Cameroun: Balengou excellence scolaire 2017 : Jean Claude Mbwentchou et les siens encouragent l’effort.
CAMEROUN :: SOCIETE

Cameroun: Balengou excellence scolaire 2017 : Jean Claude Mbwentchou et les siens encouragent l’effort. :: CAMEROON

Ce dimanche 8 octobre 2017, la cérémonie de remise solennelle des prix aux élèves méritants a été la principale attraction, bien plus, l’événement sans précédent organisé dans la bourgade.

Balengou dans l’Arrondissement de Bazou, Département du Ndé, Région de l’Ouest- Cameroun a écrit sans ambages, une autre riche et intense page de son histoire. Ce n’était qu’une première édition d’une fête magnifiant le succès et la réussite scolaire, initiée par les élites sous le parasol de Joseph Ngongang, par ailleurs président du comité d’organisation. Ce galop d’essai a connu une adhésion populaire, donnant l’impression d’une mature institution. Comme l’on aime à le dire, le peuple Balengou en ordre rangé et serré derrière leur roi, est noble et digne dans tout ce qu’il entreprend. Le pari a été pris par des organisateurs de cette randonnée de l’intelligentsia, de planter la graine de nouveaux généraux comme le cas du général Ngansop, et autres hauts-commis de l’Etat purs produits du village Balengou.

Placée sous le haut patronage d’Oumarou Haman Wabi, Préfet du Département du Ndé, la cérémonie dont l’école publique de Balengou centre a servi de cadre, a rassemblé en son sein, élites, chefs traditionnels du Ndé, populations de l’arrondissement de Bazou. Dans une synergie d’action, ces forces actives ont poussé et ce pour placer Balengou excellence scolaire (Bes) aux cimes de l’événementiel dans le secteur de l’éducation. La séance de débriefing entre les responsables des différentes commissions a débouché sur une auto-évaluation, où les fausses notes ont été passées au crible. Toute chose qui augure des lendemains radieux pour le Bes.

Honneur et fidélité

Sous le regard bienveillant du patron des villes camerounaises, architecte futurologue, Monsieur Jean Claude Mbwentchou, Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, était le témoin privilégié. Il est venu, a vu et a tout entendu en termes de doléances. Bien installé à la loge d’honneur, le membre du Gouvernement Philémon Yang y est resté durant 3 heures d’horloge. Ils étaient plus de 255 enfants de la maternelle en terminale récompensés pour le compte de l’année scolaire 2016-2017. Des prix qui inciteront à l’effort et établiront une saine émulation entre les apprenants de plusieurs ordres académiques.

Logés dans la même enseigne, les enfants vivent des conditions d’étude éminemment défavorables. D’où la problématique « des enjeux de la scolarisation » dans le groupement Balengou. La leçon inaugurale exposée par Nana Joseph a été une espèce de sonnette d’alarme. Le contexte étant marqué par la précarité, corrélant avec plusieurs maux sociaux : absence des équipements, de bibliothèques, de laboratoire, mais surtout l’abandon des classes dû aux grossesses précoces et à la pauvreté. A tout cela, viennent se greffer la délinquance sénile, le proxénétisme. Selon un membre de l’organisation, « ces dérives constituent une base de données. C’est pourquoi nous nous activons à renverser la tendance, c’est-à-dire apporter le traitement adéquat après le diagnostic scientifiquement dressé. Il est maintenant question d’améliorer substantiellement le cadre de travail aussi bien pour les enseignants que pour les élèves, si nous voulons un rang honorable sur le plan départemental et régional, voire même national. C’est un défi, il faut le relever ».

De l’ordonnancement

Prenant la parole en dernier, le Préfet du Ndé n’a pas résisté à la marque d’encadrement et à la constante sollicitude du Ministre Jean Claude Mbwentchou dans le secteur de l’éducation. Il a été scandé par toute l’assistance. Dr Serge Djampou, délégué départemental des enseignements secondaires du Ndé lui a d’ailleurs collé l’attribut « machine de développement à tout faire ». Le préfet a recommandé aux organisateurs de maintenir le cap et de pérenniser Balengou excellence scolaire. Déjà, le No1 du Ndé a exprimé son satisfécit au terme de la première édition. « Un coup d’essai transformé en un coup de maitre », a-t-il renchérit. Mbah-Tame-Zodeup, a délivré l’adresse du roi, qui appelle à l’implication de toutes les forces vives. Aux élèves qui n’ont pas été sur les feux de la rampe, le représentant du roi leur a demandé de redoubler d’ardeur au travail et être parmi les heureux lauréats lors de la deuxième édition.

En termes de cérémonie d’excellence organisée dans l’arrondissement, l’on dira : et de deux. David Tchuinou, président du comité dé développement de Bazou, à l’occasion du 6e congrès du village tenu le 21 mai 2017, s’accordait avec Dr Frédéric Djeuhon, cerveau de l’excellence scolaire Bazou à l’effet d’organiser la 2e édition après la 1ère tenue en 2015. En attendant, l’on savoure l’altruisme de Bes qui a produit deux mentions assez-bien au Bacc C venant du lycée bilingue de Bazou. L’effort devra donc être poursuivi pour que l’arrondissement ne produise pas de « bac à ordure », mais des Bacc qui feront la fierté de l’unité administrative.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo