CAMEROUN :: Fecafoot : On cherche un équipementier :: CAMEROON
CAMEROUN :: Fecafoot : On cherche un équipementier :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SPORT
  • Cameroon Tribune : Josiane R. MATIA
  • mercredi 27 février 2019 06:44:00
  • 4278

CAMEROUN :: Fecafoot : On cherche un équipementier :: CAMEROON

Des négociations en cours avec plusieurs marques depuis que le contrat avec Puma est arrivé à terme fin 2018.

Les Lions arboreront-ils les créations d’un nouvel équipementier en cas de qualification pour la Coupe d’Afrique des nations de football en Egypte l’an prochain? Il faudra patienter pour en savoir un peu plus. La Fédération camerounaise de football est en effet à la quête d’un nouvel habilleur pour les sélections nationales. Le contrat avec l’Allemand Puma, présent au Cameroun depuis 1998, a en effet expiré en fin 2018, après un bail de huit ans et près de 10 milliards F investis, selon les montants annoncés.

Officiellement du moins, car le flou autour des retombées du contrat de l’équipementier a toujours été objet d’interrogations. La firme, qui vient de renouveler avec la Côte d’Ivoire, ne serait pas contre un autre bail même si selon des sources introduites, elle ne serait plus prête à verser les 1,2 milliards annuels. Et l’exécutif actuel ne serait pas particulièrement emballé. L'info claire et nette. D’ailleurs, du temps du Comité de normalisation présidé par Me Dieudonné Happi, les conditions de Puma ne satisfaisaient plus grand monde. Du coup, la concurrence est ouverte et des négociations sont en cours avec plusieurs équipementiers, confirme la Fecafoot.

Adidas, le frère ennemi de Puma, serait en pole position pour reprendre le flambeau. Un équpement qui s’est toujours vu chiper le dossier Cameroun sous le nez depuis 2006 au moins. La firme proposerait un demi-milliard de plus que son prédécesseur, avec d’autres avantages au-delà de la distribution des ballons à des centres de formation comme prévu par Puma. On espère aussi ne plus vivre le triste spectacle des sélections nationales inférieures qui doivent parfois remettre leurs matériels après les matches. Quand d’autres espèrent enfin des boutiques pour les fans au pays. Ou tout simplement plus de transparence.

27févr.
Lire aussi dans la rubrique SPORT

canal de vie

Vidéo