AFRIQUE :: LE TALK CAN DE MARTIN... RECOMMANDATION NUMERO 2... :: AFRICA
AFRIQUE :: LE TALK CAN DE MARTIN... RECOMMANDATION NUMERO 2... :: AFRICA
 
AFRIQUE :: SPORT AFRIQUE :: LE TALK CAN DE MARTIN... RECOMMANDATION NUMERO 2... :: AFRICA
  • Correspondance : Martin Camus MIMB
  • mardi 16 juillet 2019 11:22:00
  • 4743

AFRIQUE :: LE TALK CAN DE MARTIN... RECOMMANDATION NUMERO 2... :: AFRICA

Comme je suis chanceux! J'avais annoncé à la précédente recommandation que je parlerais du staff technique. Je viens d'être aidé par deux choses : La qualification du Sénégal et la sortie du Ministre des sports du Cameroun sur l'avenir de Clarence Seedorf à la tête des Lions Indomptables.


LES MÊMES CAUSES...


En évoquant Aliou Cissé au Sénégal, les camerounais remettent sur la table la question de la nationalisation du poste de Sélectionneur. Le même débat qui tend à oublier que le premier entraîneur qui avait conduit les L'équipe du Cameroun à une CAN était camerounais. Il s'appelait Raymond Fobete. Son adjoint était un français du nom de Dominique Colona. C'était en 70 au Soudan. Que Jules Nyongha a dirigé cette équipe à la CAN en 96, que Manga Onguene l'a dirigé à la CAN en 98...Ils oublient que quasiment après chaque compétition, victoire ou défaite, le Cameroun a changé de staff. Voilà où se trouve le problème.

Ceux qui évoquent Aliou Cissé, ne se rendent même pas compte que depuis 2012, il est dans les différents staffs. Que depuis 2015 qu'il a remplacé Alain Giresse, il n'a la vie sauve que grâce à l'entêtement et au courage de la Fédération sénégalaise, qui ne l'a pas bouffé cru après l'élimination à en quarts de finale à la CAN en 2017 ou la Coupe du Monde ratée de 2018 comme le demandaient une certaine presse et surtout les anciennes gloires, qui l'ont bouffé à toutes les sauces. Célébrer donc aujourd'hui son parcours, c'est célébrer la patience et l'endurance des responsables de la Fédération et autorités sénégalaises. Le Ministre des sports a annoncé la volonté de se séparer de Seedorf. Même si je trouve à redire sur la forme, car trouvant que la Fecafoot est totalement irresponsable sur ce coup et c'est elle qui doit prendre les devants au lieu de porter le masque ministériel, je disais se séparer d'un entraîneur est la chose la plus banale qui soit. Mais pour retomber dans les mêmes erreurs du passé ?

C'est à dire recruter des entraîneurs sans au préalable avoir fait le tour de sa propre vision? Si j'étais donc Ministre des sports ou Président de la Fecafoot, j'aurais procédé ainsi:
-Demander à la Direction Technique Nationale de me produire un rapport technique détaillé de la prestation des Lions Indomptables...
-Demander à la Fecafoot de faire le point de la gestion administrative avec les questions de primes...


Après on décide avec lucidité et objectivité. Dans ma recommandation Numéro 1, je demandais qu'on donne l'équipe A' à l'entraîneur des A...Parce-que en fait, le CHAN pointe à l'horizon et ce qui risque de se passer, c'est qu'au lieu d'utiliser cette compétition pour préparer efficacement les locaux susceptibles d'être utiles pour 2021, on designera un entraîneur qu'on va exécuter si jamais il ne gagne pas cette compétition à domicile. Et le cycle va continuer. En réalité, on a toujours fait tourner les staffs, on a même fait partir quelques mois après ceux qui avaient gagné, mais on revient toujours aux mêmes problèmes. On fait les mêmes diagnostics et on tombe dans les mêmes travers.

Tant qu'il y aura des camerounais qui accepteront d'être des figurants dans ce staff ,mais juste pour remplir les bulletins de renseignements, on ne sortira pas de l'auberge, même si c'est GUARDIOLA qu'on recrutait. On aura des fulgurances comme en 2017 au Gabon, mais on retombera toujours dans les mêmes travers.


NB: je n'ai été consulté par personne. Mes réflexions sont gratuites et m'engagent.
Martin Camus MIMB
Expert Analyste des questions de sport
Commentateur de matches de la CAN sur le réseau UAR
#NsangNkong

16juil.
Lire aussi dans la rubrique SPORT

canal de vie

Vidéo