Meiway célèbre la diversité camerounaise :: CAMEROON
Meiway célèbre la diversité camerounaise :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MUSIQUE
  • Source : Le Jour
  • mardi 17 mars 2020 12:19:00
  • 9470

Meiway célèbre la diversité camerounaise :: CAMEROON

Dans son nouveau titre intitulé « Tu dis que quoi », l’artiste ivoirien promène les mélomanes dans les 4 coins du pays en mettant en exergue les particularités et les rythmes du terroir.

La diversité culturelle n’est pas un frein pour le développement mais une richesse. L’artiste ivoirien, Meiway, l’a compris et a remis ça. Après avoir célébré le peuple Bamiléké il y a encore quelques années via l’un de ses titres, il revient sur scène avec une nouvelle chanson intitulé « Tu dis que quoi ». Une chanson, qui valorise la diversité culturelle des quatre coins du Cameroun. Le vidéogramme de 5 minutes 15 secondes, fait défiler les beaux paysages du terroir au rythme cadencé du « Bend skin » et du « Mangambeu ».

On reconnait d’un trait, l’accoutrement des grassfields, du grand Nord et du peuple Bassa. C’est un véritablement tour culturel auquel nous invite l’ivoirien. Il met également en valeur la richesse culinaire du terroir dans cette chanson aux couleurs locales. Un régal culturel qui enflamme la toile depuis quelques heures.

A peine sortie, « Tu dis que quoi » tourne en boucle sur la toile tout en suscitant au passage, des commentaires épars : « Quand on exploite mieux notre diversité que nousmêmes », commente Rolland Albani. Pour Chris Kev : « Meiway nous parle. Au moment où nous avons tous les regards rivés vers le Nigeria, il nous montre à quel point notre culture est riche et encore exploitable ». Cette chanson n’a pas laissé les congolais indifférents. « Je suis de la République démocratique du Congo. Je dis bravo l’artiste. Voilà un étranger qui donne à nos frères camerounais plusieurs raisons de demeurer ensemble et unis », se satisfait Yvette Ali.

De son vrai nom Désiré Fréderic Ehui, Meiway démontre à quel point la diversité culturelle du Cameroun est si riche et admirée de par le monde. Son texte est en pleine immersion dans les réalités locales avec des expressions comme « Je wanda », « Tu es simple », « Tu ndem » etc. Certains camerounais veulent voir Meiway honoré par les autorités à la lumière de cette originalité qui met en valeur la richesse culturelle du 237 : « Il faut qu’on lui donne la nationalité camerounaise », conclue un internaute. Au-delà de la langue française, il utilise également le Ngomala’a, une langue de la région de l’Ouest, pour scander la beauté du pays. Ce titre est déjà à plus de 40 mille vues sur You- Tube. « Ashh le goût de ça », chante l’artiste.

17mars
Lire aussi dans la rubrique MUSIQUE
Vidéo