Où est passé le président du Sénat, Marcel Niat  Njifendji ?
CAMEROUN :: MéDIA

CAMEROUN :: Où est passé le président du Sénat, Marcel Niat Njifendji ? :: CAMEROON

La question transpire de l’actualité de ce matin. On connait le président du Senat très malade et  on suppute déjà sur son remplacement.

 Le journal Forum Libre parle de sénat et Justice Sociale, avec un titre sujet à débat, «Un Anglophone, prochain président!». Pour le journal, Annoncé très fatigué et malade, l’actuel président du Sénat, Marcel Niat Njifendji ne serait plus dans les notes de Paul Biya pour être reconduit au perchoir de la chambre haute du parlement pendant cette session de mars 2021 ouvrant ainsi la voie à des batailles pour son remplacement.

L’auteur est allé dans les coulisses des couloirs de la chambre haute. Si les sénateurs de la région de l’Ouest pensent à un remplacement numérique, les ressortissants des deux régions anglophones estiment que Paul Biya a l’occasion de corriger une marginalisation, qu’ils vivent depuis 1972 où la deuxième personnalité de l’Etat était anglophone, en attribuant ce poste à un fils originaire du Nord-Ouest ou du Sud-Ouest...

Au Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais, parti au pouvoir à Yaoundé, on affute les armes Avant les élections internes. L’Action, le journal de la propagande du parti note que «Le Rdpc valide son sommier». En prélude au renouvellement des bureaux des organes de base, le Secrétaire général du Comité central, Jean Nkuété a signé une circulaire qui définit le processus d’établissement de la cartographie des organes de base du Parti au Cameroun et à l’étranger.

Cependant que la Lutte contre le Coronavirus fait des vagues. Essingan parle d’ «Un tourbillon de contradictions». Alors que le gouvernement autorise l’organisation des concerts et autres manifestations publiques, le ministre de la Communication entouré de son collègue de la Santé publique et du délégué général à la Sûreté nationale accusent plutôt les populations d’indiscipline. Dans le même temps, le Cameroun annonce une campagne de vaccination au détriment des solutions endogènes.

Pendant ce temps, on note «10000 nouveaux cas en deux mois». Le journal L’Essentiel du Cameroun s’indigne : L’heure est grave. Cette nouvelle vague de Covid-19 au Cameroun vient de faire 105 morts en huit semaines. L’épidémie semble revenir avec plus de force. Pour le moment, le gouvernement n’envisage pas de confinement. Respectons les mesures barrières.

Une situation d’autant plus préoccupante qu’Alim Hayatou est « Sevré de son budget ». Le secrétaire d’Etat chargé de la lutte contre les épidémies et les pandémies a écrit lundi au ministre de la Santé publique pour lui demander pourquoi il lui a coupé les vivres, 142 millions Fcfa au total. Comme écrit le journal Mutations.

Lire aussi dans la rubrique MéDIA

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo