CAMEROUN :: Meeting : Démonstration de farce à Bafoussam :: CAMEROON
CAMEROUN :: Meeting : Démonstration de farce à Bafoussam :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Le Jour : Aurélien Kanouo
  • lundi 22 juillet 2019 08:49:00
  • 3013

CAMEROUN :: Meeting : Démonstration de farce à Bafoussam :: CAMEROON

Elles sont sorties accompagner les membres du parti au pouvoir ressortissants de l’Ouest dans la cadre d’une rencontre de soutien au président Paul Biya tenue le samedi dernier à Bafoussam, suite aux troubles de son séjour privé en Suisse.

La « brigade antisardinards » (Bas) annoncée ce même jour à Bafoussam à travers les réseaux sociaux dans le but de troubler ce meeting de soutien à Paul Biya et aux institutions qu’il incarne a servi de prétexte aux organisateurs de ce rendez-vous des fils et filles de l’Ouest, membres du rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) et des partis alliés ou de la majorité présidentielle à l’exemple du Paddec de Jean de Dieu Momo, de l’autre fraction de l’Upc et de bien d’autres a associé les forces de maintien de l’ordre et de sécurité à la partie. Dans la ville, la présence effective de ces hommes en tenue témoigne à suffisance la tenue d’une rencontre dans un contexte particulier.

Cette annoncée de la Bas a suscité la mise en place d’un système sécuritaire aux allures des jours des marches blanches organisées par le mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) au lendemain de la dernière présidentielle. Le portail des camerounais de Belgique. Dans les artères de la capitale régionale Bafoussam ce samedi 20 juillet 2019, qui accueille la crème politique du Rdpc à l’invitation et en présence du Sultan des Bamoun, Ibrahim Mbombo Njoya, chef de la délégation permanente régionale du comité central de ce parti, dans le but de réitérer leur attachement indéfectible au président Paul Biya et aux institutions qu’il incarne, les forces de maintien de l’ordre et de sécurité ont envahi les carrefours, les lieux à forte concentration humaine dans le but de traquer quiconque voulant troubler ce meeting régional. Au lieudit carrefour Beao ce samedi, un dispositif militaire comme en temps de guerre constitué des camions militaires destinés au transport des personnes, des véhicules de la police et un camion anti-émeute y sont installés dès les premières heures de la matinée. Ce dispositif est resté le même jusqu’aux dernières heures de cette journée. Ici, les hommes en tenue en cagouille sont restés aux aguets.

A l’entrée de la place des fêtes de Bafoussam, lieu choisi pour ce grand meeting régional, un contrôle mixte y est installé. Tout passant fait l’objet d’une fouille systématique. À la place des fêtes de Bafoussam aux couleurs du Rdpc, appuyés par les effigies de Paul Biya et banderoles portant des messages de déférence à leur « champion », le dispositif sécuritaire ici est hors du commun. En ce lieu, les hommes en charge de la sécurité en tenue comme en civile, au sol comme ou sur les immeubles des environs, veillent à la bonne tenue de ce meeting. La grande et longue pluie qui a arrosé la ville ce jour, n’a pas pu dissuader ces hommes en tenue engagés pour la cause et installés de part et d’autre non seulement à la place des cérémonies mais également partout ailleurs dans la ville. Les pieds dans l’eau, les filles et fils membres et sympathisants du Rdpc de toutes les couches sociales ayant pris la parole, ont dit comme un seul homme, non aux troubles de toute nature susceptible de compromettre la paix, l’unité et la marche du pays vers son émergence tout en réitérant leur soutien sans faille au couple présidentiel avec en mémoire les troubles de leur séjour privé à Genève en Suisse tout récemment.

22juil.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo