N’OUBLIONS PAS L’INGÉNIEUR ALLEMAND D’ORIGINE CAMEROUNAISE,WILFRIED SIEWE,DANS LES GEÔLES DE YAOUNDE :: CAMEROON
N’OUBLIONS PAS L’INGÉNIEUR ALLEMAND D’ORIGINE CAMEROUNAISE,WILFRIED SIEWE,DANS LES GEÔLES DE YAOUNDE :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Correspondance : CL2p
  • lundi 16 décembre 2019 09:00:00
  • 3814

N’OUBLIONS PAS L’INGÉNIEUR ALLEMAND D’ORIGINE CAMEROUNAISE,WILFRIED SIEWE,DANS LES GEÔLES DE YAOUNDE :: CAMEROON

L’arrestation illégale de Wilfried Siewe, citoyen allemand d’origine camerounaise, kidnappé à l’aéroport de Douala au Cameroun sur simple suspicion d’appartenance au Mouvement Pour la Renaissance du Cameroun (MRC) du principal opposant Maurice Kamto, est un autre exemple dela barbarie répressive du régime de Yaoundé foulant aux pieds les normes démocratiques et l’État de droit.

Comme pour le Français Michel Thierry Atangana séquestré pendant 17 années dans ses geôles, le régime de Yaoundé ne prend même pas la peine de réaliser que pour kidnapper un citoyen Européen et allemand en plein jour, il doit au moins garantir un niveau de sûreté judiciaire plus élevé que celui habituellement concédé à ses victimes par son despotisme juridique atavique, qui ruine constamment la vie des gens ordinaires.

En effet cela n’a pas de sens de défier des pays comme l’Allemagne en se livrant à ce genre de pratiques ubuesques qui ne font rien pour redorer le blason particulièrement terni de notre démocratie dite apaisée. Au lieu de cela, ce régime est tellement ivre de paranoïa et de pouvoir absolu qu’il ne peut s’empêcher de se tirer encore une balle dans le pied gratuitement et de surtout rien comprendre des erreurs du passé.

Car, à travers l’arrestation de Wilfried Siewe, le régime de Yaoundé illustre, une fois de plus, ses obsessions idéologiques obscures en matière de sécurité nationale – son tribalisme qui n’est pas apparu par accident, mais est le prolongement d’une souche de théorie du complot – qui les a transformés en véritables robots répressifs, impropres à diriger une démocratie.

Le CL2P gardera l’alerte sur ce danger permanent et tirera autant de fois qu’il le faudra la sonnette d’alarme contre ce genre de despotisme juridique obscène, puis la répression systématique en vigueur dans le champ politique, dont la punition de toute personne coupable de souligner que l’empereur semble manquer de façon inquiétante de vêtements, d’un minimun de bonne tenue dans le concert des nations voulues civilisées.

C’est particulièrement une tragédie quand un jeune homme idéaliste, comme Wilfried Siewe, dont la foi en la démocratie et les droits de l’Homme est ainsi abusée par une clique de dinosaures sectaires, ethnofacistes – et, pire encore, cela se mesure hélas dans ce pays en millions de personnes qui espéraient comme lui inlassablement l’avènement d’un gouvernement démocratique depuis 37 ans, et ne l’auront certainement jamais sous le règne de Biya.

En dessous, se pose inévitablement la question de fond: Messieurs, êtes-vous en politique pour contrôler et réprimer les gens ordinaires, ou pour livrer et vous assurer que leurs droits humains fondamentaux sont respectés et qu’ils seront au maximum de leurs capacités de création?

Si la réponse honnête est la première, alors éloignez-vous dignement de la gouvernance politique et laissez la place à ceux qui aspirent au pouvoir sous l’emprise d’un projet de gouvernement démocratique – et s’estiment surtout aptes à l’exercer.

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques – CL2P

http://www.cl2p.org 

Signez ici la pétition adressée à M. Heiko Maas, Ministre allemand des affaires étrangères

16déc.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo