CAMEROUN :: REVENDICATIONS : Le management archaïque des Lions indomptables :: CAMEROON
CAMEROUN :: REVENDICATIONS : Le management archaïque des Lions indomptables :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Source : Repères
  • lundi 22 juillet 2019 06:29:00
  • 1602

CAMEROUN :: REVENDICATIONS : Le management archaïque des Lions indomptables :: CAMEROON

Les joueurs accusent les responsables tant de la fédération que du ministère des Sports, de vouloir s’accaparer de leur argent.

Le même cirque se produit à la veille des grandes compétitions. Les Lions indomptables barrent la Une des journaux. Ils défilent en boucle à la télévision. Même les radios en parlent, de leurs incessantes revendications financières. Les dernières en date se sont produites avant et pendant la Coupe d’Afrique des Nations qui a eu lieu du 21 juin au 19 juillet 2019 en Égypte. Une délégation de joueurs conduite par Idriss Carlos Kameni s’est négativement illustrée en rejetant les 20 millions de FCFA proposés comme prime de participation.

Au bout d’interminables conciliabules à Yaoundé, les deux parties ont décidé de faire la paix des braves. La hache de guerre momentanément enterrée, les Lions, très remontés contre le ministère des Sports et la Fecafoot, se sont envolés pour Ismaïlia avec 20 millions de FCFA en poche, complétés par 5 autres millions de primes de top sponsors défalqués après la première rencontre. Le ministre des Sports va payer les frais de cette grève, puisque les joueurs lui interdiront l’accès à leur quartier général durant cette compétition. Des revendications de primes, les Lions indomptables en sont habituées. Le portail des camerounais de Belgique. Comme une histoire qui se répète, le Cameroun a connu le même problème à a veille de la Coupe des Confédérations 2017. Les ex-champions d’Afrique ont réclamé 30 millions de FCFA chacun. Mais les autorités avaient prévu de leur en donner 15 millions. Une proposition bottée en touche par les joueurs. Sur les antennes de la chaîne de télévision privée, Canal 2 International, Idriss Carlos Kameni est revenu sur la question de primes qui divise à chaque fois la sélection nationale.

Morceau choisi, la LG Cup à Marraketch. Dans le programme la Grande interview, le 12 juin 2018, il a confié: «Nous ne venons pas jouer pour de l’argent, mais à la LG Cup, on savait tout ce qu’on devait gagner. Mais curieusement, la Fecafoot nous fait croire qu’il n’y a pas d’argent, et cela jusqu’à nos primes de participation. Une grosse incongruité. On a longtemps été berné. Et on se doit d’être des exemples pour permettre à nos cadets de ne pas subir le même sort».

Sauf que les multiples grèves n’ont pas amélioré le fonctionnement de l’équipe. Le management est toujours aussi tatillon. Dans une sortie d’avant mondial 2014, Samuel Eto’o confiait à ce sujet que «depuis au moins quatre années, je n’émarge pas en équipe nationale. Mais, curieusement, quelqu’un signe à ma place et avec mon nom».

22juil.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

canal de vie

Vidéo