CAMEROUN :: Anniversaire : Maurice Kamto souffle sa 66è bougie ce jour :: CAMEROON
CAMEROUN :: Anniversaire : Maurice Kamto souffle sa 66è bougie ce jour :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Darren Lambo Ebelle
  • samedi 15 février 2020 12:15:00
  • 1720

CAMEROUN :: Anniversaire : Maurice Kamto souffle sa 66è bougie ce jour :: CAMEROON

Joyeux Anniversaire Grand Prof ! Happy Birthday Senior Barrister ! Maurice Kamto le président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun ( Mrc), a 66 ans ce samedi 15 février 2020.

Maurice Kamto est né le 15 février 1956 à Bafoussam dans la région de l'Ouest Cameroun. Docteur en Droit ( faculté de Droit de Nice en France) en 1983, Maurice Kamto était jusqu'en 2004, resté connu comme un monument du Droit administratif, une légende des amphithéâtres du monde. Aussi, serait-il fastidieux de rentrer dans la carrière universitaire de ce professeur des universités devenu Docteur en Droit à l'âge de 27 ans, en 1983.

Maurice Kamto sort des amphithéâtres en 2004, et est nommé ministre délégué auprès du ministre de la Justice. Il a alors pour patron, un semi lettré : Amadou Ali: vice- Premier ministre, ministre d'État chargé de la Justice. Maurice Kamto qui a mené la bataille juridique du Cameroun pour la récupération de la péninsule de Bakassi, passera sept ans dans le gouvernement de Paul Biya. En 2011, Paul Biya est réélu pour un nouveau septennat. Des mauvaises langues prétendent que Maurice Kamto a déjà l'information par un de ses amis baron du pouvoir de Yaoundé, qu'il ne serait pas reconduit, et que les sept ans passés dans l'appareil gouvernemental, sont suffisants pour sa récompense comme avocat du Cameroun dans l'affaire Bakassi. De toute façon, Maurice Kamto anticipe, gagne au point, et démissionne du gouvernement de Paul Biya, quelques jours seulement avant la formation d'une nouvelle équipe le 09 décembre 2011.

Maurice Kamto embrase une carrière politique, et devient le président du Mrc. En octobre 2018, il est candidat de ce parti pour l'élection présidentielle. Le lendemain de l'élection, le 08 octobre, sans preuves ou éléments probants, Maurice Kamto déclare " sa victoire " et scande " Non au hold- up électoral " Et depuis ce temps, inimitié avec le pouvoir de Yaoundé. Emprisonnements, interdictions de manifestations se sont succédé.

Que dire enfin? Pris comme individu, d'aucuns affirment que Maurice Kamto n'est pas tribaliste, mais qu'il s'est laissé prendre en otage par ceux de sa tribu, lesquels en ont fait de sa quête et conquête du pouvoir suprême, une affaire de région et d'ethnie. Les critiques disent que "ce sont les Bamiléké le malheur de Kamto; ce sont les Bamiléké qui trop bruyants et manquant de finesse et de courtoisie, ont barré la route du palais d'Etoudi à Maurice Kamto, en passant le temps à promettre l'enfer aux Beti/ Bulu ( Nkoack), une fois au pouvoir. " Kamto n'est pas victime du fait qu'il est Bamiléké, il est victime des Bamiléké. C'est le comportement bruyant et violent de ceux de sa région qui, ne passe que le message de vengeance aux Beti / Bulu qui, est en fait difficile pour lui. Il a beau dire qu'il n'est pas tribaliste, ça ne passera pas parce qu'en politique, c'est la perception des masses qui compte. Or, nos frères de l'Ouest vivent avec nous dans les quartiers, et passent tout leur temps à effrayer les autres qui voient alors en la venue de Kamto au pouvoir, un règne de vengeance. Et cet aspect échappe absolument au contrôle des dirigeants du Mrc. Le comportement dénué de toute finesse et courtoisie des masses des ressortissants de l'Ouest impose la perception méfiante qu'ont par exemple, les Beti / Bulu, de Maurice Kamto ", confie sous cape un enseignant de Sociologie.

Et pourtant, Maurice Kamto peut être bien pour le Cameroun : il est plein d'énergie, il sait être au contact des populations, il sait braver les boues et les marécages pour aller voir de lui-même l'état des villes, des villages. Il va partout: chez les Peuls au septentrion, chez les Sawa au Littoral, chez Les Beti... Maurice Kamto a des qualités indéniables. N'est-il pas victime des siens? La Brigade anti sardinard ( BAS), sa violence, la destruction des ambassades du Cameroun en Europe.

De toute façon, nous t'aimons bien cher Professeur et président du Mrc, parce qu'il nous est donné d'aimer bien tous les Camerounais. Cela dit: que personne ne vous aime parce que vous vous appelez Kamto, que personne ne vous déteste parce que vous vous appelez Kamto. Ce qui importe, ce sont vos idées, votre projet de société pour le Cameroun. En ce jour où nous vous disons Happy Birthday,nous en appelons les compatriotes à une culture d'étude de projets de société, et non à une culture d'ethnie et de tribu. Une chose n'est pas nécessairement bonne parce qu'elle vient d'un frère ou d'une sœur. Ce qui importe pour les Camerounais, c'est l'amélioration de leurs conditions de vie. Et peu importe l'ethnie de celui ou de celle par qui cela puisse devenir réalité.

Joyeux Anniversaire, Grand Prof.

15févr.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo