Camer.be
Affaire Michel Biem Tong: Le CODE envisage d'occuper les ambassades du Cameroun :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE Affaire Michel Biem Tong: Le CODE envisage d'occuper les ambassades du Cameroun :: CAMEROON
  • Camer.be : Hugues SEUMO
  • lundi 12 novembre 2018 16:38:00
  • 2008

Affaire Michel Biem Tong: Le CODE envisage d'occuper les ambassades du Cameroun :: CAMEROON

Le CODE envisage d'occuper les ambassades du Cameroun le 14 novembre prochain si Michel Biem Tong n'est pas libéré

Michel Mbiem TONG, cyber-journaliste, directeur de publication de Hurinews.com et défenseur des droits humains, est en ce moment détenu dans les locaux du Secrétariat d’Etat à la Défense chargé de la gendarmerie, sur instruction du Colonel Emile Joel Mbankoui, Directeur de la Sécurité militaire.

Selon les informations de camer.be , sous la plume de Darren Lambo, "La main répressive du régime neocolonial et illégitime de Yaoundé, s'abat lourdement sur les Hommes de média dits irrévérencieux. Arrêté par le colonel Émilie Bankoui le commandant de la sécurité militaire ( Semil), le journaliste et activiste des droits de l'Homme Michel Biem Tong, par ailleurs directeur de publication du site d'informations Hurinews.com, se trouve entre la vie et la mort.[...]. Il pourrait succomber à un accès palustre et grippal.

L'on apprend avec stupéfaction que depuis son arrestation le 23 octobre pour "apologie du terrorisme ", le journaliste n'a reçu aucun soin médical. Bien plus, depuis vendredi dernier, Michel Biem Tong est sujet à un accès palustre et grippal. " Ses jours sont sérieusement en danger", nous confie une source introduite.

En effet, le journaliste Michel Biem Tong, est accusé par le pouvoir de Yaoundé, de soutenir les séparatistes anglophones. Plus choquant encore, un membre de la famille du journaliste qui s'est rendu dans les geôles du Sed pour lui rendre visite, a purement et simplement, été rebroué comme un paria. "

Selon Junior Zogo le secrétaire du CODE (Collectif des Organisations Démocratiques et Patriotiques des Camerounais de la Diaspora), le CODE va occuper les ambassades le mercredi 14 novembre 2018 si le journaliste Michel Biem Tong, séquestré depuis 20 jours au SED n'est pas libéré.

Ces dernières années, Michel Biem Tong s'est largement investi la couverture des entraves diverses sur les droits humains au Cameroun et plus précisément des exactions et crimes commis au Cameroun anglophone.

Pour le CODE," informer la communauté nationale et internationale sur les différents manquements de la part des autorités locales ne constitue  pas un acte d'apologie du terrorisme”

Cette organisation de la diaspora camerounaise exige sa libération immédiate sans autre forme de procès et exhorte tous les Camerounais et amis du Cameroun à se mobiliser pour Michel Biem Tong, pouvons lire dans une dépêche de cette organisation, longuement relayée sur les réseaux sociaux et repris par plusieurs médias.

12nov.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo