TOTAL  SE « REINVENTE » ET FAIT MAIN BASSE SUR CAMEROUN-INFO.NET :: CAMEROON
TOTAL  SE « REINVENTE » ET FAIT MAIN BASSE SUR CAMEROUN-INFO.NET :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MéDIA
  • Le Sphinx Hebdo : Armand Roger Biloa Mballe
  • jeudi 07 juillet 2016 01:00:00
  • 14211

TOTAL SE « REINVENTE » ET FAIT MAIN BASSE SUR CAMEROUN-INFO.NET :: CAMEROON

Non, cette multinationale française, vecteur de pauvreté, de misère, de conflits armés et de guerres civiles en Afrique Noire ne plus « se réinventer ».

Depuis quelques années, on savait bien que le site de Cameron-Info. Net (CIN), n’était camerounais que de nom grâce aux couleurs nationales qu’il affiche  abusivement sur sa page d’accueil. CIN était déjà infesté d’agents manipulés à partir d’officines françaises. Le but étant de dissuader et/ou d’étouffer par tous les moyens, toute initiative visant à remettre en cause le néocolonialisme  et le monopole des  firmes multinationales françaises en Afrique Noire en général et en au Cameroun en particulier. Dès lors, CIN  était devenu le Cheval de TROIE  des stratégies de recolonisation du Cameroun par la France.

Les démarches allant dans ce sens, se sont accélérées avec l’arrivée de Mme  l’Ambassadrice de France à Yaoundé, Christine  Robinchon. Aussi, la vieille barbouze des réseaux français, en agent secret averti, prétextant une « une visite de prise de contact à Douala » (capitale économique du Cameroun), il y a quelques années, s’était-elle rendue au siège de CIN, où elle avait rencontré son directeur. Nos informations font connaître que c’est au cours de cette rencontre que tout  s’est joué.

Promesses de collaboration, de financement à travers de  petits séminaires, assortis de perdiems, de facilités consulaires au niveau de l’Ambassade de France à Yaoundé, sans oublier d’autres broutilles allouées aux personnels de CIN pour arrondir les difficiles et traumatisantes fins de mois. En retour, Mme l’Ambassadrice, à travers ses réseaux, a ainsi assigné aux « journalistes »de CIN » des tâches bien précises et des objectifs à atteindre par tous les moyens.

Les plus importants parmi ces derniers sont les suivants :

  • Tout faire pour changer la perception négative et la mauvaise image dont souffre la France au sein de la Société  camerounaise.
  • Surmédiatiser les plus petits faits et gestes que pose  Mme l’Ambassadrice  de France au Cameroun, même dans les coins les plus reculés du Pays, notamment en termes « d’aides, de  secours aux réfugiés », montrer aux yeux des Camerounais comment la France, malgré sa décadence économique, morale et éthique (légalisation de l’homosexualité), reste la Puissance providentielle, grâce à laquelle le Cameroun va sortir de la pauvreté. Montrer que la France demeure « la Mère-Patrie ».
  • Polir l’image des Multinationales et Hommes d’Affaires français  noircie et ternie par des décennies  de brigandage économique et  la pratique de l’esclavage d’une autre époque (Groupe Bolloré, Total  …etc.)

Mais peine perdue. La lame de fond qui traverse et travaille la Société camerounaise vis à vis de la France, a atteint un degré de maturation à telle enseigne qu’aucune  action sociale de cet Etat, ne peut plus retourner l’opinion camerounaise. Hantées de perdre « le gâteau économique et financier  camerounais », troublées par l’arrivée de nouveaux partenaires au Cameroun, les réseaux et multinationales français ne savent plus à quel saint se vouer. C’est l’une des raisons pour lesquelles TOTAL, se voit contraint de faire main basse sur CAMEROON-INFO.NET dans la honteuse et ignoble guerre qu’il livre à la Compagnie  TRADEX au Cameroun et en République Centrafricaine. TRADEX qui, il faut le souligner est à 100°/° à capitaux camerounais.

C’est dans cette perspective que TOTAL a-t-il débloqué d’importants moyens, notamment financiers, pour entreprendre le retournement de l’opinion des Camerounais en « achetant »les âmes de ceux et celles qui dirigent CIN, et d’autres organes de presse au Cameroun et sur la toile. Mais tout cela arrive à un moment où la bataille contre  le néocolonialisme français en Afrique en général et au Cameroun en particulier, a atteint un point de non retour. CIN, au fil des années est devenu ce site qui, matin et soir, nuit et jour, a travers des articles écrits par ses propres journalistes fait l’apologie du Groupe Bolloré, présente son Président comme l’homme providentiel que Dame France a dépêché  au Cameroun, pour sauver le peuple de ce pays de la misère. Distribution des seringues et des sparadraps dans certains dispensaires, dons de fournitures scolaires et de quelques millions de francs CFA par-ci et par-là, construction des salles de cinéma où seront projetés des films a caractère pornographiques, avec en toile de fond la promotion de l’homosexualité et de la culture française. Voilà la nouvelle aventure dans laquelle s’engage CIN.

Le dernier acte en date c’est TOTAL qui déclare « se réinventer » sur CIN, comme si un monstre peut changer,  comme si un  carnassier peut se coucher le soir  et se réveiller herbivore ou frugivore. Non TOTAL TOTALEMENT   COMPROMIS,  demeure et restera ce monstre qui, sur son sillage  dans les pays africains, ne sème que conflits armés et guerres civiles (Congo  Brazzaville, Gabon).

Entre temps, le masque  de CAMEROON  INFO.NET est définitivement tombé avec sa collusion avec l’empire pétrolier français TOTAL, dont les dirigeants ont des mains maculées du sang des Camerounais en particulier et des Africains en général.

En prenant  fait et cause, et de façon aussi ostentatoire et ouverte pour une multinationale comme TOTAL, c’est  un risque aux conséquences incommensurables que prend  CAMEROON-INFO.NET. L’histoire de la lutte pour l’indépendance du Cameroun en fera mention.

07juil.
Lire aussi dans la rubrique MéDIA

canal de vie

Vidéo