CAMEROUN :: Nord : 2000 F.Cfa et 1500 F.Cfa, le kg de viande :: CAMEROON
CAMEROUN :: Nord : 2000 F.Cfa et 1500 F.Cfa, le kg de viande :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: ECONOMIE CAMEROUN :: Nord : 2000 F.Cfa et 1500 F.Cfa, le kg de viande :: CAMEROON
  • Le Jour : Adolarc Lamissia
  • vendredi 07 octobre 2016 02:00:03
  • 5129

CAMEROUN :: Nord : 2000 F.Cfa et 1500 F.Cfa, le kg de viande :: CAMEROON

C’est le nouveau prix du kilogramme de la viande promulgué par le syndicat des bouchers après la crise qui secoue la filière.

Le prix du kilogramme de viande de boeufs est en baisse dans la ville de Garoua et ses environs depuis le 20 septembre 2016, à l’initiative du syndicat des bouchers et revendeurs de viande du Nord. Une baisse de 300 F.Cfa sur le kg de viande sans os et 400 F.Cfa sur le kg avec os peut-on lire sur les différents affiches visibles depuis quelques temps déjà devant les boucheries de la ville mais aussi au marché de viande de Garoua. Cette baisse de prix du kg de viande est l’effet secondaire de la chute du prix de boeufs sur le marché camerounais depuis quelques mois déjà.

Baisse qui profite aux consommateurs de la région du Nord. Selon le porte-parole du syndicat des bouchers de la Bénoué, cette initiative est celle des bouchers. « Nous avons voulu faire baisser les prix parce que le prix d’achat du boeuf a aussi baissé. Il a diminué de moitié et c’est normal que le prix du kg baisse aussi » a expliqué Dan Adjoumi, le porte-parole des bouchers de la Bénoué.

Selon lui le prix du kg dans les zones rurales et la périphérie de la ville est encore en deçà de celui pratiqué en zone urbaine. Dans les localités de Boula-Ibi, Bibemi, Lagdo, Pitoa, Tcheboa Ngong les prix au kg est de 1900 F.Cfa pour la viande sans os et 1400 F.Cfa pour le kilogramme avec os. La mesure est respectée par l’ensemble des bouchers explique le porte-parole du syndicat des bouchers de la Bénoué.

Cette baisse est aussi visible sur les marchés de la région de l’Extrême-Nord où les prix ont diminué de 200 et 400 F.Cfa les Kg. Information confirmée par le délégué régional du commerce pour la région de l’Extrême-Nord que nous avons joint au téléphone. Selon lui, c’est normal et le consommateur est au courant de ce qui se passe dans la filière et ses hommes y veillent au grain.

La viande toujours chère à Ngaoundéré

Dans la région de l’Adamaoua, le fief de l’élevage bovin, il faut aller dans des localités lointaines telles que Nyambaka, Belel, Tignère Tchabal ou Ngan-Ha pour avoir la viande de boeuf à 2000 F.Cfa, le kg sans os et entre 1500 et 1600 F.Cfa le kg avec os. « Les gens viennent du centre-ville de Ngaoundéré pour acheter la viande ici. Tout simplement parce que c’est moins chez nous » explique Iliassa, un boucher de Dibi, dans l’arrondissement de Nyambaka.

À Ngaoundéré, la viande de boeufs est encore hors de portée malgré la baisse du prix de boeuf sur le marché à bétail. Ici, il faut débourser 1800 F.Cfa pour le kg avec os et 2400 F.Cfa le kg sans os. Mêmes le prix du kg de tripes et autres dérivés de la viande ont augmenté. Le silence complice des responsables de la délégation régionale du commerce pour l’Adamaoua avec le syndicat des bouchers est visible.

Pour avoir le kg sans os à 2200 F.Cfa il faut se rendre à la délégation du commerce ou deux bouchers se sont installés à la demande des responsables de cette délégation. La ligue camerounaise des consommateurs à travers son bureau régional pour l’Adamaoua a saisi le gouverneur de la région pour qu’il intervienne.

07oct.
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

canal de vie

Vidéo