Cameroun,Nominations des gouverneurs:Paul Biya fait un travail à moitié
CAMEROUN :: POLITIQUE

Cameroun,Nominations des gouverneurs:Paul Biya fait un travail à moitié :: CAMEROON

Depuis Vendredi dernier, le Chef de l’Etat par quatre décrets vient de nommer des gouverneurs de régions. Sur les quatre retraités encore en fonction, le Chef de l’Etat a mis seulement deux d’entre eux à la retraite.

Un goût de pas terminé d’après plusieurs témoignages. Un article paru dans le quotidien « Le Jour » avait déjà mis la puce à l’oreille. 4 Gouverneurs encore en fonction avaient déjà atteints l’âge de la retraite. Hors le dernier décret du Chef de l’Etat aura réussi à esquiver Bernard Okalia Bilaï, gouverneur de la région du Sud-ouest qui a atteint l’âge de la retraite à savoir 55 ans comme prescrit jusqu’à présent dans les textes qui régissent le Cameroun. L’actuel gouverneur de la région du Sud-Ouest est âgé à ce jour de 58 ans. A part lui, Joseph Beti Assomo était également visé par cette retraite mais lui aura été sauvé par une nomination comme Ministre délégué à la Présidence chargé de la Défense. Malheureusement, Jules Marcellin Ndjaga et Abakar Ahamat n’auront pas ma même chance.

D’après les premières informations issues de ces décrets, le maintien de Bernard Okalia Bilaï pourrait se justifier par ses accointances sibyllins d’avec l’actuel Ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, René Emmanuel Sadi. Ce qui pousserait à croire à une gouvernance à tête chercheuse dans laquelle, au gré des humeurs et des amitiés, des uns sont sacrifiés sur le bucher de la perte du réseautage auprès du Prince.

De nouvelles figures

Comme innovation dans les récents décrets réorganisant le commandement territorial, la mise en selle de Grégoire Mvongo, Kildadi Taguiéke Boukar et Félix Nguele Nguele.

Pour le premier cité à savoir Grégoire Mvongo, le nouveau gouverneur de la région de l’Est occupait avant sa nomination le poste de directeur de l’organisation du territoire au Ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation. 22 avant, il aurait exercé dans plusieurs localités du territoire comme Sous-préfet, Préfet et Secrétaire General. Pour illustrer sa capacité remplir sa nouvelle tâche, Grégoire Mvongo aura notamment été Préfet du Nyong et Mfoumou et du Mbam et Inoubou. Un poste de Préfet du Nyong et Mfoumou qui semble sourire à leurs locataires car pour souvenance Eyene Nlom et Jean Claude Tsila y ont également exercé en tant que Préfet.

En ce qui concerne Kildadi Taguieke Boukar, l’administrateur civil principal s’est illustré comme Sous-préfet de Yaoundé 2. Avec une bonne mémoire, c’est lui qui aura tout fait pour tronquer les résultats des élections législatives et municipales en faveur du MRC mais qui s’avèrera favorable au RDPC. Quelques mois après cette moulinette aux élections municipales et législatives, il sera promu Secrétaire General de la région du Sud ensuite Préfet dans le département du Mayo Banyo. Pour le dernier à savoir Félix Nguele Nguele, l’ancien Secrétaire General de la région du Littoral et du Centre aura réussi à marquer ses différents passages. Avant sa nomination, Nguele Nguele était Préfet de la Mezam. Il devient ainsi le tout nouveau gouverneur du Sud en remplacement de Jules Marcellin Ndjaga admis à faire valoir ses droits à la retraite.

Dieudonné Ivaha Diboua, l’homme d’action

Nommé gouverneur de la région du Littoral, cet homme né en 1962 à Ngaoundéré est pétri d’une grande expérience dans le commandement territorial. Loin de sa ville de naissance, le gouverneur du Littoral a fait ses études à Ebolowa, Eseka et Bafang. Dans la ville de l’actuel Maire Kwemo, où il obtient son Baccalauréat, Dieudonné Ivaha va poursuivre ses études à l’Université et obtient un Maîtrise en droit public. La même année, il postulera au concours d’entrée à l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature) en 1986. A la sortie de l’ENAM, il sera affecté comme Chef de cabinet N°2 du Gouverneur de la région du Littoral. Poste qu’il occupera entre 1989 et 1992.

En 1992, il est nommé Sous-préfet de Doula 4e. Poste qu’il quittera en 1996 pour aller diriger la Sous-préfecture de Nkongsamba puis celle de Yaoundé 4e.

Entre 2000 et 2003, il est propulsé Préfet du département du Nkam. De 2003 à 2006, c’est le Mbam et Kim qui lui ouvre les portes. De 2006 à 2010, il est Préfet du Haut-Nkam.

Le 25 Janvier 2010, un décret du Chef de l’Etat le nomme Gouverneur de la région de l’Ouest. Pour la première fois, Dieudonné Ivaha Diboua se fait récompenser d’un travail de longue haleine effectué dans la territoriale. Ensuite, le 14 Mars 2014, par décret N° 2012/109, Ivaha Diboua s’en va dans la « fournaise » de l’insécurité gérer la région de l’Est. Etant gouverneur de cette région, le rapt du Maire Abakaï et les incursions sporadiques de bandes armées sous-régionale vont lui forger une expérience importante.

Agé aujourd’hui de 53 ans, c’est un homme d’expérience qui vient d’être nommé par décret présidentiel à la tête de la région du Littoral. Il sera par ailleurs remplacé à son poste à l’Est par Grégoire Mvongo, l’actuel Directeur de l’organisation du territoire au Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MINADT).

© Camer.be : Yannick Ebosse

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo