RD CONGO :: RDC : Pourquoi le nouveau Premier Ministre Ilunga Ilunkamba pourrait faire l'unanimité :: CONGO DEMOCRATIC
RD CONGO :: RDC : Pourquoi le nouveau Premier Ministre Ilunga Ilunkamba pourrait faire l'unanimité :: CONGO DEMOCRATIC
 
RD CONGO :: POLITIQUE
  • Africanews : John Ndinga Ngoma
  • mardi 21 mai 2019 09:28:00
  • 2905

RD CONGO :: RDC : Pourquoi le nouveau Premier Ministre Ilunga Ilunkamba pourrait faire l'unanimité :: CONGO DEMOCRATIC

Peu connu du public et bien qu’ayant servi dans deux régimes jugés corrompus (Mobutu et Kabila fils), le nouveau Premier ministre de RDC, Sylvestre Ilunga Ilunkamba est déjà présenté par des Congolais comme un technocrate intellectuel et intègre.

Il aura fallu plus de quatre mois d’attente et moult tractations politiques entre le nouveau régime et le camp de l’ancien chef de l‘État Joseph Kabila pour qu’enfin les Congolais connaissent le nom du tout premier Premier ministre du premier quinquennat de Félix Tshisekedi.

C’est Sylvestre Ilunga Ilunkamba qui a été nommé ce lundi à ce poste suite à la démission dans la mi-journée de Bruno Tshibala.

Détenteur d’un doctorat en économie appliquée, Ilunga Ilunkamba est professeur à l’université de Kinshasa.

Mais, depuis l’obtention de son diplôme en 1979, il ne se contente pas seulement d’enseigner la politique de production, d‘échange, de distribution et de consommation de biens et de services. Sylvestre Ilunga Ilunkamba est également sur le terrain de la pratique.

Tout commence en 1981 lorsqu’il fut nommé vice-ministre à l’Économie, à l’Industrie et au Commerce extérieur au sein de l‘équipe du Premier ministre Jean Nguza Karl-I-Bond nommé par le président Mobutu Sese Seko en remplacement d’André Bo-Boliko Lokonga.

De 1983 à 1984, l’universitaire de 73 ans occupe le poste de vice-premier ministre en charge du plan et du portefeuille. Ce, avant d‘être nommé conseiller principal à la présidence de la République en charge des questions économiques et financières (1986 à 1987).

Ce choix est « le moindre mal »

En 1990, pendant que le régime Mobutu est secoué par le vent démocratique, Sylvestre Ilunga Ilunkamba est nommé ministre du plan dans le gouvernement du Premier ministre Lunda Bululu. En 2003, il est nommé secrétaire exécutif du « Comité de pilotage de la réforme des entreprises du portefeuille ».

Depuis 2014, le natif de la province du Katanga est nommé directeur général de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC).

C’est donc le profil de ce vétéran de la politique congolaise ayant visiblement tout d’un technocrate qui a dû convaincre, au terme de moult négociations, Félix Tshisekedi qui, durant les échanges avec son prédécesseur ne fait que rejeter de nombreuses propositions dont celles d’Henri Yav Mulang et de Jean Mbuyu.

Moins encore d’Albert Yuma, souvent mis par des ONG dont la Fondation Carter dans de nombreux scandales financiers, parmi lesquels, la disparition entre 2011 et 2014 de 750 millions de dollars de la comptabilité de la Générale des Carrières et des Mines (Gécamines).

Le choix de ce membre du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) pourrait également être favorablement accueilli non seulement à l‘étranger mais aussi et surtout au sein de l‘élite congolaise qui pourrait se souvenir de ses œuvres au sein des institutions qu’il aura dirigées.

« C’est un intello qui a lancé de bonnes idées dans le temps comme le livre sur l’électrification de la RD Congo à l’horizon 2060 qu’il avait édité. Il s’était également penché sur la stabilisation de la voie ferrée, la réhabilitation majeure des voies ferrées, la subvention destinée à sauver le chemin de fer de la RD Congo de son effondrement, l’achat des locomotives en RD Congo et surtout la bonne idée sur la reprise des trains entre Kolwezi et Dilolo », a écrit dimanche le site congolais congovox.com .

Pour l’organe en ligne, le nouveau Premier ministre est « convenable ». Autrement dit le moindre mal dans un pays où la gouvernance pose souvent problème et où plusieurs dirigeants sont englués dans de nombreux scandales et crimes aux yeux d’observateurs. À l’instar de la Lutte pour le changement (LUCHA) qui n’oublie toutefois pas que le septuagénaire a travaillé avec des dictateurs : Mobutu Sese Seko et Joseph Kabila. « Sylvestre Ilunga Ilukamba, 73ans : intellectuel (Professeur d’économie), expérience politique et technique depuis 1979, collaborateur des dictateurs Mobutu et Kabila fils (qui l’a proposé) sans être connu comme un fanatique ou mêlé dans des crimes. Bref : un moindre mal », écrit le mouvement citoyen sur sa page Twitter.

21mai
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

canal de vie

Vidéo