Je suis Camerounais, je suis bastos
CAMEROUN :: FRANCAISCAMER

Je suis Camerounais, je suis bastos :: CAMEROON

Il y a quatre jours, à l'occasion de mon anniversaire, j'ai posté une photo de moi sur mon Facebook. On m'y voyait hirsute, mal rasé. A l'instant même, j'ai commencé à recevoir des messages de la famille du genre "tu as des problèmes ?"

comment tu as vieilli comme ça ?J 'ai ri hein ? Moi là, je suis ce qu'on appelle bastos, vous savez, les gens sur qui le temps semble patiner. Avant, j'en étais fier. Si, si, être ou paraître jeune dans ce pays avait des avantages dont je ne me souviens plus. Puis, j'ai connu les lianes, ces créatures aux douces excroissances arrière. Au début, ça allait, mais en vieillissant, ça s'est compliqué.

J'ai trente-trois ans, mais généralement, quand on pose une liane dont l'âge est compris entre vingt cinq et trente ans à mes côtés, généralement, le résultat est... Lisez seulement :

Ndèm N°1: je me retrouve par un après-midi ensoleillé dans la voiture d'une liane là-bas vers l'Avenue Kennedy. Feu rouge.

Les Nangas, les enfants de la rue nous assaillent. Ils demandent des pièces. La liane monte nyangalement la vitre, moi je joue au ndoss. Les Nangas font le tour et l'un me lance : mon frère, pardon dis à ta mère de nous donner même les pièces non ?

Euye ! Ndèm N°2: je suis encore dans la voiture d'une liane (je suis un Bantou, j'aime qu'on me conduise). Prrrrrrit ! La police. Tentative d'extorsion au motif de "on ne gare pas là". Je sors ma machette verbale de babimbi. Le ton monte, Je monte plus haut que lui. Le policier lâche à la liane: madame, dites à votre petit frère de se calmer hein ?

Euye !! Ndèm N°3 : une liane décide d'aller me faire manger le poulet- sauce d'arachides de sa mère qui, selon elle, est le meilleur au monde. Me voici à cause du ndock dans un élobi où le tobassi m'attend forcément dans la cuisse du poulet.

A un moment, la mère, en retard sur l'horaire, sort de sa cuisine et lance à sa fille: Je dis hein ? Envoie le petit qui est avec toi là écraser les arachides. Elle me tend une assiette pleine d'arachides grillées et une pièce de 100F. Euye !!! Massa ! Je suis parti. J'ai distribué l'arachide à des enfants qui jouaient au foot, j'ai botté l'assiette en brousse. J'ai donné les 100F plus une capsule de 33 gagnante au bar. Oui, oui, c'est mon "petit" argent qui avait financé le repas. Hier, je suis allé voir le coiffeur.

J'ai de nouveau une tête de gamin. J'ai des problèmes, mais c'est ma jeunesse qui me les apporte et je ne suis pas le seul dans ce pays. Le vieux qui nous gouverne nous a demandé d'aller au champ, je me demande si c'était au propre ou au figuré.

J'espère seulement que dans cinquante ans, des écoliers défileront dans la poussière en chantant "Florian Ngimbis toujours chaud gars !". Ce sera peutêtre la preuve que quand un vieux raconte des bêtises pendant trop longtemps, c'est parce que des jeunes le laissent faire. Comprenne qui voudra.
Peace !

Lire aussi dans la rubrique FRANCAISCAMER

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo