CAMEROUN :: Trafic d’ossements humains : Un squelette et une tête de femme saisis à Foumbot :: CAMEROON
CAMEROUN :: Trafic d’ossements humains : Un squelette et une tête de femme saisis à Foumbot :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Mutations : Mélanie Ambombo
  • samedi 06 juin 2020 13:53:00
  • 1202

CAMEROUN :: Trafic d’ossements humains : Un squelette et une tête de femme saisis à Foumbot :: CAMEROON

Trois présumés trafiquants d’ossements humains ont été interpellés à Foumbot, dans le Noun, région de l’Ouest le 20 mai dernier. Lors de leur interpellation, ces mis en cause ont en leur possession : un squelette humain avec quelques morceaux de chair humaine et des poils séchés.

Parmi ces restes humains, se trouvait une tête de femme identifiable par la coiffure qu’elle portait. Selon des sources proches du dossier, la dame en question est décédée il y a six mois et son cadavre a été déterré dans une localité située à environ 35 kilomètres de Foumbot.

Tombés lors d'une opération menée par la Brigade de gendarmerie de Foumbot, assistée de l’Organisation non gouvernementale (Ong), LAGA, ces suspects ont été pris au quartier Njindam. Ils sont partis de Kouoptamo à Foumbot avec leur “marchandise” et ont été interpellés alors qu'ils s'apprêtaient à effectuer leur transaction, rapporte une source du dossier.

Toujours selon cet informateur, ils voulaient vendre le squelette humain à 30 millions Fcfa. Une enquête plus approfondie a conduit trois jours après à l'interpellation d'une femme , la complice qui gardait le squelette.

Les enquêtes préliminaires montrent qu'il s'agit d'un réseau de trafiquants d'ossements humains. Ils ont des contacts principalement au Gabon et opèrent en réseau. Certains déterreraient les cadavres et les autres assuraient leur trafic. Ce n’est pas la première fois que des personnes sont interpellées avec des ossements humains dans le Noun. En janvier dernier, un gang de quatre présumés trafiquants d'ossements humains a été interpellés à Koutaba.

Ils avaient profané une tombe pour la somme de 10 millions Fcfa. Le 20 mai dernier, un enfant a également été retrouvé entre les mains de ses ravisseurs.

06juin
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo