Camer.be
CAMEROUN :: Communauté urbaine de Yaoundé (CUY) : 21 milliards 820 millions 370 mille FCFA de budget  pour  2017 :: CAMEROON
CAMEROUN :: ECONOMIE
  • Camer.be : Darren Lambo Ebelle
  • lundi 19 décembre 2016 11:02:36
  • 3783

CAMEROUN :: Communauté urbaine de Yaoundé (CUY) : 21 milliards 820 millions 370 mille FCFA de budget pour 2017 :: CAMEROON

C’est ce qui ressort du Conseil de la CUY  tenu le 16 décembre 2016 sous la présidence de Gilbert Tsimi Evouna le délégué du gouvernement de céans qui a précisé qu’ « un accent particulier a été mis sur les investissements qui occupent 54, 85% » de l’enveloppe.

21 820 370 000 FCFA, tel est le budget de l’exercice 2017 de la CUY. Une enveloppe qui à en croire le délégué du gouvernement, connait une augmentation de 282 250 000 FCFA, soit 1,31% en valeur absolue. « Vous constaterez que nous avons opté pour le réalisme et une prudence due au contexte socio-économique marquée par une récession financière mondiale, ce budget est donc placé à l’instar de celui de l’Etat sous le signe de la résilience », a fait savoir Gilbert Tsimi Evouna.

D’autre part, l’allocution du super maire de Yaoundé, a laissé entendre que les dépenses de fonctionnement ont été revues à la baisse, pour ne plus  représenter que  45,15% de l’enveloppe budgétaire. Quant au Plan de campagne, ce dernier, avons-nous appris, a été renchéri pour culminer à 14  602  704  894  FCFA. Une densification qui selon le délégué du gouvernement, s’explique par les impératifs de préparation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football masculin qu’abrite le Cameroun en 2019.

A cause de la pression démographique, la question des infrastructures, a  été au cœur du Conseil de la CUY de vendredi dernier. Interpellé sur l’axe Minboman – Feicom, Gilbert Tsimi Evouna a indiqué que « cette infrastructure routière ne saurait être bricolée. C’est un grand dossier sur lequel nous sommes ». Et de renchérir qu’un projet de cité municipal avec les Chinois, est en étude. Sollicité  sur la légalité du marché Nkol-Bikok, le patron de la CUY est  formel : « il n’ya pas de marché à Nkol-Bikok. Nous  allons les déguerpir, cela n’est qu’une question de temps. Laissons d’abord les fêtes de fin d’année passer ».

Côté recrutements, le délégué du gouvernement a rassuré qu’ils seraient faits, avant de tancer la compétence douteuse des jeunes gens à recruter. C’est ainsi que plusieurs préoccupations  (dessertes, ponts cassés) des populations de Yaoundé, ont été présentées par les grands conseillers, lesquels se sont indignés du mauvais accueil dont ils sont victimes de la part du personnel administratif de la CUY.

D’autre part, Gilbert Tsimi Evouna a annoncé l’appui de 50 millions FCFA pour la réhabilitation de la résidence d’André Fouda, un ancien patron de la super mairie de Yaoundé, et passé dans l’au-delà depuis des lustres. Sur le même  chapitre, les crises qui secouent le Canon et le Tonnerre, les deux clubs mythiques de la capitale, ont été évoquées. «  Je verrai comment envoyer des convocations à leurs dirigeants, pour qu’on trouve une sortie de crise avant le début du championnat le 21 janvier prochain », a déclaré le délégué du gouvernement, avant de décrier le grand désordre qui règne dans ces écuries depuis bien d’années. « Comment, comprendre que dans le Canon, il y ait trois directoires, et deux dans le Tonnerre », s’est interrogé Gilbert Tsimi Evouna.

Sans doute que nos prochains rendez-vous avec le délégué du gouvernement, seront respectivement, l’inauguration de l’immeuble annexe de la CUY, et celle de la Cité des sept collines (Camp Sic) Tsinga, avant janvier prochain.

19déc.
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE
Vidéo