AFFAIRE CNI ET PASSEPORT: LA DELEGATION GENERALE A LA SURETE NATIONALE ACCUSE ...
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: AFFAIRE CNI ET PASSEPORT: LA DELEGATION GENERALE A LA SURETE NATIONALE ACCUSE ... :: CAMEROON

SOCIÉTÉ-AFFAIRE CNI ET PASSEPORT : LA DÉLÉGATION GÉNÉRALE À LA SÛRETÉ NATIONALE ACCUSE 3 MILLIONS DE CAMEROUNAIS D'AVOIR FALSIFIÉ LEUR IDENTITÉ.

DANS L'OPTIQUE D'APPORTER LES ÉLÉMENTS DE RÉPONSE SUR LA QUESTION  DES  LENTEURS OBSERVÉES DANS LE CADRE DE LA PRODUCTION DES CARTES NATIONALES D'IDENTITÉ ( CNI) ET PASSPORTS,  LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA SÛRETÉ NATIONALE A PRÉSIDÉ UN POINT DE PRESSE LE VENDREDI 08 JANVIER 2021 À L'HÔTEL HILTON DE YAOUNDÉ.


Le commissaire divisionnaire Dominique Baya, secrétaire général à  la sûreté nationale, s'est entretenu avec les Hommes de médias vendredi dernier,  dans l'une des salles de conférence de l'hôtel Hilton de Yaoundé afin de degrainer les arguments sur la question des lenteurs observées dans le cadre de la production, la délivrance des cartes nationales d'identité ( CNI) et  passeports. 

Au cours des échanges,  il a rendu public une note  de Martin Mbarga Nguelé, délégué général à la sûreté nationale. 

 À la lumière du communiqué du patron de la police, un peu plus de 245 milles cartes nationales d'identité croupissent encore dans les commissariats du Pays et  sont en attentes de leurs titulaires. Bien plus, le document du DGSN précise que 3 millions de Camerounais sont détenteurs des doubles et triples identités sur la base de données de la police. " Malheureusement, les détenteurs de ces multiples identités refusent de faire valider leur identification authentique, car ayant développé d'autres avantages avec leurs identités" a affirmé Martin Mbarga Nguelé.

 La délégation générale à la sûreté nationale, venait de se doter d'un nouveau système informatique, conçu afin de dévoiler et bloquer  dans les fichiers  de la police, les cartes nationales d'identité des citoyens qui possèdent plusieurs identités. 

 Bien plus, le numéro 1 de la police a  indiqué dans sa correspondance que les nouvelles réformes informatiques initiées par la DGSN, résolvent depuis peu, le problème de la double identités " l'ancien système de production des CNI présentait de nombreuses Failles, la principale étant la possibilité d'établir plusieurs cartes pour une même personne, ce qui ouvrait la porte aux personnes qui pouvaient avoir plusieurs identités afin de commettre leurs crimes, touchés les salaires des autres" a martelé le DGSN.

 Il est important de souligner que depuis plus d'une demie décennie, établir une carte nationale d'identité ou un passeport, relève d'un vrai parcours de combattant et d'un coucours de patience. 

 Cette sortie médiatique de la DGSN intervient quelques jours après, le lancement sur les réseaux sociaux, de la campagne " Je veux ma carte d'identité" par Anne feconde  Noah, parole de l'honorable Cabral LIBII, président du parti Camerounais pour la réconciliation nationale ( PCRN).

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo