CAMEROUN :: Formation : Mgr Samuel Kléda dénonce les cercles ésotériques :: CAMEROON
CAMEROUN :: Formation : Mgr Samuel Kléda dénonce les cercles ésotériques :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: RéLIGION
  • La Nouvelle Expression : Edmond Kamguia K.
  • vendredi 01 juillet 2016 12:38:18
  • 10759

CAMEROUN :: Formation : Mgr Samuel Kléda dénonce les cercles ésotériques :: CAMEROON

L’archevêque métropolitain de Douala Mgr Samuel Kléda a prodigué mercredi dernier à Douala des enseignements et des conseils aux étudiants arrivés en fin de formation de l’Ecole cathédrale  de théologie pour les laïcs de Douala (Ecathed).

L’Ecole cathédrale de théologie pour les laïcs de Douala (Ecathed) célèbre cette année de miséricorde son 10ème anniversaire. C’est dans ce cadre que  s’est déroulée la messe pontificale  organisée  dans la soirée du  mercredi 22 juin 2016, à la cathédrale Saints Pierre et Paul de de Bonadibong, à Douala. Pendant  l’homélie, l’archevêque métropolitain  de Douala et Grand chancelier  de l’Université Catholique Saint Jérôme de Douala a félicité les étudiants pour leurs trois années d’études théologiques passées  l’Ecole cathédrale  de théologie pour les laïcs de Douala (Ecathed). Une institution créée en 2006 par l’archevêque émérite de Douala Christian cardinal Tumi. Mgr Samuel Kléda a indiqué  que «l’école a permis de mieux comprendre et mieux vivre votre foi, de mieux témoigner Jésus-Christ dans le monde d’aujourd’hui. Certains  témoignent  que l’Ecathed a donné un sens à leur vie. Cette école a transformé leur vie professionnelle», a déclaré Mgr Samuel Kléda.

Etre dans le monde sans être esclave du monde

Avant de poursuivre : «Nous avons choisi, par notre appel  à vivre selon la volonté du Seigneur(…) Notre modèle, c’est Jésus-Christ. C’est lui que nous devons imiter. Il nous met en garde  contre le danger qui nous guette. Il s’agit de nous éloigner de ceux qui utilisent le mensonge pour égarer les autres. Méfiez-vous des faux prophètes ! Le Christ nous  laisse le soin de reconnaitre les faux prophètes par les fruits qu’ils produisent,  par leurs actes. Le Christ nous invite à ne pas nous laisser  entrainer  par les voies qui ne sont pas les nôtres. Ne nous laissons pas tromper par ceux  qui veulent nous entraîner dans les cercles ésotériques ou d’autres cercles. Nous sommes dans le monde sans être les esclaves du monde. Le Christ nous a libérés», a ajouté l’archevêque de Douala.

En encourageant  les étudiants à poursuivre leurs formations à l’Institut supérieur des sciences religieuses et sociales (Issrs), Mgr Samuel Kléda leur demande de «résister à tout ce qui est contraire au dessein de Dieu. Mettons-nous à l’écoute du Seigneur qui nous enseigne, qui nous parle. Demandons la grâce de la conversion. Que le Seigneur nous donne la grâce de cheminer avec lui (…) Le but d’Ecathed est de faire de chacun de nous un témoin du Christ qu’on reconnait par son style de vie. (…) Le premier fruit c’est l’amour entre nous. Que notre témoignage de fidélité soit notre arme d’évangélisation dans notre société  d’aujourd’hui», a souligné Mgr Samuel Kléda en appréciant le fait que les fidèles comprennent la nécessité d’approfondir leur foi : «J’espère qu’il y aura  1000 étudiants à la prochaine rentrée de l’Ecathed», a-t-il conclu.

Remise  des parchemins

Après la messe, Mgr Samuel Kléda  a remis les parchemins aux 143 étudiants de la 7ème promotion de l’Ecathed (2012-2015). Ainsi qu’une lettre à chacun des lauréats. La messe et la cérémonie  de remise  des parchemins se sont déroulées en présence du Directeur diocésain de l’Ecathed abbé Etienne Désiré Ndjiki, du Directeur de l’Institut supérieur des sciences religieuses et sociales (Issrs) l’abbé  Laurent Balog, des enseignants et des étudiants de l’Ecathed, des enseignants et des étudiants de l’Issrs. Ainsi que des familles  et connaissances des lauréats. C’est dans une ambiance de fête, en procession et en chants de chorale, que l’archevêque métropolitain de Douala Mgr Samuel Kléda a accueilli les cadeaux des étudiants de l’Ecathed. La cérémonie s’est achevée autour des agapes fraternelles dans une soirée de gala.

Les activités  du 10ème anniversaire de l’Ecathed – qui forme aussi bien des catholiques que des protestants -  ont débuté le vendredi 17 juin 2016 par un concert de musique religieuse à la paroisse Sainte Monique de Makepe, suivie d’une marche sportive dans la matinée du samedi 18 juin 2016 à partir de la paroisse Saint Jean de Deido. Ainsi que d’une foire gastronomique dans l’après-midi  du même  samedi à la paroisse universitaire Saint Thomas et enfin d’une conférence dans l’après-midi du mardi 21 juin 2016, à l’amphithéâtre 600 de l’Université catholique Saint Jérôme de Douala  sur le thème : «l’impact de l’Ecathed dans la paroisse diocésaine : historique, bilan et perspectives».

5500 étudiants  formés en dix ans

Représentant Mgr Samuel Kléda à cette conférence, le Pr Abbé Oscar Eone Eone a d’abord rendu un vibrant «hommage au fondateur de l’Ecathed  cardinal Christian  Tumi pour son intuition et hommage au premier Directeur de l’Ecathed  Mgr Mabegle qui s’est investi dans la mise en route de l’Ecathed». Le Pr Abbé Oscar Eone Eone a ensuite esquissé un bilan de l’Ecathed : «A 10 ans, on est encore un enfant. C’est l’occasion d’examiner le chemin parcouru, de noter ce qui a été bon et ce qui a été moins bon (…) Près de 5500 étudiants ont été formés en dix ans. Il y avait 489 étudiants la première année académique 2006-2007. Les effectifs ont augmenté d’années en années. Pour l’année 2015-2016, il y a eu 695 étudiants», a-t-il précisé.

01juil.
Lire aussi dans la rubrique RéLIGION

canal de vie

Vidéo