Affaire Marafa-Fotso : l'audience en cassation renvoyée au 5 avril 2016
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Affaire Marafa-Fotso : l'audience en cassation renvoyée au 5 avril 2016 :: CAMEROON

Et pour cause, Yves Michel Fotso était absent à la Cour suprême, toujours souffrant.

Un maximum de 10 minutes. C’est le temps qu’aura duré l’audience en cassation de l’Ex Minadt Marafa Hamidou Yaya et l’ex Dg de la Camair, Yves Michel Fotso, devant la juridiction suprême du Cameroun.

A l’entame de cette audience du 22 mars 2016, une lettre de l’homme d’affaires Yves Michel Fotso est transmise à la Cour par le biais de son avocat. Dans ladite lettre, il est question de l’indisponibilité de ce dernier. Pour cause de maladie, il ne peut se présenter à cette audience et demande un renvoi. Ce qui est accordé, malgré la présence de Marafa Hamidou Yaya, prêt à en finir une bonne fois pour toutes avec cette histoire.

Il devra encore garder patience, car la loi le veut ainsi. La Cour ne pouvant juger en matière pénale, en l’absence d’un accusé. L’affaire ayant ainsi été vite réglée, l’audience a été suspendue pour être reprise le 5 avril 2016. Il y a longtemps cependant que dure le cauchemar. C’est le 24 juillet 2012 que les co-accusés avaient été traduits devant les tribunaux pour jugement, accusés de détournement de la somme de 29 millions de dollars destinés à l’achat d’un aéronef pour les voyages du chef de l’Etat.

Deux mois plus tard, un 22 septembre, le verdict tombait. Marafa Hamidou Yaya et Yves Michel Fotso étaient condamnés à 25 ans d’emprisonnement ferme chacun par le Tribunal de grande instance du Mfoundi (Tgi) et à payer de lourdes amendes. Pour cette condamnation, l’ex Minadt avait été identifié comme étant le « coauteur intellectuel de l’infraction ». C’est donc hier, soit quatre ans plus tard, que la haute juridiction a programmé d’examiner les pourvois en cassation introduits par les deux personnalités en détention au cours de l’audience de sa section spécialisée prévue à cet effet.

Un feuilleton au cours duquel les têtes n’ont cessé de tomber et qui n’est tout de même pas à sa fin. C’est dans un autre pan de cette affaire, que plusieurs autres personnalités de la république, notamment un autre Sgpr et un ancien premier ministre ont déjà été condamnés.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo