Camer.be
CAMEROUN :: 100% Présidentielle 2018 : Parfait Mbvoum censure Cabral Libii :: CAMEROON
CAMEROUN :: MéDIA
  • lavoixdukoat.com : Serge Aimé BIKOI
  • mercredi 22 août 2018 10:55:00
  • 10798

CAMEROUN :: 100% Présidentielle 2018 : Parfait Mbvoum censure Cabral Libii :: CAMEROON

Aloys Parfait Mbvoum déconseille à Cabral Libii Li Ngué de participer au débat 100% Présidentielle qui l’oppose, ce mardi 21 août 2018, à Benoît Ndong Soumhet à 21h et 30mn sur l’antenne de la Crtv-télé.

Dans une tribune libre adressée au candidat à la présidentielle du parti Univers, ainsi qu’à ses proches collaborateurs, membres du mouvement 11 millions de citoyens, le vice-président du Social democratic front (Sdf) pour le Centre appelle le prétendant à la magistrature suprême à ne pas débattre avec les «représentants de seconde zone» du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc).

Dans un post publié sur sa page facebook ce lundi, 20 août 2018, Aloys Parfait Mbvoum soutient que Cabral Libii Li Ngué doit s’abstenir de débattre avec Benoît Ndong Soumhet parce que d’après l’homme politique, «c’est un représentant de 3ème catégorie» du candidat à la présidentielle du Rdpc, Paul Biya. D’après le vice-président du Social democratic front (Sdf), le candidat du parti Univers doit décliner l’offre de débat que lui propose de faire la Crtv-télé avec le Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education de base (Minedub), par ailleurs membre titulaire du comité central du Rdpc. Pour l’homme politique, Ndong Soumhet est «un sous-militant et un sous-ministre de la République». P. Mbvoum estime, en outre, que l’ancien Directeur de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam) «n’est pas un modèle tant il a passé plusieurs années à la tête de cette école de formation créant des scandales», dont l’auteur de la tribune fait tabula rasa. Mais, l’orateur rappelle à l’ancien chroniqueur des médias qu’il fut, à l’époque, l’un des acteurs qui eut condamné les frasques de cet ancien gestionnaire de cette école prestigieuse entre 2005 et 2011.

«Lobbyiste anti-débat inutiles»

Mbvoum ajoute, en outre, que le coordonnateur national du mouvement 11 millions de citoyens mérite de débattre avec Paul Biya et non avec son représentant. Qui, explique-t-il, a «un dédain pour le peuple camerounais». Le militant de la principale formation politique de l’opposition camerounaise rappelle, d’ailleurs à C. Libii que le président national du Rdpc n’a pas déposé, lui-même, son dossier de candidature à la Direction générale des élections comme l’ont fait les huit autres postulants à la présidentielle prochaine. Aussi Mbvoum fait-il savoir à Libii que l’homme du 6 novembre 1982, fort circonspect et discret, ne débattra pas et ne fera même pas campagne puisqu’étant en séjour à l’étranger. De plus, poursuit-il, le champion du parti du flambeau ardent «ne suivra pas le contentieux électoral».

Celui qui se prévaut, aujourd’hui, d’être le «lobbyiste anti-débat inutiles» pendant la période électorale appelle le candidat du parti de Nkou Mvondo à ne pas participer au débat « 100% présidentielle 2018 » à 21h et 30mn sur l’antenne de la Crtv-télé parce que, argue-t-il, « ce sera bénéfique » pour le trentenaire, prétendant à la magistrature suprême. L’activiste politique est même décidé à se mouvoir sur la scène publique pour décourager le jeune leader politique quant à la participation à cette émission, dont le premier face-à-face a opposé, le 7 août 2018, Jacques Fame Ndongo, Secrétaire national à la communication du comité central du Rdpc, à Garga Haman Adji, candidat de l’Alliance pour la démocratie et le développement (Add) à la présidentielle du 7 octobre 2018.

22août
Lire aussi dans la rubrique MéDIA
Vidéo