UNE FEMME SIMULE UNE GROSSESSE ET TENTE DE VOLER UN NOUVEAU-NÉ A BAFIA
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: UNE FEMME SIMULE UNE GROSSESSE ET TENTE DE VOLER UN NOUVEAU-NÉ A BAFIA :: CAMEROON

Awa Meriga a été interpellée par le commissariat de sécurité de Bafia.

Âgée d’une trentaine d’années, cette jeune femme a tenté de voler un nouveau-né afin de le présenter à une famille à laquelle elle a déclaré une fausse grossesse de leur fils décédé. Elle a été interpellée à Bafia où elle réside et travaille comme infirmière.

Cette histoire ahurissante fait grand bruit dans cette ville du Mbam-et-Inoubou, région du centre. Awa Meriga avait déclaré à la famille de son défunt petit ami être enceinte. C’était quelques jours après son enterrement. Les faux carnets de visites prénatales et faux rapports d’échographie attestaient pourtant ses déclarations. La famille ayant mis tous les moyens en jeu pour attendre l’arrivée de cet enfant.

«Je suis dépassée, j’ai vraiment mal. Elle a réveillé les morts. Cette fille n’a pas eu peur de fabriquer un tel mensonge sous la douleur de la famille. Elle a envoyé le carnet de l’hôpital et l’échographie qui attestait qu’elle était enceinte, mais seulement c’était l’écho d’une dame qui avait perdu son enfant», laisse entendre la grande sœur du défunt, toute triste.

Triste histoire

Kevin Iraël Mbassa est le jeune homme décédé après avoir présenté Awa Meriga comme petite amie à sa famille. Très malade, il est mort en juin dernier laissant ses parents et amis dans la désolation. Deux semaines après son inhumation, la jeune femme déclare porter une grossesse de 5 mois, ceci à la grande surprise de cette famille. Kevin avant sa mort n’avait confié cela à personne.

«Quand il était malade. Il est venu avec une fille qu’il a présentée comme sa petite amie mais ne nous a pas dit qu’elle était enceinte. Quand il meurt, la fille nous fait savoir qu’elle est enceinte de lui. Depuis juin toute la famille l’a entretenue», raconte l’un des amis du défunt.

Pendant sa fausse grossesse, Awa gardait son apparence normale et n’avait rien d’une femme enceinte. De forte corpulence, son poids dissipait tous les doutes. Elle évitait les rendez-vous avec la famille de son défunt petit ami. «Je lui ai demandé de venir à Yaoundé où je travaille pour faire des examens à mes frais, elle a refusé. J’ai pris rendez-vous chez un collègue à l’Hôpital de Bafia, elle n’a pas honoré», martèle la sœur aînée du défunt. Selon elle, honorer ces rendez-vous aurait mis son subterfuge à nu. Awa Meriga n’a jamais été enceinte, elle a non seulement trompé une famille dans la douleur, mais aussi elle a tenté de voler un enfant pour le présenter comme le sien.

Tentative de vol de bébé

Awa Meriga avait bien préparé son coup avec l’intention de voler un bébé. Dans ses manigances, elle avait informé la famille qu’elle attendait la venue du bébé le 21 novembre. «Dimanche elle a envoyé les photos et la famille toute heureuse, s’apprêtait déjà à aller voir l’enfant», fait savoir la sœur aînée du défunt. Seulement,il s’agit d’un enfant victime de trafic.

D’origine nigériane, cette femme vivant dans la ville de Bafia avec sa maman, travaille dans une formation sanitaire où elle est tombée sur une jeune fille de 17 ans, enceinte et abandonnée par l’auteur de sa grossesse. Selon notre source, elle a séquestré cette l’adolescente jusqu’à l’accouchement. Mais au moment de lui enlever son enfant, la jeune victime informe le corps médical de ce que Awa tente de faire avec son bébé. C’est ainsi qu’elle est interpellée avec deux de ses complices par les éléments du commissariat de Bafia. Awa Meriga passe aux aveux et fait part de son mensonge auprès des enquêteurs qui informent la famille lésée.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo