CAMEROUN :: Affaire Mida : 8 000 souscripteurs payés :: CAMEROON
CAMEROUN :: Affaire Mida : 8 000 souscripteurs payés :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Cameroon Tribune : Carine TSIELE
  • mardi 04 juin 2019 01:12:00
  • 1930

CAMEROUN :: Affaire Mida : 8 000 souscripteurs payés :: CAMEROON

L’opération de remboursement a officiellement été bouclée vendredi dernier à Yaoundé.

L’opération de remboursement des souscripteurs de la Mission d’intégration et de développement pour l’Afrique (Mida) s’est clôturée vendredi dernier au stade militaire de Yaoundé. C’était en présence du gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea qu’accompagnaient plusieurs autres autorités administratives. A l’arrière dudit stade, où se déroulait l’opération, cinq tentes servant de guichets ont été emménagées. C’est par dizaine que les souscripteurs assis sur les gradins sont conduits au niveau de différents guichets pour entrer en possession de leur argent, et ressortent par le portail arrière.

« Tout se passe bien, c’est la phase finale aujourd’hui (ndlr : vendredi). Tous ceux qui sont en règle entreront en possession de leur argent », rassure l’un des guichetiers. « J’ai souscris pour mon association de 10 personnes. J’ai eu une partie de l’argent. Je vais de ce pas procéder aux emboursements », fait savoir Clémence Temgoua, bénéficiaire. De l’autre côté du stade, non loin de l’entrée principale, c’est le branle-bas. Le bureau des requêtes emménagé pour la circonstance est plein à craquer. Plusieurs souscripteurs ont pris d’assaut le petit local, reçus en main. L'info claire et nette. Tous veulent justifier qu’ils ont effectivement souscrit à la Mida. Il a fallu l’intervention des hommes en tenue pour recadrer les choses. « 4,8 milliards de F devaient être redistribués à près de 11 000 souscripteurs. Ils doivent percevoir 31% de leur investissement. Malheureusement, tous ne sont pas en règle », explique Tchana Ngana Ermane, coordonnateur du Projet d’assainissement des listes Mida. Dans le rang des souscripteurs qui n’étaient pas en règle, se trouvent également des associations qui n’avaient pas de représentant.

« Pour les associations, il faut une personne identifiable qui représente cet ensemble. C’est elle qui doit décharger l’argent. Malheureusement, certains se sont faits enregistrer juste avec le nom de leur association », renchérit notre interlocuteur. Pour tous les souscripteurs qui n’ont pas reçu leur argent, la haute hiérarchie prescrira certainement des mesures adéquates, a conclu le responsable .

04juin
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo