à la somme de 69 mille francs.

«Si vous payez la somme que vous devez à l’Etat du Cameroun, vous sortez de prison dans quelques jours. Au cas contraire, vous allez devoir purger six mois de prison supplémentaires », lui a expliqué le juge après avoir prononcé la sentence.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo