Le Burundi a officiellement notifi  l'ONU son retrait de la CPI

Le Burundi a officiellement notifi l'ONU son retrait de la CPI

Le Burundi a officiellement notifi? ? l'ONU son retrait de la CPI
Le Burundi a officiellement notifi? ? l'ONU son retrait de la CPI
Bujumbura a notifié formellement aux Nations unies sa décision de se retirer de la Cour pénale internationale (CPI), a annoncé le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric.
La lettre officielle a été remise aux services du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon par la ministre burundaise de la Justice Laurentine Kanyana lors d'une visite à New York.

Le retrait prend effet un an après la réception de cette lettre.

Successivement, le Burundi, l'Afrique du Sud et la Gambie ont annoncé leur retrait de la CPI, accusant la CPI de cibler essentiellement des pays africains.

L'ONU n'a pas encore reçu de notification officielle de la Gambie.

Les Nations unies souhaitent que Pretoria et Bujumbura reviennent sur leur décision, a rappelé M. Dujarric.

"Ce retrait peut lui-même être retiré", a-t-il déclaré.

La CPI avait lancé en avril une enquête préliminaire sur des accusations de meurtres, torture et autres exactions au Burundi.

Des experts de l'ONU avaient aussi mis en cause les forces de sécurité burundaises dans un rapport accablant.

Le Burundi est plongé dans une grave crise depuis que le président Pierre Nkurunziza a annoncé en avril 2015 sa candidature à un troisième mandat, qu'il a obtenu en juillet de la même année après une élection boycottée par l'opposition.

Des violences ont fait plus de 500 morts et poussé plus de 270.000 personnes à quitter le pays.

© Source : Voaafrique.com

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

vraigars
Voil au moins quelque chose de fait.

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@