CAMEROUN :: Éducation: L'observatoire de qualité est lancé :: CAMEROON
CAMEROUN :: Éducation: L'observatoire de qualité est lancé :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : E.D
  • jeudi 12 septembre 2019 15:08:00
  • 1460

CAMEROUN :: Éducation: L'observatoire de qualité est lancé :: CAMEROON

Oeuvre du Dr. Jacques Etoundi Ateba, chargé de cours, didacticien, ingénieur pédagogique, ce dernier préconise que désormais, les enseignants, soient aussi évalués par les élèves et les parents.

Depuis le dimanche 08 septembre 2019, l'observatoire de la qualité en éducation, a été lancé.

C'était au cours d'une conférence de presse donnée par son promoteur, Jacques Etoundi Ateba. Pour ce dernier, le système de classement de performances des établissements scolaires au Cameroun, est biaisé, et ne contribue pas à une éducation de qualité. Un classement basé uniquement sur les notes, les résultats aux examens officiels, est une évaluation très étroite. Il faut tenir compte de l'environnement dans lequel les élèves suivent les cours. Les conditions d'hygiène, l'éthique, l'environnement, de sécurité, d'alimentation, sont à considérer ", fait savoir l'ingénieur pédagogique. Pour lui, il est important de s'appesantir sur la qualité du site même de l'école. Certaines écoles se situant dans les marchés, les milieux dansants et dangereux. Savoir si un établissement scolaire possède des toilettes décentes et en nombre suffisant; s'il est alimenté en eau et en électricité; s'il possède un point médical de premier secours, et s'il est approvisionné en eau potable.

" Au nom de quoi, les enseignants conçoivent-ils seuls les programmes, dispensent des cours, évaluent et excluent les élèves, sans aucune emprise des élèves et des parents sur ces derniers? Qui évalue aussi ces enseignants? Pourquoi, les élèves qui sont les - clients- les consommateurs des enseignements, ne doivent-ils pas aussi évaluer les enseignants, de même que les parents qui payent pour ces études ?", se demande Jacques Etoundi Ateba. Pour lui, le concept de Communauté éducative ne peut être effective que si toutes les parties prenantes, ont la possibilité d'évaluer. " Dans d'autres pays, les élèves et les parents évaluent les enseignants, et s'il est avéré que l'enseignant n'est pas compétent, la craie lui est retirée ". De ce qui précède, il existe comme une dictature dans l'enseignement où, selon Jacques Etoundi Ateba, les " clients", n'ont pas la possibilité d'évaluer la " marchandise " qui leur est imposée à consommation. Un système d'évaluation unilatéral qui a donc le don de protéger les mauvais enseignants.

En réponse à toutes ces tares, le Dr. Jacques Etoundi Ateba a lancé l'observatoire de la qualité en éducation. Il s'agit d'un classement par feedback, lequel devrait progressivement, aller des élèves aux parents.

" Nous allons auditer les écoles, mettre un protocole de mise à niveau à leur disposition. Nous sortirons des classements. Notre système d'évaluation est basé sur 10 points, et le critère note, en est bien sûr une des composantes, mais pas essentielle parce qu'un élève qui a une excellente note, ne donne aucune garantie sur l'éthique et la morale de sa vie. Il faut enseigner aux élèves à vivre honnêtes, sains, respectueux de l'éthique et de la morale ", argue Jacques Etoundi Ateba.

A vocation sous-régionale et internationale, l'observatoire de la qualité en éducation, a pour siège social, la chefferie de Minkan, sur la route de l'aéroport de Yaoundé - Nsimalen ( région du Centre)

12sept.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo