Camer.be
CAMEROUN :: Le N’grimbah dans la tanière des lions :: CAMEROON
CAMEROUN :: FRANCAISCAMER
  • Le Jour : Pauline Poinsier-Manyinga
  • lundi 26 juin 2017 00:44:44
  • 17996

CAMEROUN :: Le N’grimbah dans la tanière des lions :: CAMEROON

Pourquoi les Camerounais sont-ils si hypocrites ? Chacun regarde, mais tout le monde qui fait comme s’il n’a pas vu ! Et quand quelqu’un parle enfin, çà sort, çà sort… C’est donc sorti ces jours-ci dans les réseaux sociaux, via une interview d’un Lion Indomptable.

Moi, ce n’est que ce jeudi matin que je l’ai visionné en direct à Equinoxe Tv. Dans un ton mi-figue mi-raisin, le joueur parle des prouesses prétendument « n’grimbatiques » de Samuel Eto’o Fils. Ma maman !

Donc même le gars-là joue vrai, vrai, avec les remèdes ? Papa ! Donc le grand Eto’o Fils peut aussi chercher à éteindre ses frères avec le Mbongo de lézard pour qu’ils ne brillent pas que ce soit lui seul qu’on voit sur le terrain ?

Hum... Maintenant, je commence à comprendre pourquoi quand Samuel Eto’o disait qu’il ne joue pas, c’était la vraie panique au sein des Lions et de l’opinion. Je commence même à mieux comprendre pourquoi depuis dimanche dernier, les gens ne font que critiquer l’entraîneur Hugo Broos pour le fustiger d’avoir reconduit sa sélection, celle-là-même qui a remporté haut la main, la dernière Coupe d’Afrique des Nations au Gabon ! Sic. La mémoire soporifique des uns et des autres a déjà oublié les prouesses de nos jeunes joueurs.

Maintenant,  par la voix de soi-disant spécialistes et autres experts autoproclamés ès football, certains réclament à cors et à cris, la présence de Samuel Eto’o… Mes amis, à quelle heure ? Tout çà parce que nous avons perdu dimanche dernier 0-2 face au Portugal ? à la Coupe des Confédérations qui se joue actuellement même en Russie ?

Nains du cerveau ! L’ancien coéquipier de Samuel Eto’o dit dans l’interview comment le Pitchitchi aurait, sur la « simple » pression d’une poignée de main, rendu malade Djob. Le joueur apprend-on, n’a pas quitté la chambre et les vestiaires durant tout le tournoi en Afrique du Sud, où il avait pourtant été sélectionné à plein temps ! Samuel ! Même Djob ? Ton propre frère du village ?

Mon frère ! Tout çà pour être le seul coq qui chante pour tout le hameau ? Ils sont vraiment sorciers ces lions ! Comme ce jeune lion de la musique à l’époque, qui voulait absolument devenir comme Michael Jackson au Cameroun. Il voulait que quand il chante, les fans tombent à terre comme des mouches et meurent comme des canards…

Les Camerounais l’ont souvent accusé de prendre les chances des poulains qu’il prétendait vouloir encadrer. Vous savez ce que le gars a fait quand il en a eu marre de ne pas y arriver ? On m’a raconté qu’il a emprunté la pirogue à Youpwé le long de la côte du Wouri pour atterrir sur les rives de la Sanaga Maritime, dans mon propre village maternel…

Mes amis, même dans mes pires moments de désespoir, je n’ai jamais envisagé de faire un tel trajet. Il paraît que mes oncles l’ont affublé d’un petit Mami Wata. Et quand il a donné son concert à Douala, il y a eu des morts ! 04 morts, très exactement. On dit que c’est après ce concert-là que sa tête et son cerveau sont devenus façonfaçon un genre… Mais les lions de la sorcellerie sont nombreux. Après le putsch manqué du 06 avril 1984, Paul Biya a fait le tour des 04 grandes provinces du Cameroun pour recevoir le n’grimbah de toutes les tribus.

Comme çà, quand il parle, tout le monde tremble… Et quand il s’assoit, personne ne le lève de sa place. Vous-même, regardez : çà fait 34 ans qu’il est là, la dent plus affilée que jamais, et toujours à se pourlécher les babines… Au Rdpc, tentez de prendre sa place, et vous verrez ! Si je mens, allez demander à Marafa, Atangana Mebara etc. L’opposition, pour sa part, a déjà pris racine…

Mais sans mentir, depuis ce temps-là, même le père-ci est devenu un genre-un genre… On dit que là haut, il ne contrôle plus rien. Comme Eto’o qui trône sur le football mondial, mais qui n’a pas voix au chapitre quant au choix des joueurs (y compris le sien) dans son propre pays… Parce que fait-quoi, fait-quoi, un jour, un jour, la force du n'grimbah finit… Avis à tous les amateurs…

26juin
Lire aussi dans la rubrique FRANCAISCAMER
Vidéo