Camer.be
CAMEROUN :: PRÉSIDENTIELLE 2018 : Les péchés capitaux des adversaires de Paul Biya (acte 1) :: CAMEROON
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Source : Repères
  • mercredi 12 septembre 2018 12:44:00
  • 2672

CAMEROUN :: PRÉSIDENTIELLE 2018 : Les péchés capitaux des adversaires de Paul Biya (acte 1) :: CAMEROON

La double nationalité, une épine au pied Joshua Osih
Son teint métis passait jusque-là sans problème. Tout comme ses petites amitiés avec certains acteurs importants du RDPC dans le Littoral. Tout a changé dès que le SDF a porté son choix sur cet homme de 49 ans pour challenger Paul Biya le 7 octobre 2018. Sont donc arrivés sur la place publique certains faits. D’abord la double nationalité de ce natif de Kumba, entrepreneur qui a fait fortune dans l’aviation, un domaine qu’il explique avec une aisance très poussée. Lors de sa récente conférence de presse dans un hôtel d’Akwa, Joshua n’a eu de cesse d’insister sur son parcours scolaire au Cameroun.

C’est également sur cet aspect de l’avion que les critiques acerbes vis-à-vis de Joshua sont nées. C’est lui, affirment ses détracteurs, qui s’occupe de la location des aéronefs du président Paul Biya lors de ses séjours en Suisse, pays d’où est originaire la génitrice de cet homme très avenant et facile d’accès. Le candidat du SDF se défend vigoureusement de cette affirmation chaque fois que la question lui est posée. Mais reste un autre fait qui le rapproche encore plus de la famille présidentielle au pouvoir, son lien avec les fruits du mariage entre Paul et Chantal Biya. C’est Joshua qui serait le parrain de ces enfants. Une question que n’aime pas évoquer ce député.

Cabral Libii et ses déboires estudiantins
Le 15 avril 2018 restera sans nul doute dans la mémoire de Cabral Libii, candidat investi par le parti Univers de l’universitaire. Ce jour-là, à l’émission l’Arène que diffuse tous les dimanches soirs la chaine de télévision Canal 2 international, Cabral Libii devra affronter Moussa Ndjoya. Qui entame le duel. « Lors d’une émission de Jean Bruno Tagne en août dernier, vous avez déclaré entre autre chose que vous étiez à la base des étudiants qui ont rédigé le statut de l’étudiant et entre autre vous revendiquiez de l’amitié avec Mouafo Djontou et de Lindjou’o Mbowou, chose qu’ils ont contestée…
Pour le leader que vous serez demain, est-ce normal que vous revendiquez des travaux que vous n’avez pas faits et des amitiés que vous n’avez pas ? » « Quel est le rôle que vous avez joué dans la grève de 2005 ? » « Il y a une fois vous avez déclaré que vous avez deux licences en droit. C’est vrai ? » Cabral répond par l’affirmative.

« Comment vous faite pour avoir deux licences dans le même établissement et la même université ? camer.be » Le candidat Univers n’a pas le temps de répondre que Moussa Ndjoya a déjà enchainé. « Il est interdit par la loi d’avoir la même licence deux fois dans la même institution ». L'information claire et nette. Les explications de Cabral sont sur le point d’être données. Moussa dit « être écœuré par quelqu’un qui veut être chef d’Etat sans connaître les curricula des universités ».

Plus tard, Cabral croise à nouveau sur un plateau de télévision Benoit Ndong Soumhet, ministre délégué auprès de celui des Enseignements primaires. « Je voudrais comprendre comment quelqu’un qui n’a pas pu gérer une épicerie quand il était étudiant veut gérer tout un Cameroun », se moque ce cadre du RDPC à l’endroit de Cabral Libii.

12sept.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE
Vidéo