Un réseau de faux récépissés de Cni démantelé à Yaoundé.
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Un réseau de faux récépissés de Cni démantelé à Yaoundé. :: CAMEROON

Trois personnes interpellées par le commissariat du 5e arrondissement avec la saisie d´un matériel de fabrication lors de la  perquisition au domicile du chef de gang. 

Comme les autres documents officiels, le récépissé de la carte nationale d´identité n´est pas épargné par le faux. Un vaste réseau de fabrication de ce précieux sésame d´identification, vient d´être démantelé par les éléments du commissariat du 5e arrondissement de la ville de Yaoundé, qui ont mis la main sur un impressionnant arsenal. Dans les filets de la police, trois personnes interpellées, la descente au domicile du chef de gang a permis la saisie de plusieurs objets permettant la fabrication de cette pièce. Ordinateurs, imprimantes, cartons, mais surtout les cachets nominatifs des différents responsables en charge de la délivrance de la pièce, des demies cartes photos des citoyens, en attente de fabrication. La fouille a conduit également à la saisir de faux diplômes fabriqués sur place et bien d´autres documents administratifs, un véritable laboratoire de  faussaire. 

Ce résultat est le fruit d´une patrouille effectuée par les éléments du commissariat du 5e, suite à l´interpellation d´un jeune homme du côté du Chu. Les faits et gestes de ce dernier a une heure tardive, ont poussé les policiers à l´identifier. Un fait curieux va mettre la puce aux oreilles des hommes en tenue. Le récépissé de la Cni qu´il détient, a une date très avancée, ce qui va intriguer les éléments. « Son récépissé a été délivré le 5 avril 2021, or nous sommes le 3 avril jour de son interpellation », indique le commissaire. 

Une situation qui va nécessiter plus d´éclaircissement des policiers, et au cours de l´interrogatoire, ce dernier indiquera la personne qui lui a produit la pièce. Un grand frère avec qui il joue au 2-0 au quartier, qui sera par la suite mis aux arrêts, avant de dénoncer le 3e larron, véritable chef d´orchestre de la machine de ce réseau de faux. Ces derniers méditent leur sort dans les cellules du commissariat en attendant leur transfert devant les juges compétents. Occasion pour les autorités policières du 5e, qui invitent les usagers à plus de vigilance, et à se rendre uniquement dans les centres agréés situés dans les différents postes de police, pour l´établissement de leurs pièces d´identités.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo