Camer.be
MONDE ENTIER  :: L’humanité est entrée dans une phase de destructions irréversible (première partie) :: WORLD
MONDE ENTIER :: POINT DE VUE
  • Correspondance : Léon Tuam
  • jeudi 29 juin 2017 10:10:27
  • 3272

MONDE ENTIER :: L’humanité est entrée dans une phase de destructions irréversible (première partie) :: WORLD

Le plus grand malheur de la planète Terre finalement serait d’avoir grassement hébergé l’espèce la plus pensante et agissante appelée être humain. En s’écartant de la justice et des principes moraux, la même intelligence qui a élevé l’humain au-dessus des autres créatures l’a ramené à l’état animal pur.

La marque de l’intelligence et du génie humains se retrouve partout où l’on regarde. Elle est là dans les outils et objets qui nous cernent. Elle est partout dans les eaux, au sol, dans l’air et dans le ciel. Mais en arrêtant d’admirer tout cela, sur le plan moral examinant, c’est la marche à la catastrophe, au chaos.

Que ne comprend-on pas que toutes ces injustices, ces violences et agressions de conquêtes à ciel ouvert ici et là nous tirent fatalement vers la conflagration généralisée ? La justice au sein des Etats et sur le plan international devient le bien d’une poignée de forts qui l’utilisent pour réduire les autres aux animaux.

Partout les plus puissants veulent soumettre les masses et continuer les destructions : Violences et mainmise sur les ressources matérielles, pollution des terres, pollution des eaux, pollution de l’air, anéantissement des espèces végétales et animales, manipulations et contrôle quasi total des consciences.

La barbarie humaine qui déferle partout sur les ressources de la terre nous entraîne vers des lendemains de grandes pénuries et du tarissement de celles-ci. La rareté des ressources devant soutenir les populations mondiales auront des conséquences sans précèdent sur l’humanité :

*On arrivera à un moment où les droits humains seront moins importants que ceux qu’ont les animaux à l’heure actuelle, et les animaux n’en auront plus du tout.

*Les gouvernements vassalisés et contrôlés par des groupes plus puissants recourront à des méthodes à la fois douces et violentes pour tenter de résoudre cette épineuse question de rareté des ressources.

*On assistera à de vastes et dures politiques réductrices de natalité, et à une odieuse politique de sélection des êtres quasi sains ; ils auront droit à la vie et à la procréation, et ceux nés avec des défections seront écartés. Des médecins y veilleront.

* De plus belle seront encouragés et célébrés les mariages et rapports sexuels entre gens du même sexe, et les gouvernements seront forcés au laisser-faire.

*Ceux ayant reçu le permis de pouvoir procréer et qui renonceront à la procréation en se laissant stériliser recevront des avantages particuliers pour ce qu’on appellera sage et courageuse décision.

*On assistera au renforcement et à l’éloge insolite d’usage des contraceptifs, en même temps qu’il y aura d’inventions avancées dans le domaine. A côté de cela s’opèreront des stérilisations secrètes des jeunes à travers maints pièges.

*De nouvelles maladies plus dévastatrices via virus et bactéries s’insèreront parmi les populations et en moissonneront à foison, défiant les traitements.

*Les crimes se feront plus courants et les violences individuelles, collectives et étatiques bien qu’insensées auront de sens dans le contexte.

*Les ressources se raréfieront sévèrement et les habitudes alimentaires partout changeront en s’émaillant de perversions allant jusqu’au cannibalisme comme une approche de survie et des affaires.

Les guerres, les maladies, les famines et les mesures draconiennes des naissances s’intensifieront et réduiront les populations mondiales sans résoudre les questions de la rareté des ressources, d’injustices et de la gourmandise.

*A ces problèmes dont l’humain est à l’origine s’ajouteront des colères et coups venant des hauteurs, du sol, des eaux et du sous-sol.

Nous avons refusé de saisir que nous avions été déposés sur la planète Terre par des êtres supérieurs par amour, pour l’amour, la justice et la paix ; et nous en feront copieusement les frais.

Nous avons déjà trop avancé dans notre propre destruction et celle de la Terre. La dernière partie de ce travail jettera plus de lumière sur ce à quoi nous sommes définitivement réduits.

29juin
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE
Vidéo