L’Etat Gabonais lance un Emprunt obligataire par appel public à l’épargne en zone CEMAC
L’Etat Gabonais lance un Emprunt obligataire par appel public à l’épargne en zone CEMAC
 
GABON :: ECONOMIE
  • Camer.be : Franck BAFELI
  • mercredi 02 octobre 2019 09:27:00
  • 2710

L’Etat Gabonais lance un Emprunt obligataire par appel public à l’épargne en zone CEMAC

Le coup d’envoi de Douala la capitale économique du Cameroun a été donné. Pour la collecte de 100 milliards de FCFA. La période de souscription court du 20 septembre au 2 octobre 2019.

Les caractéristiques de l’opération sont : nombre d’obligations 10 000 000. Prix d’une obligation 10 000. Minimum de souscription 50 titres. Amortissement linéaire, quatre ans et un différé d’un an. La rémunération se fait au taux annuel de 6,25%. Maturité cinq ans. Il s’agit de relancer la croissance économique nationale et favoriser l’amélioration des ratios de la dette à moyen terme. Il s’agit aussi et surtout d’investir dans les secteurs de la route, éducation, santé, formation professionnelle, agriculture, développement rural. Tout un programme.

Pour le représentant du ministre Gabonais de l’économie, des finances et des solidarités nationales « L’Etat a autorisé par la loi des finances 047/2018 du30 janvier 2019, un endettement global de cent vingt milliards Cfa par le biais d’un emprunt obligataire sur le marché financier de la zone cemac » Au cours du point de présentation à l’hôtel Akwa palace de Douala, l’opération concerne toute personne physique ou morale résident dans la zone Cemac. Aller au guichet d’une des banques partenaires demander un bulletin de souscription. Remplir ce bulletin et effectuer le versement dans la banque.

Il est à noter que le produit de l’émission de l’emprunt obligataire intitulé « EOG 6,25% net 2019-2024 » sur le marché financier CEMAC sera remboursé par ledebit du compte de l’Etat Gabonais intitulé « depot special amortissement de l’emprunt obligataire de l’Etat Gabonais EOG 6,25% NET 2019-2024 » Ouvert dans les livres de la BEAC.

02oct.
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

canal de vie

Vidéo