CAMEROUN :: Droits d’auteur : La CRTV va-t-elle payer 1.800.000.000 FCFA à Isidore Modjo ? :: CAMEROON
CAMEROUN :: Droits d’auteur : La CRTV va-t-elle payer 1.800.000.000 FCFA à Isidore Modjo ? :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MéDIA
  • Sans Détour : Bertrand TJANI
  • mardi 02 février 2016 00:00:00
  • 7711

CAMEROUN :: Droits d’auteur : La CRTV va-t-elle payer 1.800.000.000 FCFA à Isidore Modjo ? :: CAMEROON

«Je ne peux pas laisser prospérer cette indifférence qu’ils ont à mon endroit. Il faut qu’ils me payent mes droits ; je les mérite ; c’est une œuvre de l’esprit et j’en suis le dépositaire », ainsi répond à qui veut l’entendre Isidore Modjo, le célèbre auteur compositeur qui observe des sit-in devant le poste national, depuis bientôt un mois. Père de 3 génériques à succès, diffusés depuis 20 ans dans le cadre de certains programmes de la chaîne de radio publique, il exige la rémunération de ses œuvres, mieux le paiement de ses droits. Sans autre forme de procès.

Habillage officiel

Conformément aux dispositions légales, le réalisateur et producteur du film « L’héritier » attend du directeur général de la CRTV-Cameroon radio television, Amadou Vamoulke, 1.800.000.000 FCFA. Une rondelette somme représentant les droits d’exploitation des génériques d’entrée et de sortie des programmes de grande facture tels que « Cameroon Safari », « Cameroon Calling », le journal parlé et autres émissions à la fréquence de modulation 94. Toutefois, isidore Modjo ne se montre pas aussi exigeant que croiraient certains observateurs moins avertis.

Il veut, dit-il, simplement la manifestation de la bonne foi de son débiteur. « J’ai opté pour une démarche pacifique parce que je suis un patriote. Tout ce que je demande, c’est que le Dg de la CRTV soit de bonne foi et me reverse au moins une avance de 50 millions de FCFA. Car, si j’exigeais de lui la totalité de mes droits depuis 20 ans que mes œuvres sont exploitées, j’ai bien peur qu’il n’en soit pas capable », a-t-il expliqué, le regard empreint d’optimisme, lors d’une conférence de presse, donnée à Yaoundé, récemment.

Amadou Vamoulke va-t-il faire le ‘’geste qui sauve’’ ? La victime n’ose pas imaginer que le Dg de la CRTV ne soit pas respectueux de la loi et des institutions républicaines. Faut-il le relever, c’est depuis 3 ans qu’Isidore Modjo a engagé, sans succès, des tractations avec le patron de la CRTV sous réserve de préavis de grèves. Correspondance après correspondance, le créateur des œuvres de l’esprit a finalement opté pour les sit-in jusqu’à ce qu’il considère comme une grosse injustice soit réparée.

02févr.
Lire aussi dans la rubrique MéDIA

canal de vie

Vidéo